Copenhague, Danemark–Pour de la weed

Cette seconde journée dans la capitale danoise est encore plus ensoleillée. Lucile et moi en profitons pour faire un footing dans les rues de la ville. Footing qui nous emmène jusqu’à la business School locale. Sport, soleil, chai tea latte matinal en terrasse, une bonne journée s’annonce.

_DSC0206

Aujourd’hui suite de la découverte de la ville avec une longue balade dans les rue mais surtout un objectif : le quartier de Christiania. Une ville dans la ville de Copenhague. Déclarée ville libre, il y a quelques années, il y règne une ambiance Hippie, baba, bobo et drogués assez particulière. C’est un peu hors du temps et hors de la vie danoise. Nous sommes arrivés dans ce lieu improbable et immense. Les règles sont simples : pas de photo et pas le droit de courir. Pourquoi? Parce que ça vend à mort de la Marie-jeanne et autre shit à tous coins de la rue principale comme on te vend des kebabs. Autant dire que l’odeur qui y flotte sent les herbes de Provence. Lieu surprenant mi-utopique mi-hors du monde. Les vendeurs ont carrément des stands proposant des joints déjà prêts, il n’y a plus qu’a acheter.  Mais ceux-ci portent une cagoule, des lunettes de soleil, et les stands sont fait de sorte qu’on les voit à peine ou juste pour les échanges. Assez étrange. Mais ce n’est pas seulement cela Christiania, c’est aussi une ville communautaire, d’entraide où tout se partage, bref le rêve de tout hippie anti capitaliste.

_DSC0283

Notre petit groupe décide de boire un verre ici entre touristes, jeunes Danois ou mecs paumés au regard vitreux voire bien attaqués physiquement. C’est une drôle d’expérience mais si le lieu est “cool” et alternatif, nous avons aussi vu de beaux exemples des dégâts de la drogue et autres dépendances [et c’est pas beau à voir]. Mais à côté de cet esprit “drogue” [très présent quand même] il y a un autre visage plus baba-cool, avec des productions organiques, des concerts de musique, des entreprises de vélo, des street-art bref un esprit cool et communautaire assez fort que je dirais presque gâché par ce commerce de la drogue autorisé qui semble être le seul attrait pour bon nombre de touristes. Je suis d’ailleurs assez déçu de ne pas avoir vu le côté entraide et baba cool car je n’en retiens que le mauvais coté très Disneyland de la Beu. Il y a un esprit à part dans ce quartier mais c’est dommage [je suis contre la drogue de tout genre, j’ai beaucoup de mal avec ce genre de tolérance légale]. C’est vraiment un lieu à voir car improbable et intrigant. Fascinant, je dirais.

_DSC0297

Au-delà de la balade, c’est aussi la découverte d’un bon petit restaurant, café et laverie automatique dans notre quartier [tu as bien lu]. Laundromat café est une bonne petite cantoche qui offre tous types de plats du burger au plat vegan. Simple et copieux, on en a pour notre argent [qui part trop vite à Copenhague pour le pauvre Français que je suis, l’indice Mc do fait mal au cul]. Salade sauce mangue, sandwich poulet tomate etc… Nous avons aussi pu échangé en Français avec un canadien de l’Alberta. Une chouette rencontre fortement matheuse où Lucile se l’est raconté en mode “je maîtrise trop la géométrie quantique” [où un truc du genre super intello].

Découverte improbable, drogue, bonne bouffe, vive le Canada…. Mais dodo super tôt car nous sommes tous morts. La danish attitude en sorte, plus de sortie après 22H.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s