Parce que je lis de l’éco #6 : La prospérité du vice

Daniel Cohen est un professeur d’économie, plutôt bon parti [Normal sup, éditorialiste au monde…]. Il écrit sur des sujets d’actualités concernant l’économie. Un ami m’avait conseillé son livre : La prospérité du Vice. La question est simple : le monde tend à s’occidentaliser, le monde entier. Mais l’Occident avec son histoire, n’est pas à proprement parler un exemple. Les guerres, les erreurs économiques et financières se sont succédées pour arriver à son état actuel. N’y a-t-il pas un risque que l’Asie et les autres continents suivent ce mauvais exemple. De plus de nouveaux défis sont apparus : l’écologie, les nouvelles technologies. Bref est ce que le capitalisme reste la bonne solution ou ne faut-il pas encore et encore l’adapter en se rappelant de l’histoire pour ne pas commettre les mêmes erreurs.

PROSPERITE_VICEnew.qxd

Bien que le thème puisse paraitre lourd, Cohen écrit avec simplicité et pédagogie. Il éclaire chaque point avec des exemples précis ou les thèses et analyses des plus illustres économistes d’hier et d’aujourd’hui. J’ai eu la chance de suivre une histoire de l’économie mondiale passionnant qui met en lumière l’état actuel de l’économie et la position des états.

Ce livre est un vrai plongeon historique sur le fonctionnement économique du monde d’aujourd’hui. Car comme il le rappelle l’économie est souvent l’origine des guerres qui ont peuplé l’histoire Occidentale. Le point de vue de l’économie est un vrai éclairage sur les guerres mais aussi l’évolution de l’Occident et de son histoire économique mais aussi politique.

Un parallèle intéressant est aussi dressé pour savoir pourquoi des nations comme la Chine ou l’Inde, les grandes nations d’hier le redeviennent aujourd’hui. Pourquoi ces mêmes pays tellement avancé à telle ou telle période de l’histoire ont soudainement arrêté de dominer le monde. Tout en mettant en lumière pourquoi l’Occident a dominé économiquement mais aussi pourquoi l’histoire du monde tourne quasi exclusivement autour de l’Europe.

J’ai littéralement dévoré ce livre. J’adore l’histoire et ce nouveau point de vue m’a permis de revoir l’histoire que je connaissais sous un nouvel angle. De plus l’approche est simple, pratique et illustrée. Même l’apport de travaux universitaires complexes est expliqué de manière simple et de ce fait le néophyte peut aborder sans peine ce livre qui peut paraitre austère. Il est vrai qu’avoir des connaissances en économie et histoire aident mais je dirais que toute personne ayant un minimum de culture générale en sera plus sur le monde à la lecture de ce livre.

Je ne saurais que recommander un tel ouvrage. Il offre une vision du monde d’aujourd’hui et d’hier et permet de mieux le comprendre. A lire.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s