Colonia del Sacramento–Fin de soirée, fin de séjour

C’est le matin, le jour du départ. une longue, très longue journée m’attend. Je dois retourner en Argentine et parcourir quelques mille kilomètres pour atteindre ma nouvelle destination : Posadas et plus largement les Missiones.

20160723_230845

Mais avant ça, soirée de débauche dans les rues de Montevideo… Enfin débauche, ne buvant pas d’alcool et ma guide non plus se fut au final très sage. Evelyn m’a emmené dans trois endroits différents situés dans la même zone. Trois lieux, trois ambiances. Un bar à cocktail, très sympa avec une musique bien cool et un cocktail rien que pour moi [qui était bon mais bon]. Puis un bar plutôt pour la jeunesse où la bière pas chère cool à flot et où les filles sont courtes vêtues. D’ailleurs, J’ai pu remarqué que LA chaussure à la mode en Amérique du sud, c’est la chaussure à semelle compensée de bien 5 à 8 cm minimum. Toutes les filles ont ça aux pieds. Surtout que c’est compensé sur tous types de chaussure : talons, de ville, baskets, etc….

Autant d’un point de vue vestimentaire, la mondialisation a bien travaillé en vendant des jeans déchirés, autant il y a une réelle différence à ce niveau. Je trouve d’ailleurs intéressant et étrange qu’il n’y pas de différences vestimentaires d’un bout du monde à l’autre. Au final, nous sommes vraiment tous pareil.

Mais revenons à ma soirée, pour finir : une boite de nuit pour bouger nos corps…Enfin moyen bouger mon corps vu ma passion pour aller danser mais c’était bien. Evelyn a été charmante avec mon espagnol et moi. Elle a pris le temps de me comprendre et de me parler. C’était intéressant car encore une fois, je n’aurais pas découvert ces lieux sans elle. Encore un adieu mais grâce à la magie d’internet nous garderons un peu contact.

_DSC0803

Le lendemain, après une nuit assez courte, je quitte l’appartement de Ana. Je pars rejoindre Colonia que je n’avais pas pu visiter la dernière fois [voir ici]. C’est une ville qui possède une partie ancienne qui date du 16ème, 17ème siècle ce qui lui confère un certain charme. Sympathique pour s’y promener une heure ou deux. Parfait pour y attendre mon bateau. Le seul point d’intérêt que je garderais de cette ville est la Casa de té, trouvé en suivant les panneaux en bois de l’enseigne. Je m’étais dit que cela ne pouvait pas être un mauvais endroit. J’ai vu juste. Un long couloir qui emmène dans un salon, j’ai eu l’impression de rentrer chez quelqu’un. Une cuisine ouverte sur les tables vu sur le jardin. Je me suis installé. Le gérant m’a préparé mon omelette devant moi à sa cuisine comme si j’étais un invité. L’omelette fut succulente et parfaite avec des légumes du jardin.

Je quitte Colonia pour rejoindre Buenos Aires et l’Argentine. Mon road-trip quitte les métropoles pour les paysages. Je dois prendre un bus qui va rouler de nuit jusqu’à Posadas. Mais avant des argentines me proposent de partager leur taxi pour rejoindre la gare de bus, nouvelle discussion, nouveaux échanges, parfait. S’ensuit la prise de mon billet de bus, en clair trouver le bus qui m’emmènera cette nuit à Posadas. J’en trouve un départ 19h30 parfait…. J’arriverais au final à Posadas à 11H, le lendemain…

20160725_074941

Le bus est une expérience en Amérique du Sud, les compagnies ferroviaires ayant disparues sous pression du lobby des transporteurs. Il y a en partout qui vous emmène partout en Argentine. Du fait des grandes distances, les bus proposent plusieurs services : le classique avec des sièges qui permettent de s’allonger et assez confortables, repas du soir et petit déj inclus [c’est pas la folie, on ne s’enflamme pas] d’autres où tu as carrément une zone pour toi, une sorte de classe affaire dans un avion et un troisième niveau de la folie avec télévision, service, limite ta chambre dans le bus. Enfin, j’ai passé une bien meilleure nuit que je l’avais imaginé…

Après 14 heures de bus me voilà à Posadas. La température a bien monté autour des 20 degrés et un taux d’humidité bien présent. Je sens que je me rapproche de l’équateur. Il est tant de retrouver mes nouveaux hôtes.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s