Voyager Seul

La question que j’ai le plus entendu avant et pendant mon voyage c’est “mais tu pars seul?” ou “tu pars avec des amis? ». Et la réponse la plus courante est souvent “Quel courage”, quand je réponds que je suis seul. Mais certains interlocuteurs n’hésitent pas  à rajouter “Je ne pourrais pas”, “voyager seul, j’aurais trop peur”, “tu as de la chance” etc. Alors que je lisais un article partagé par une amie sur le fait de voyager seul, l’idée m’est venue de partager avec vous l’expérience de voyager seul mais aussi de faire la différence entre voyager seul ou en groupe voire en couple.

20160809_151803

Ce n’est pas la première fois que je pars seul et mes diverses expériences ont été différentes. De part l’expérience accumulée mais aussi, tout simplement parce que le fait de partir seul n’est pas forcément un choix inhérent à ma volonté de partir. Je ne vais pas vous faire un retour métaphysique ou philosophique sur le fait de partir seul. Je vais vous parler de mon vécu.

Dans mon cas, la première des raisons pour voyager seul est tout simplement ma situation. Pas de femme ou de petite amie, des amis qui ne désirent pas forcement partir au même endroit que moi ou tout simplement qui ont des familles, des délais plus court, d’autres priorités, ou pas les mêmes attentes que moi. Bref, premier constat, je suis seul, j’ai des envies de voyages. Qu’est ce que je fais : rester chez moi à me faire bien chier en me disant les autres ont de la chance de partir tout en attendant un éventuel volontaire ou aller là où j’ai envie, sans me poser de questions et sans attendre. J’ai choisi la seconde option : Je pars et si on veut me rejoindre [et si j’ai envie qu’on m’accompagne] je donne mes dates, on s’organise et let’s go. Si je suis seul, aucune importance, je vais profiter.

Deuxième chose : partir à plusieurs signifie faire des concessions, il est facile d’en faire avec sa petite amie car on partage souvent une vision commune des choses et que le voyage peut être un choix commun. Avec des amis ou des connaissances cela peut être différent. Et des choix peuvent s’imposer que vous n’auriez pas choisi ou des choses que vous ne ferez pas du fait que vous devez prendre des décisions à deux ou plus. C’est un risque qui, je l’avoue, me fait peur sur une longue durée. Quand je propose, je propose souvent sur une courte durée [une sorte de test] et ca se passe très bien. Mais plus long, j’hésite. Sur les voyages à plusieurs, je choisis bien les gens avec qui je pars et surtout la raison d’être c’est que chacun est libre de faire ce qu’il veut.

Quand la décision est tranchée, il faut partir et il peut y avoir des appréhensions d’être seul mais au final c’est une expérience, une vraie. Celle où on se sort les doigts car personne va le faire pour toi. Dans mes anciens voyages, je comptais sur mes ex car elles étaient bien meilleures que moi en anglais ou espagnol. Puis j’ai fait du Airbnb en tant qu’hôte, j’ai du parler anglais ou espagnol avec des gens du monde entier. Puis à force de parler et bien tu y arrives, tu prends même la confiance. C’est en te débrouillant seul au pied du mur que tu fais des actions que je n’aurais jamais fait ou dont je me doutais pas que je pouvais faire . Et c’est vraiment l’expérience du voyage seul qui émerge : se débrouiller.

Les gens t’aident aussi plus facilement car tu vas chercher l’aide plus facilement auprès des gens. En couple ou en groupe, c’est le groupe qui doit aller vers les autres, là c’est l’inverse. C’est toujours seul que j’ai été aidé ou abordé par d’autres. En couple ou en groupe, la décision est prise à plusieurs, l’un va demander voire le groupe trouve la solution lui-même. En clair, le groupe s’auto-suffit.

Voyager seul c’est aussi être avec soi-même mais vraiment. Là tout dépend de votre nature. Perso, je suis un solitaire, être seul est quelque chose que je connais bien et qui ne me dérange pas. Ne pas parler à d’autres, vivre mon truc dans mon coin, c’est des choses qui vont très bien. Si vous êtes une personne qui ne peut vivre sans socialisation, c’est plus compliqué même s’il est facile de lier connaissance, il se peut que l’on retrouve seul à marcher, à visiter, à manger ou à boire des cafés. C’est une expérience mais cela peut être une difficulté. Etre seul au resto pour juste manger est différent que de s’installer avec un pote pour discuter. Durant mes voyages, je privilège plutôt les repas dans mon logement ce qui me permet de me reposer, préparer la suite, lire ou regarder un film. La personnalité joue beaucoup.

Après vivre en auberge de jeunesse, sortir dans les bars, aborder tous types de personnes si c’est votre caractère ça passe, c’est sur et renforce l’expérience du voyage car vous allez rencontrer des gens qui ont cette mentalité du voyage et les points communs sont nombreux. Mais quand on est plutôt réservé et que l’on ne maîtrise pas la langue, les soirées sont souvent solo. Pas par choix mais tout simplement, je ne savais où sortir ou je n’avais pas envie de me retrouver seul devant un verre. Personnellement, je me vois mal me planter dans un bar, vider des verres en attendant que l’on me parle ou que je parle à d’autres, ne buvant pas d’alcool ça n’aide pas mais ce ne m’a jamais gêné car je le vis très bien. Evidemment je vous ne parle pas de partir seul dans un hôtel durant 15 jours, je parle de road-trip où le voyageur est en mouvement, le sac sur le dos. je ne suis pas du genre planté dans un hôtel sur la plage.

Mon expérience du voyage m’a fait rencontrer des gens, il suffit de parler, d’échanger… Encore une fois cela dépend de votre nature, et je suis de nature timide comme quoi voyager ça aide, j’ai brisé pas mal de barrières. Il y a un an, j’étais seul, j’ai passé un bon voyage mais je n’avais pas fait de vraies rencontres mais des échanges lors de mes blablacars. Je visitais des villes, je voyais des choses nouvelles régulièrement, je n’avais pas le temps de m’ennuyer. Cette année, j’ai fait des rencontres tout le long, c’était génial car la plus-value est énorme, le fait de parler, de sortir ou d’échanger avec des locaux ou des voyageurs est une énorme ouverture d’esprit. Tout dépend du voyage et de votre nature.

Mais j’avoue qu’après quelques voyages seul, je me pose aujourd’hui la question de repartir seul. D’un coté, je n’ai pas envie de m’empêcher de partir si je suis seul, c’est du gâchis. C’est se cacher derrière une fausse excuse pour rester inerte et ne pas se lancer, ne pas dépasser ses peurs. On part, on fait des erreurs, je me suis trompé de bus, j’ai raté des opportunités parce que je me suis trompé ou j’ai mal compris mais je retombe toujours sur mes jambes et l’expérience me permet d’améliorer mon expérience et d’y arriver mieux que je ne l’aurais imaginer. Des erreurs, de l’expérience, de la correction, La vie quoi.

Puis d’un autre côté, je me dis que j’aimerais partager ce vécu et vivre un truc un peu moins seul ou du moins plus court. Je ne sais pas, je regrette rien, aucun voyage mais l’envie de partager est là, j’avoue que le blog ou instagram sont de bons palliatifs pour partager l’expérience même si c’est moins intime. Cette année, les retours, les petits coms ou les like c’était top et ont parfaitement accompagné mon voyage. Paradoxalement, à la fin de mon voyage, cette idée de voyager avec quelqu’un avait disparu, repartir seul n’était plus un problème, je m’en foutais car voyager qu’est ce que c’est bien.

Je me répète mais je parle de voyage en mode road-trip si vous squattez un hôtel ou si votre type de voyage, c’est squatter la plage, pour moi c’est synonyme d’ennui sans fin. Je détestais ça gamin…autant dire que ce n’est pas concevable aujourd’hui et surtout je suis célibataire sans enfant, donc cela n’a aucun intérêt bien que je comprends bien le principe avec une famille.

Pour résumer, les plus :

  • Choix du programme, activité libre, aucun contrainte, pas de sentiments d’avoir rater des choses parce qu’on a suivi le groupe.
  • Sortir de sa zone de confort, apprendre vite et se découvrir de nouvelles capacités.
  • Facilité à aller vers les autres, découvrir des personnes, des locaux, communiquer.

Les moins :

  • Savoir se supporter, être seul est une expérience, ne jouer pas les kakou avec je veux me retrouver avec moi-même alors que vous ne l’avez jamais fait. Cela peut être dur.
  • Pas de partage en direct avec une personne, on vit l’expérience pour soi et on la vit seul. Aujourd’hui avec les réseaux, il est largement possible de partager et d’avoir des retours d’expériences qui sont bénéfiques.
  • L’ennui si on a rien prévu (Films, livre), encore une fois c’est prévoir d’être seul dans un lieu inconnu. J’aime m’assoir dans un café et lire, regarder un film etc, prévoir ses activités pour la suite etc… je sais très bien gérer mes moments solo, je ne suis pas un exemple. Il faut se connaitre.

Pour terminer beaucoup disent que j’ai de la chance. Il ne s’agit pas de chance mais de volonté, de choix. Partir est un choix pas une chance. Je me suis créer des opportunités pour partir. Chercher des bons plans, me créer mes parcours, mes voyages, me débrouiller, ce n’est pas une question de chance. Financièrement, c’est clair que je consacre une somme relativement importante au voyage [budget annuel de 5100 €pour 55 jours de vacances pour cette année, soit un coût de 95€ par jour] mais c’est modulable, les gens peuvent partir moins temps [35 jours de temps moyen de congés ça réduit directement le budget], je suis seul et je travaille beaucoup à coté pour financer ce choix. Mais j’ai fait ce choix, je pourrais travailler moins, glander devant ma console et lire mais j’ai envie d’une vie riche en vécu donc le voyage complète ma vision de la vie : Amitié, voyage, lire, culture, histoire, film et jeux vidéo.

Voyager seul doit être le résultat d’une volonté et d’un désir. Il faut être sûr de vous et surtout être prêt à affronter seul, diverses situations. C’est une expérience qui fait grandir, qui apprend sur soi et ses capacités. Mais elle doit venir de soi et ne pas être ressentie comme une contrainte cela gâcherait l’expérience. Pour moi c’est une excellente expérience différente du groupe ou du couple mais tout aussi enrichissante.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :