Mes Bandes dessinées #31 : Prison school

Je trainais sur Twitter à lire divers tweets fort drôles. Puis il y a eu cette image tirée d’un manga. Le héros regardait fixement ce téton ardemment pointé sur son œil. Il insistait sur le fait qu’il le voyait. Puis le plan, l’angle, le dessin donnait un côté surréaliste à cette image. Evidemment mon esprit analysa vite la chose : Manga, Boobs, garçon qui n’en revient pas, tweet du bonheur du tweeto qui indiquait la générosité de l’image et du manga …Bref tous les voyants étaient au vert pour que je me renseigne sur ce manga.

Iv88ZDL

Après obtention du nom : Prison school et cet avis qui en disait long : “C’est unique, teste”, j’ai jeté mon dévolu sur ce manga. Depuis j’ai testé et….

J’ai adoré.

Manga de 2011 qui a débarqué en France en 2014. J’étais complètement passé à côté. Bien que j’avais croisé régulièrement des infos que mon dealer passait en douce….A première vue, en ne feuilletant que les pages, le lecteur non averti se dira “c’est un manga avec des gros boobs, c’est trop un truc de pervers” Oui mais non. Le manga est juste une comédie débile jouant sur la plastique [certes généreuse] de certains de ces personnages en rajoutant des tonnes. D’ailleurs ce ne sont pas de faibles femmes, la situation inversée ici ce sont les hommes qui sont soumis et ne sont que les esclaves de ces femmes fortes. D’ailleurs tout est dessiné dans ce contexte délire d’images Porn et plans improbables qui jouent plus sur le gag que le truc sérieux.

L’histoire est tout aussi improbable. Un lycée de jeunes filles ouvre pour la première fois aux garçons, seul cinq garçons sont inscrits. Ces jeunes secondes sont emballés à l’idée d’être les seuls mâles parmi toutes ces demoiselles. La fin de leur virginité ne semble plus être un rêve…. Sauf qu’après une tentative ratée de voyeurisme, ils se retrouvent en prison au centre de l’école sous l’égide d’un conseil des élèves particulièrement sévères et sadiques envers les hommes. Le problème c’est que notre héros avait promis un rendez vous à une élève et qu’il va tout faire pour s’échapper.

prison.mp4_snapshot_00.46_5B2015.03.15_20.28.105D

Alors entre les blagues salaces, les allusions totalement gay, les plans improbables sur la vice-présidente à la poitrine plus que généreuse et aux tenues toujours trop courtes en passe d’exploser son chemisier trop serré, je me suis régalé [humoristiquement parlant]. Les cinq tomes français ont été lu et digéré en moins d’un mois. J’attends patiemment la sortie des suivants. Ce manga est une bonne tranche de rire improbable jouant à mort sur le coté Ecchi à mort [style sexuel et comique dans le manga] avec ce côté sur-sexué des personnages et nos héros super frustrés devant faire face à une situation totalement improbable.

Je ne pourrais pas ajouter plus que ce qui m’a été dit : « Teste, c’est unique »

Tout est dit.

 

 

J’offre une dédicace à ma correctrice :nHb7uc0

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s