Mes bandes dessinées #28 : Vinland Saga

Vous aimez les grands barbus blonds, genre colosse et qui tabasse? Vous avez une passion pour les pillages au 11ème siècle? Vous êtes pour la Normandie libre? En clair vous fantasmez sur les vikings. J’ai un manga qui ne pourra que vous plaire : Vinland Saga.

vinland_saga_v03_c17_p002_003

Le nom de cette série est emprunté à l’appellation que les vikings donnait aux terres du Canada qu’Erik le rouge avait découvert. Tout ça parce que Christophe Colomb avait un meilleur community manager, 400 ans plus tard en Espagne Catholique.

Bref, dans cette BD, nous suivons les aventures Thorfinn dans un contexte purement historique assez bien retranscrit par l’auteur. Nous sommes à l’époque de la conquête de l’ile de Bretagne  [Comprendre l’Angleterre] par les Norois [anciens Danois et suédois, en gros des vikings]. Le roi du Danemark demande au père du héros de rejoindre ses troupes d’élite pour leur prêter main forte because c’est un gros bourrin dessoude sec mais il a pris sa retraite. Notre héros ne voulant pas voir partir Papounet, il va s’embarquer en douce sur le drakkar qui emmène son père. C’est le début des aventures de Thorfinn.

202031

Bref, je n’irais pas plus loin mais nous sommes face à un manga dynamique dans la structure et surtout loin des poncifs du Shonen classique [le héros ne veut pas devenir le roi des vikings]. Justement autant la première partie est gentille et présente le mode de vie des vikings. Autant la seconde partie est violente et sans concession digne des meilleurs shonen en terme de combat [mais de viking mec!!] alors que la troisième et actuelle partie tranche encore une fois nette avec celle d’avant présentant encore un autre visage de la vie des peuplades du nord.

En treize volumes, nous avons une structure du récit non linéaire et ce n’est pas pour me déplaire car j’ai été surpris sur les trois arcs. Le quatrième arrivant et semblant plus dans la continuité du récit. Autre grande force du récit, c’est le graphisme avec un dessin mature et assez nerveux dans les phases de combats assez doux dans les phases calmes. Un plus pour électriser le récit. A cela s’ajoute, les apports historiques qui mine de rien nous en apprend pas mal sur le contexte géopolitique de l’époque et la façon de vivre. A la lecture, on sent un vrai travail documentaire de la part de l’auteur pour retranscrire la vie et les évènements l’époque, le tout intégré parfaitement au récit et à la vie de son héros.

Je vous incite à découvrir ce manga car il s’agit réellement d’un très bon récit offrant quelque chose de neuf dans l’univers des mangas.  Vous ne le regretterez pas.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s