Mes Bandes dessinées #33 : Fables

Voilà une découverte tout à fait intéressante. Une amie m’a généreusement donné les trois premiers volumes de ce comics assez connu outre atlantique. L’histoire de cette bd semble avoir inspiré la série TV Once upon a time. Mais la Bd est beaucoup moins cucu et gentille que la série. En effet les personnages de contes de fées [Blanche neige, Le grand méchant loup….] et de romans classiques [Livre de la jungle, Alice au pays des merveilles, etc..] ont fui leur monde pour arriver dans le nôtre, celui des communs.

fables-feat

Cet exode est intervenu à cause de l’invasion du monde des fables par l’Adversaire. Un ennemi puissant qui ne semble pas intéressé par le monde des communs. Nous nous retrouvons de nos jours où la communauté des fables vit à New York pour les fables humanisés et dans le nord de l’état pour les fables non humain. La vie n’est plus vraiment un conte de fée pour les fables dans l’univers des communs.

C’est un parti pris intéressant car le talent de l’auteur est de se servir de la littérature de conte, de romans pour la jeunesse ou de comptines, pour écrire une nouvelle histoire se basant sur le vécu ou l’histoire de ces personnages. L’objectif étant, le plus souvent, de raconter une histoire bien plus noire que celle d’origine. Le grand méchant loup est devenu le shérif des fables, le prince charmant un gigolo toujours en quête d’argent et de pouvoirs pour se faire entretenir et surtout un goujat sans nom [ayant réussi à se faire blanche neige, la belle au bois dormant et cendrillon]… Bref l’auteur utilise la foule de personnage dont il dispose pour composer une histoire mature et adulte.

D’ailleurs la première histoire a été développée en jeu vidéo lequel, d’après mon double maléfique, est vraiment bon [l’enquête sur la mort de la sœur de blanche neige]. Pour ma part, j’ai été assez séduit par le comics. L’univers est intéressant, vaste, mystérieux. Il permet de se poser des questions sur l’évolution de l’histoire. Ce nouvel univers semble riche et l’adversaire, cet ennemi inconnu, pose bien des questions.

FABL_Cv150_W_logoCreds150_55aedf5d958a69.78705082

Le dessin, comme le découpage sont par contre d’un grand classicisme et vu la qualité des couvertures [elles sont superbes et signé par James Jean et pour la faire courte il reçoit depuis 2004 le prix de meilleur artiste de couverture de la BD américaine]. Autant dire que cela tranche avec les dessins du comics qui sont d’ailleurs plus ou moins bon [voire mauvais, soyons honnête]. Les différents artistes qui prennent le dessin sont vraiment inégaux voir moins bon de ce que j’ai pu voir dans le vaste monde de la BD américaine. C’est dommage, un dessin dans un esprit fable ou conte aurait été parfait.

Une agréable découverte qui me pose la question : Est-ce que je vais aller plus loin ? Vais-je creuser cet univers ? Car malgré un univers séduisant, le dessin ne m’emballe pas plus que ça, voire pas du tout. Je vais attendre et regarder progressivement les futurs tomes. L’histoire semble vraiment intéressante donc le volume 4 serait peut-être une bonne découverte. Mais sachant que l’histoire est terminée [25 tomes en tout] l’idée de connaitre toute l’histoire me semble de plus en plus concrète.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s