Mendoza, Argentine–Au milieu des vignes

Je quitte La Rioja vers 23h30, à peine le temps de m’assoir et je m’enfonce dans les bras de Morphée. Au final, je ne verrais rien du voyage, juste de légers soubresauts et quelques réveils du à mon entourage. Je dois dire tant mieux car après neuf heurs de route, il me reste une journée à tenir avant de dormir dans un lit. J’arrive à Mendoza tôt le matin. Ce changement imprévu dans mon programme me fait gagner une journée sur place et vu que ma nuit a été assez bonne, je ne perd pas au change.

_DSC0463

Mendoza est ma dernière étape argentine avant mon retour à Buenos Aires. Pour le moment, je vais prendre le temps et profiter à fond de chaque moment. En effet, le seul réel intérêt de cette ville est ses vignes. Mendoza est la région productrice de vins pour toute l’Argentine en particulier le Malbec, l’étendard du vignoble local. C’est aussi l’occasion de retrouver mes deux amies Parisiennes de Cafayate.

Nos retrouvailles se font autour du petit déjeuner, le programme : se promener, flâner, visiter éventuellement un musée et déguster de bonnes choses. Une journée parfaite. J’avais prévu une journée off, elles me l’offrent sur un plateau. Au final, nous verrons le musée du héros local : San Martin. Musée anecdotique et surtout digne d’un exposé d’un troisième B avec une conservation des œuvres et des documents qui feraient pâlir n’importe quel conservateur de musée [Humidité, bonjour].

_DSC0434

Par contre niveau restauration, mes amies m’ont offert de la restauration de QUALITAY. En effet, elles ont des obligations alimentaires précises qui nous offrent comme choix que les restaurants végétariens. Et oh joie, Mendoza a une offre de choix [la ville d’ailleurs est assez bien faite avec une grande offre de magasins, de restaurants et bars]. Govinda, une cafétéria végétarien et Végan avec des plats de qualités et un large choix. De plus pas cher, parfait et un vrai régal. Plus tard, nous nous poserons à une boulangerie, coffee bar comme j’affectionne tant, Brod : Terrasse dans une cours intérieur au calme, choix de la folie en pâtisserie et café de qualité. Le tout avec une musique locale de choix qui fait plaisir aux oreilles. D’ailleurs le lendemain, je prenais mon petit déjeuner au Toulouse, un petit café bistrot à deux minutes de chez moi. Ambiance à la française [la vie en rose toussa toussa] et bon petit déjeuner.

_DSC0457

J’ai découvert cette ville à allure tranquille passant de place en place pour finir au parc San martin. Lieu des joggeurs et des activités sportives où je me suis endormi, tellement que j’étais bien. La première journée fut des plus tranquilles. Mes amies repartant sur Cordoba, la seconde journée devait être en l’honneur du vin de Mendoza si réputé.

IMG-20160810-WA0001

J’ai privilégié la balade à vélo grâce au Routard. Le meilleur plan d’ailleurs pour se balader et vu le temps hivernal [Soleil, pas un nuage, 27°] pourquoi se priver. La location à la journée n’était pas cher. Mon vélo a un drôle de pédalage un peu de travers et surtout a eu la bonne idée de crever après mon premier arrêt dans une bodega [après 10km de vélo, évidemment]. M.Hugo, le propriétaire des vélos, étant sympa, il m’a offert de la limonade à mon retour pour soulager mes efforts.

_DSC0473

Mais la balade est bonne, j’ai une piste cyclable mais il faut faire abstraction de la route où passent bus et camions. J’ai décidé de faire deux bodegas : Une citée par mon guide et l’autre par Monsieur Hugo qui offre 10% de remise sur le plateau de fromages [pas de petites économies]. La Bodega Tempus Alba offre une visite gratuite que l’on fait soi-même, rien de nouveau et pas un grand charme dans une bâtiment tout neuf mais beau. Par contre, la dégustation de vins est bonne. Un rosé sans plus mais un Malbec de qualité et un Cabernet Sauvigon assez bon me mettent un peu au tas [vive le mec qui ne boit pas d’alcool peté en trois verres]. La bodega suivante, Mevi offre du bon vin mais surtout une terrasse avec une vue imprenable sur les Andes et l’Aconcagua. La place to be pour boire mes trois nouveaux verres et déguster mon plateau fromage-saucisson. Du coup, le retour fut un poil plus galère, roue crevée, moi crevé et un peu refait [wouhou!!]. Le retour fut plus long. Le temps de retourner chez mes hôtes et de décuver me poser.

Ayant repris des forces, je me lance dans une dernière balade dans Mendoza. Je tombe sur le restaurant El Oso [l’ours pour les LV2 Allemand]. Restaurant organique repéré par notre chère Miss les bons tuyaux. Je décide d’y manger tout en prenant un Smoothie géant. Le poulet Tandoori avec sa salade est juste énorme…Le tout est succulent. Encore une bonne adresse dans cette ville, parfait.

Il est temps de rentrer et de se reposer car demain, je me lève tôt.  Je pars voir ce qu’il y a derrière les Andes que je longe depuis quelques jours.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s