Valparaiso, Chili – Le charme Chilien

Valparaiso est une ville qui vous saisie immédiatement. Impossible d’échapper à son charme d’un autre temps. Ses maisons colorées, ses collines et sa verdure lui donnent un air de San Francisco. Mais nous sommes bien loin de la côte ouest américaine. Cette ville a su me charmer : street art à tous les coins de rue, des chats dormant ici ou là, ses points du vue sur sa baie ou encore ses funiculaires disséminés un peu partout dans la ville pour monter les différents cerros.

_DSC0617

Oui comme vous le voyez, je suis plutôt convaincu par Valparaiso mais c’est une ville que j’ai mérité. Pour arriver ici, j’en ai plutôt bien galéré. Je suis parti de Mendoza à 8H30. Le bus est à l’heure, part direct. Je me dit parfait. Sauf QUE : La route traverse les Andes, une route large comme une départementale du Morvan. Quand on sait que c’est la seule voie routière pour se rendre de Mendoza au Chili, tu sens que le plan ne va pas se dérouler sans accroc. Effectivement un accident de camion bloque la route puis le passage en douane au milieu des neiges et entre deux monts des Andes est interminable. Puis encore des ralentissements du côté chilien. Résultat, sept heures de retard. Je devais arriver à 16H30, je débarque chez Justin, mon hôte à 23h00… [En fait 22heures, je n’ai appris que le surlendemain qu’on avait une heure de moins…]

_DSC0491

Je débarque chez Justin et Ludo, un couple de Français qui travaille au Chili. Leur appart est situé en haut d’une des collines de Valpo [oui parce que je parle comme les locaux] et surtout il est top classe. J’ai une chambre démesurée avec balcon, un pur lit et de l’eau chaude [oui parce que c’est compliqué d’avoir de l’eau chaude]. Nous sommes quatre dans l’appart, une co-locatrice barman de nuit vit aussi ici. Justin et Ludo m’ont invité diner le soir. Des personnes charmantes, Justin est chercheur à la fac et Ludo doit repasser ses diplômes d’infirmier pour bosser. Le hasard faisant des choses extraordinaires, j’apprends qu’ils ont vécu en Bourgogne et encore plus improbable que Ludo a vécu quelque temps à Sacy, le village de mon père, perdu dans les forêts de l’Yonne.

_DSC0609

Ma visite de Valparaiso est une orgie de photos. Comment ne pas aimer cette ville où les bus ont des autocollants du Punisher, Kizz ou Bob Marley collés sur le pare-brise arrière. Comme on me l’a conseillé, je me ballade dans les rues profitant de la vue, des rues, des maisons, du charme de la ville. Je fais un arrêt au Café Républica où le patron vient s’installer à ma table pour me filer les bons spots, les coins à éviter, discuter de la politique du FMI. Son seul client [qui est le sosie du Fantôme du métro de Ghost] me parle en anglais vu mon espagnol limité. Encore une bonne rencontre dans un cadre super agréable.

Je parcours le Cerro Alegre et Concepcion, certes touristiques mais immanquable, la vue sur la baie, les rues charmantes en font un passage obligé. Un passage au musée de la Marine, le Chili a une grande histoire maritime enfin qui met bien en avant les héros de la nation [ça sent pas du tout le truc politisé]. Mais le musée est sympa et Joli. Au fils de ma promenade, je tombe sur le musée de Luka, un dessinateur local dans l’esprit Mafalda mais Chilien. Excellent petit musée gratuit. De bonnes planches, une bonne critique de la vie chilienne et une excellente vue sur la ville.

_DSC0610

Je me balade en faisant attention [comme on me l’a dit et répété] mais je me permet des pauses dans un petit bouge d’Empanadas frits [oui au chili, c’est frits et non au four]. Choix extraordinaire, la patronne sympa et surtout ça nourrit son homme. Par la suite, je me stoppe à Dulce Pols, dans Cerro Alegre, Un bon café con lèche [non bouillant comme Argentine] et un lemon pie meringué de bonne facture comme il faut. Valpo ne manque pas de restaurants originaux mais le manque de temps [puis quand je suis solo, j’ai du mal à m’assoir à la table d’un resto] et seulement deux jours, c’est un peu court. Mais j’ai mangé allemand dans un resto à côté du musée à ciel ouvert. Une bonne grosse saucisse dans du pain à la mode de Munich. Goutu mais ça ne faut pas de bons vieux empanadas.

_DSC0755

Le jour suivant ayant remis les pendules à l’heure [donc en fait, en changeant rien du tout…], je décide d’aller au plus nord de la ville afin de marcher et de voir ce que la ville me propose. Je traverse un marché d’antiquaires, brocante et marché de rue où je trouve tout et n’importe quoi. Je prolonge ma route jusqu’au cerro Palenco. La particularité de ce cerro, c’est qu’il a un ascenseur et non un funiculaire [comme celui de Lisbonne]. Puis Je remonte jusqu’a la maison de Pablo Neruda, un poète célèbre Chilien. La visite de la maison plus qu’originale à deux avantages : elle offre une vue sans égale sur Valparaiso et elle m’a donné envie de découvrir l’oeuvre de Neruda. Je continue mes pas vers le cerro Alègre, passe devant moult graphs, des maisons multicolores, des maisons faites de bric et de broc, à flan de colline, avec du matériel de décoration, des chats qui dorment, qui jouent, qui se baladent. Je m’arrête pour prendre des photos, admirer la vue, regarder les gens qui passent, le pacifique sud. Je termine ma balade au pied de l’ascenseur de la reine Victoria. Un café collé à la station m’a séduit et j’en profite pour m’assoir prendre mon traditionnel café con léche [pour le chai latte, j’attends mon étape secrète ou mon retour à Paris] accompagné d’un cinnamone.

_DSC0676

Mon séjour à Valparaiso se termine. J’ai traversé le continent. De l’océan Atlantique à l’océan Pacifique, ce petit but est atteint. Il faut maintenant revenir au point de départ. Je vais découvrir encore un peu le Chili quittant à regret Valparaiso et son charme indéfinissable.

“Il meurt lentement celui qui ne voyage pas, celui qui ne lit pas, celui qui n’écoute pas de la musique, celui qui ne sait pas rire de lui même”

Pablo Neruda

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s