Mon bilan Cinéma (Et celui de Léa) pour cette année 2016

C’est l’heure de mon bilan cinéma. J’ai vu plus de 280 films, séries ou animés cette année [oui, je sais c’est beaucoup]. J’ai tout simplement pulvérisé mon record, j’ai passé du temps à voir des films récents ou anciens, j’ai d’ailleurs l’impression de n’avoir fait que ça. J’ai décidé de faire un ultime retour sur les films que j’ai le plus apprécié cette année [mais pas tout seul]. J’ai fait une première sélection d’une grosse trentaine de films sortis cette année [donc seulement 2016 mais pour les rageux quelques films des années précédentes].

Sur cette trentaine de films qui méritent vraiment que l’on s’y attarde, j’ai décidé de vous parler que d’une sélection soit parce qu’ils m’ont vraiment plu soit car je les ai trouvé intéressants [Je vous laisse tout le listing à la fin]. Pour celles et ceux qui veulent découvrir plus de films, d’avis, je vous propose d’aller sur ma page Facebook et d’aller dans mes albums photos : Chronicle of movie 2016 [Evidemment si tu fais partie de mes contacts].

Le plus Terminale ES : The Big Short (USA, Adam Mc Kay)

C’est l’un des meilleurs films que j’ai vu cette année et il a été dur à battre. Excellent dans le propos, bien écrit, drôle, accessible, franchement quand t’es à fond dans un film qui parle de la crise financière, c’est chaud ! [mais que c’est bon]

critique_the_big_short_casse_du_siècle-640x427

Le plus Mike Tyson’s Punch Out : Creed (USA, Ryan Cooler)

Rocky 8 pour les intimes, un très bon Rocky live, un film de boxe [et j’aime les films de boxe, à voir et à revoir]. Une histoire qui tient en haleine bien construite avec un Rocky qui passe en second plan sans voler la vedette. Un bon moment de boxe.

creed

Le plus Seigneur des Anneaux : Warcraft (USA, Dunca Jones)

Le plus sous-estimé de ma liste mais j’y suis tellement revenu comme bon film qu’il m’est resté dans les esprits. De ce fait, c’est un film qui mérite le visionnage : Univers respecté, grosse baston, héroïsme, scènes épiques bref tout ce que l’on demande à ce genre de production.

Warcraft_Panorama.0

Le plus haut dans le ciel : Eddie the eagle (USA/All/UK, Dexter Fletcher)

Le film au scénario improbable d’un mec qui veut absolument participer aux jeux olympiques. C’est drôle, bien joué et franchement c’est un le petit film qui demande rien à personne mais qu’il faut avoir vu. Très bonne petite surprise.

gallery3-gallery-image

Le plus Erasmus : Premier contact (USA, Denis Villeneuve)

Le second meilleur film de l’année, j’ai attendu 11 mois pour le voir. Et Ouch !! Du savoir-faire à la réalisation, une histoire cousue main, des vraies idées dans le fond et dans la forme. Un vrai film de science-fiction intelligent. Ca frôle la perfection !!

premier-contact-photo-962138

Le plus super héros : Deadpool (USA, Tim Miller)

Le seul film de super héros que je retiendrais cette année et depuis longtemps. Dans l’univers Marvel depuis les Gardiens de la Galaxie, je dirais. Je me suis marré malgré l’humour bien particulier de notre héros, j’ai aimé toutes ses références à la con et pour une fois assez éloigné du Marvel Universe ce qui donne un souffle d’air dans le ronron des productions de super-héros.

deadpool-DMC_2670_v068_matte.1045_rgb.0.0

Le plus mystérieux : 10 Cloverfleid Lane (USA, Dan Trachtenberg)

J’avais beaucoup apprécié le premier du nom [Cloverfield, FONCE]. Je me suis fait complètement embarqué par ce film, j’y étais à 200%. La tension est palpable, l’intrigue totale. Ce petit mélange de SF/mystère est très réussi. Une très bonne expérience filmique pour moi.

10-awesome-things-in-the-10-cloverfield-lane-trailer-just-a-nice-family-dinner-nothing-791859

Le plus thriller du grand froid : Les enquêtes du département V : Délivrance (Danemark, HansPetter Moland)

Ce film fait partie d’une trilogie adapté de romans danois. Les trois opus sont des chefs d’œuvre [Je pèse mes mots]. Bien écrit, intelligent, réalisé avec brio et surprenant. Evidemment cela ne perce pas en France mais c’est de l’excellent film policier, de loin les meilleurs que j’ai vu. Le dernier est génial mais les deux premiers sont à voir aussi [Profanation et Miséricorde]

delivrance1

Le plus dur : Demolition (USA, Jean Marc Vallée)

Très mauvaise critique dans la presse mais j’ai tenté ma chance et je n’ai pas été déçu, le film a su me prendre. Un film étrange, perturbant mais qui pose sa marque tranquillement, qui laisse monter l’émotion doucement sans trop en faire. le tout jusqu’à un final où tout s’écroule, j’ai été pris par l’histoire de cet homme, petite claque à la fin.

160408_wnn_demolition_16x9_992

Le plus historique : Les innocentes (France/Pologne, Anne fontaine)

Fin de la seconde guerre mondiale, dans un couvent, une médecin française se trouve face à une situation irréelle mais conséquence de la guerre. Une belle histoire bien qu’horrible et triste à la fois, tirée de faits réels ce qui est encore plus dérangeant. Un beau film et sans pathos, l’histoire sonne juste avec une réalisation au poil. Un très beau film, j’ai émotionné à mort [J’invente des mots si je veux]

les-innocentes-d-anne-fontaine-2

Les meilleurs Animés : Le garçon et la bête (Japon, Mamoru Hosoda) et Dofus (France, Anthony Rous et Jean Jacques Denis)

J’ai été incapable de choisir alors je vous propose les deux. Le premier du réalisateur des Enfants Loup, La traversée du temps bref une pléthore de chefs d’œuvres dont beaucoup m’ont touché par leur sensibilité et leur écriture. Encore une fois c’est un perfect et un super film un peu plus shonen mais toujours empreint d’une sensibilité particulière.

LE GARCON ET LA BETE PHOTO1

Puis Dofus premier grand métrage produit par Ankama. Un superbe dessin, une bonne histoire, c’est épique, je me suis retrouvé immerger directement dans l’histoire même si je ne connais pas l’univers de Dofus. L’histoire est à 100 à l’heure, les enjeux sont cools, l’esprit shonen est bien respecté. C’est généreux, bien animé et c’est une très bonne surprise.

dofus-livre-1-julith

Le plus coréen : The strangers (Corée du Sud, Na Hong-Jin)

Un film qui flirte avec plusieurs styles : Zombie, malédiction, extraterrestre, paranormal ? Bref le spectateur est toujours interrogé pour savoir si le film a basculé dans le fantastique ou non. C’est ce qui nous permet de nous accrocher le film et donc on veut savoir le fin mot de l’histoire. Le cinéma coréen reste encore un gage de qualité à chaque film. Peut être le meilleur cinéma asiatique ces dernières années et ils le prouvent encore aujourd’hui.

thestrangers_03

Le plus lointain dans la galaxie : Rogue one (USA, Gareth Edwards)

Je…. putain ce film tellement bon : de la noirceur, de l’intensité, c’est prenant. Bref un film de SF sombre, efficace, s’incluant parfaitement dans la mythologie Star Wars. C’est un film indispensable dans l’univers Star Wars, qui l’accompagne parfaitement [je pense que c’est le meilleur].

ROGUE ONE A STAR WARS STORY PHOTO4

Le plus mort que Vivant : Dernier train pour Busan (Corée du Sud, Yeong Sang-ho)

Un film de zombie qui sort un peu des schémas classiques fixés par les productions américaines. De l’action à cent à l’heure, de la patate de forain, de la batte de base ball, de la grosse pression et de la SNCF coréen qui arrive à l’heure. Jouissif.

dernier-train-pour-busan-fille

Cette année, ma chère amie et correctrice, Léa, la seule et l’ultime, va vous faire partager son choix cinématographique [C’est la sélection Télérama/arts et essai/ Bac L de ce blog]. Elle me fait part d’une petite précision : Cette liste a été réalisée avant d’avoir vu Premier Contact et Le dernier train pour Busan qui auraient pu changer le classement.

10. La chanson de l’éléphant, le plus psychologique

Je reconnais ne pas être vraiment objective vu que j’aime le Dolan acteur autant que le Dolan réalisateur (c’est à dire d’un amour inconditionnel). Ici, un bon film psychologique sur la manipulation et l’extrême intelligence d’un  »fou ». Effet de surprise à la fin qui m’a arraché quelques larmes. Je vous dis pas que vous allez vous rappeler de ce film jusqu’à la mort mais c’est formidablement bien joué et efficace.

la_chanson_de_l_elephant

9. Spotlight, celui qui donne envie de devenir journaliste d’investigation (Je valide ce choix)

Meilleur thème 2016. Ce film fait absolument halluciner. On a tous déjà entendu parler d’un scandale pédophile mais on ne réalise pas l’ampleur de l’hypocrisie et surtout le nombre de victimes. Pas spécialement dingue en termes de réalisation, je me souviens par contre parfaitement de ma sensation lorsque le générique s’est déroulé et que toutes les églises touchées par ce scandale défilent. Là on se dit  »tout ce que je viens de voir était vrai. » Assez fou.

maxresdefault

8. The Neon Demon, le plus dérangeant

Celui-ci ne devrait pas forcément figurer dans les meilleurs films 2016 mais ce fut le plus marquant. C’est aussi ça que l’on recherche au cinéma parfois, non ? De sortir de nos carcans habituels. L’esthétique (pas seulement contemplative) au service du sujet du film est incroyable et fascinante. La musique est intense et captivante, on ne décroche pas un instant. C’est (très) dérangeant et Nicolas Winding Refn réalise là son film le plus fou. A voir, rien que pour l’expérience unique.

the-neon-demon-bande-annonce-cannes-956258

7. The Strangers, le plus WTF

J’ai hésité à le mettre dans mon top 10 car si je veux être complètement honnête j’ai du m’aider d’Internet pour être sûre d’avoir bien compris. Toutefois le film, un brin fantastique même s’il est davantage métaphorique, est envoûtant. Thriller qui frise parfois le film d’horreur, c’est une enquête par un policier (trop) humain qui se laisse berner par ses préjugés et son manque de discernement. Il confirme l’excellente réputation des coréens en termes de cinéma qui te tend jusqu’à la moelle.

6. Anomalisa, le plus tendre

Je ne suis pas trop film d’animation d’habitude mais celui-ci n’a rien à voir avec tous ceux que j’ai pu voir jusqu’à présent. Avec un thème pourtant très lourd (la dépression), le réalisateur offre une vision poétique et juste d’une maladie encore trop souvent incomprise. On n’est pas dans le pathos, c’est de la tendresse et de l’émotion pure.

Q0JcE

5. Mademoiselle, l’adaptation la plus réussie

Il me fallut seulement quelques minutes pour plonger dans le fabuleux univers de Park Chan Wook. Même s’il a beaucoup été comparé à Orgueil et Préjugés vu qu’il est adapté d’un roman anglais, il est bien supérieur. Tant au niveau de l’atmosphère, de l’esthétique que du scénario. Le film est divisé en trois parties et le cliffhanger à la fin de la première est magistral. Il n’y a que la troisième partie qui traîne parfois en longueur, le film entier aurait pu être raccourci de 20 à 30mn. Mais il reste incroyable et différent de ce que l’on peut voir d’ordinaire.

mademoiselle-bandeau

4. Juste la fin du monde, celui qui te rend le plus mal

Difficile de lui attribuer une place précise. Il est évident qu’il est moins accessible que  »Mommy » et à mon humble avis moins touchant que  »J’ai tué ma mère » car très adroit. En réalité c’est le seul reproche que je puisse faire, c’est trop maîtrisé. Dolan tombe parfois dans la caricature de lui-même. Tout ça je l’ai pensé au début du film. Puis Vincent Cassel m’a fait rire, Léa Seydoux m’a touché et j’ai senti mon cœur se serrer au fil du film pour finir par verser quelques larmes (de rage, voire de frustration) devant tant d’incapacité à la communication. Ce film devrait toucher tous ceux avec une famille dissonante. Bouleversant.

132268

3. The Revenant, celui qui t’en met le plus plein les yeux (Je valide ce choix)

Le film peut sembler un peu trop  »américain » même si, ironiquement, il a été réalisé par Inarritu. Américain par le fait que le héros semble si increvable que parfois ça sonnerait presque improbable. Hormis cela, la scène d’ouverture est la meilleure que j’ai vue cette année. Hommage à l’immensité de la Nature et à la nature profonde de l’Homme qui s’apparente à l’animal, The Revenant ne m’a pas ennuyée une minute. Et il confirme quelque chose que l’on savait depuis longtemps (depuis Shutter Island pour être précis) : Di Caprio est l’un des meilleurs acteurs de notre génération, si ce n’est le meilleur.

The-Revenant-4

2.Les Ardennes, le plus dark (Très bonne découverte)

Non, je ne le mets pas dans la liste pour faire de la propagande. (Ici on parle des Ardennes belges.) Mais c’est LA claque 2016. Le meilleur thriller. Ca sonne vrai, les acteurs sont bons et ça va crescendo jusqu’au cliffhanger final qui m’a laissée complètement abasourdie. On l’a comparé à Tarantino, c’est encore mieux.

100602

1. Captain Fantastic (Je valide complètement ce choix)

Je n’ai pas réfléchi longtemps pour attribuer la première place. L’éducation, le deuil, les liens familiaux, la bipolarité, tous ces sujets profonds sont traités tout au long du film de façon positive. On se surprend à valider ce mode de vie anarchique puis à revenir à la raison en voyant les limites et dangers de celui-ci pour finir par se dire que la solution réside sans doute dans la nuance. C’est drôle, intelligent, émouvant et optimiste. En sortant du film je me sentais bien et la transition avec la vie  »normale » m’a pris un peu de temps. Pour tous les publics et tous les goûts, il met tout le monde d’accord.

captain-fantastic

Après ses 25 films, je vous présente le reste de ma liste que Léa n’a pas abordé pour ceux que cela intéresse: Le voyage d’Arlo [un bon Disney], Comancheria [fable sociale], Kubo [Animation de Foufou], Room [claustrophobe], the nice guy [Bonne comédie], Bone tomahawk [La colline à des yeux version Cowboy], Trumbo [Un rouge à Hollywood], Sausage party [Food Porn], Cigogne et cie [Amazon], La vache [Algérie, mon amour], Zootopie [Tolérance] 8 salopards [Tarantino de qualité], Tu ne tueras point [la bible en mieux].

Sinon des films que j’avais loupé les années précédentes mais qui valent le détour :

It follows [2014, horreur intriguante], Manuel de survie à l’apocalyspe Zombie [2015, humour ado de qualité], Alabama Monroe [2012, arrachage de tripes émouvant], Mon Roi [2015, devrait être enseigné chez les filles], Chair de Poule [2015, bonne surprise], Me and Earl and The dying Girl [2015, comédie pour ados pas con]

Et vous quel(s) film(s) retenez-vous pour cette année 2016 ???

Publicités

2 commentaires

  1. Plein de films que je voulais voir mais pas eu le temps (les séries, que veux tu…) The Big Short est sur mon PC depuis des mois pourtant.. Même pas eu le temps de mater Warcraft alors que je l’attendais impatiemment en tant qu’ancienne joueuse de WoW (mais j’ai peur que le film me fasse replonger et adieu la vie sociale). Demolition me fait envie aussi, si c’est aussi WTF que Enemy (ça n’a peut être rien à voir, surement juste le fait que Jake Gyllenhaal joue dedans). Il faut que j’aille voir Rogue One mais il n’est nulle part en VO à Reims… déception ! Captain Fantastic est aussi sur ma liste.
    Bon sinon, évidemment j’ai vu Spotlight ! Pour une fois que les journalistes ne sont pas montrés comme des gros connards à l’écran, je ne pouvais pas passer à côté haha Époustouflée aussi par The Revenant, visuellement sublime et éprouvant à regarder (on souffre avec lui)

    1. Aaaah Un bon commentaire!! Je te recommande de voir tous ces films. Ma liste un peu plus pop-corn que Léa [ma littéraire attitré] Puis entre personne du Journalisme vous ne pouvez que vous comprendre.

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s