Mon stage de fin d’année scolaire

Au mois d’octobre de l’année dernière, j’étais parti voir une amie sur Paris. Submergée par le travail, elle me dit de l’attendre dans les bureaux de son entreprise. Etant assis devant un PC au milieu de miroirs géants donnant sur l’Avenue Rivoli, je lance pour la blague que ça doit être sympa de faire un stage avec elle dans ces bureaux.

stage

Sept mois plus tard, ma convention de stage était signée. Je m’apprête à rejoindre la capitale pour un mois et réaliser mon stage au sein de la Comédie Française. Je sais le nom claque comme sur des fesses bien fermes mais je ne vais pas sur les planches [mettre en valeur mon talent de comédien], je vais au service comptabilité et gestion de la paie, c’est tout de suite moins glam et cela ne fait pas rêver les filles [très mauvais plan drague, les mecs]

Me revoilà stagiaire, 15 ans après mon dernier stage d’étudiant en contrôle de gestion. J’avoue que je suis très heureux de pourvoir jouer le stagiaire qui plus est parisien. Certes avec ses joies et ses galères mais c’est au fond une expérience que je n’ai pas vécu [être à Paris, un mois] et qu’au fond je voulais connaitre. Le bon gros dodo, métro, boulot va être réalité, certes mais aussi mes amis parisiens, ses cafés, ses sorties et tout ce monde qui grouille sur Twitter ou autre qui pourront peut-être pour un mois m’empêcher de dire, c’est trop loin. Bon je ne viens qu’un mois mais tant mieux je vais travailler, faire mes 35 heures et surtout, oh oui surtout ne plus avoir de boulot le soir ni le weekend….

J’avoue que je suis curieux de savoir comment cela va se passer après mon expérience d’enseignant où j’ai pris l’habitude de ne plus être assis, de prendre la parole durant des heures, de corriger des copies. Venir au bureau, faire ce que l’on me demande et repartir, j’ai l’impression de redécouvrir le monde du travail et c’est tant mieux. Recoller à ce monde qui nous parait parfois si lointain, l’intégrer pour mieux en parler à mes élèves est aussi un des buts de ce fameux stage : étayer mon vécu de la vie professionnelle. Il faut dire qu’elle se limitait à quelques stages et boulots d’été ayant intégrer le monde de la formation pro rapidement puis de l’éducation nationale. J’ai l’impression d’un bain de jouvence du temps où j’étais étudiant. 

Pour vivre dans les meilleurs conditions, j’ai du prendre mes dispositions. Car un mois sur Paris, je me voyais mal squatter de canap en canap surtout que Macha peut me rejoindre d’un moment à l’autre. Je voulais trouver une colloc puis au final j’ai trouvé un 12m², le bon gros standard parisien. Plutôt bien placé et dans un quartier que j’apprécie [bien que j’aurais préfèré le 10ème], des commerces à proximité, une bouche de métro pas loin. Plus qu’a prendre mes marques et vivre cette expérience d’un mois.

Plus qu’à attendre, bonne ou mauvaise, j’essayerais de tirer le meilleur de cette expérience. J’ai un logement, un stage, des amis sur place, un programme déjà long comme le bras [merci ma chère Léa pour ton dévouement], tout est mis en place pour que même dans le pire des cas, je passe un bon séjour. Je n’ai plus qu’à espérer vivre une bonne expérience et avoir des choses à raconter!!

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s