Montevideo, Uruguay–De librairies en café et réciproquement

Deux jours que je suis à Montevideo. La ville est moins dense que Buenos Aires. J’en profite pour marcher et me balader à travers les rues [parce qu’il y aussi 50 bus dont je connais ni les itinéraires ni les destinations..]. La ville est riche en terme d’architecture, la balade n’en est que plus agréable. Alors certes, il y a ces immeubles dégueulasses en béton tout droit sortis des années 70 que l’on trouve un peu partout, mais Le reste n’est que Art déco, Neo classique. Il y a presque un air de Cuba mais grandement à l’abandon et c’est bien dommage. Cette ville comme je l’ai dit à un potentiel fou à ce niveau là.

20160721_124245

Je me suis baladé sur ces deux journées. Le vendredi, je suis allé au Palacio Legistativo, l’assemblée nationale et le sénat local en clair. Il m’est d’ailleurs arriver une petite anecdote. Arrivant par ce qui me semblait être l’entrée principale, je rentre dans le bâtiment. Le personnel ne m’arrêtant pas ou ne me demandant rien, j’imagine que j’ai  vu juste. J’arrive alors dans la salle principale et là, conférence devant la presse. Je ne me panique pas, chez nous l’assemblée travaille quand il y a des visites. Mais en cherchant je ne trouve ni accueil ni indication pour la visite. Je décide de rester, il s’agit de la présentation des athlètes uruguayens à la presse pour les JO. Je me sens un peu privilégié. En fait les personnes présentes ne sont que des représentants de fédérations et des journalistes. Une erreur qui me vaut une belle occasion. Je finis par me renseigner et j’apprends que l’entrée est de l’autre coté du bâtiment…Voilà, voilà, Je contourne le bâtiment et je fais une visite guidée sur le bâtiment central du pouvoir local. Superbe bâtisse à voir à Montevideo. C’est d’ailleurs le seul monument que j’ai réellement visité. Il n’existe pas de guide pour l’Uruguay, j’avais glané des infos un peu avant et surtout j’ai demandé à Ana ou à ses amis. Le seul musée que j’ai vu était d’un vide que je ne préfère pas en parler.

Par contre, j’ai fais de chouettes découvertes. Comme le centre de Photographie de Montevideo. Sur le boulevard principal du centre mais totalement invisible. C’est en m’attardant sur la vitrine que je l’ai découvert. Une belle visite grâce à un superbe expo dans un beau bâtiment [c’est beau quoi!!]. Le café Brasilero, café du 19ème siècle dans son jus. Un bel endroit, bonne musique. Parfait pour se réchauffer et surtout attendre que la conférence de presse de la présentation de la saison du musée se termine.

_DSC0778

Je n’ai pas pu m’empêcher de retourner au Candy bar de Parlemo [certes une des serveuses était jolie mais pas que]. Car Tripadvisor annonçant un 5/5 sur 85 avis, je me devais d’y manger. Prix plus qu’abordable et un hamburger maison généreux qui déboitait sa maman. Les gens ont raison, cela vaut le détour.

J’ai aussi profité pour gouter le plat national le Chivitos con pan. Alors ce n’est pas un plat de ouf, c’est un sandwich avec du pain [consistance pain de mie] avec à l’intérieur plusieurs fines tranche de viande de boeuf avec oeuf, salade et tomate. Une sorte d’américain avec de la viande de QUALITAY. Bon, bourratif et nourrissant.

20160723_160405

Enfin sur le conseil d’un de mes contacts, j’ai filé vers une autre bibliothèque/café : Escaramuza. Bâtiment type colonial entièrement rénové, des livres jusqu’au plafond et au fond un café donnant sur une petite cours. Le café est blindé à rabord. Tu es obligé de donner ton nom et on vient te chercher dans la librairie [mais rassurez vous, l’attente pour un cake banane-Dulce de leche en valait la peine].

Puis j’ai continué mon chemin. Il y a des petites choses à retenir à Montevidéo. C’est la capitale des livres. Les librairies d’occasion, de livres neuf ou autres, il y en à tous les coins de rues. C’est vraiment sympa. Par contre, le samedi après-midi, les magasins ferment assez tôt dans leur majorité, les rues sont désertes. Les uruguayens sont soit chez eux soit dans les cafés. Mais croiser seulement trois personnes dans les rues d’une capitale un samedi, cela fait bizarre. Chose improbable, J’ai croisé des gens faisant les poubelles pour de la récupération avec leur remorque tirée par un cheval, c’est ça l’Amérique du Sud. La vie semble très tranquille du coup, c’est agréable pour se poser ou lire. Où pour vivre des petites histoires.

20160721_165450

Comme cette vieille dame qui me voyant prendre sa maison en photo, sort pour m’expliquer que c’est son voisin qui a fait le graph. Effectivement il tient une boutique de matériel pour le street-art, et en a profité pour décorer sa façade et celle de sa voisine.

J’ai terminé ma route sur la playa de Pocitos. On m’avait dit d’y faire un tour. C’est un peu les beaux quartiers. Mais les beaux quartiers en Amérique du sud, c’est souvent de hauts immeubles digne de la côte d’azur sur-bétonnée, ce qui n’est franchement pas ce que je préfère. Mais c’était l’occasion de voir l’océan Atlantique avant de partir de l’autre côté.

Alors que je pensais me reposer, les amies d’Ana me sollicitent pour ne pas me laisser seul un samedi soir [si elles savaient à quoi ressemble mes samedis soirs]. En effet, Ana est partie à Mexico pour des conférences. Elle m’a laissé son appartement ce qui est fort aimable de sa part. Du coup c’est une amie à elle qui doit récupérer ses clés. Analia m’a donc contacté et proposé de découvrir Montevideo by night. Mais devant s’occuper de sa fille, c’est Evelyn [une autre amie] qui vient me débaucher…

20160723_180319

Mon séjour prend fin, mais l’aventure continue, une soirée vers l’inconnu et encore un peu d’Uruguay avant mon départ mais surtout beaucoup de route avant la prochaine étape.

Publicités

Un commentaire

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s