#Dragonball : Dragonball Super Fan-service

La nouvelle série Dragonball Super vient de dépasser les 70 épisodes, elle est officiellement plus longue que la série précédente Dragonball GT depuis la fin officielle de Dragonball. Sans réellement suivre cette nouvelle série, je la regarde du coin de l’œil, je vis un peu le truc. Je suis curieux de ce qui touche cette série mais aussi de voir comment elle traverse les âges [mes terminales qui suivent DB Super, cœur sur vous].

super_saiyan_blue

Bien que je suis plutôt ouvert à une suite sur la forme, j’avoue être critique sur le fond et de ce retour opportuniste 20 ans plus tard. Même si je regarde certains épisodes avec plaisir.  je me pose des questions sur le succès de cette série… Dés les premiers épisodes : les nouveaux personnages pas hyper convaincants, le retour de certains personnages, les transformations un peu rapide, le ridicule des situations…Puis j’ai compris les raisons de son succès… Je voulais voir une véritable suite mais Dragonball Super est surtout une série avec un fan service distillé avec soin laissant de côté un développement intéressant et une cohérence “réelle” avec l’œuvre canon.

Quand je repense à DBGT. DBZ était à pleine bourre de succès, il était impensable d’arrêter la série [Comprendre la machine à Cash], il fallait produire une suite pour profiter du succès. Résultat : DBGT a été une purge sans nom. Toriyama n’avait qu’esquissé un faible synopsis et quelques croquis. La série purement commerciale sans base papier, c’était inspirée sur ce que les fans semblaient bien aimer dans Dragonball. Outre la reprise de personnages à succès [Goku Jeune et Trunk adulte] on partait sur une aventure rappelant les débuts de la série. Mais le manque de succès de cet aspect et un retour à la grosse baston, à la montée en puissance, une nouvelle transformation, de nouveaux ennemis plus ou moins réussis mais avec des raccourcis incroyables en pensant que ça passera plaira. Nous avons l’une des pires séries du monde avec beaucoup trop de ratés, des mises au rencard de personnages et trop d’incohérences. Cette série est telle un caca de chien collé à la semelle avec laquelle doit vivre Dragonball [Tout comme les films sur les Ewoks ou le noel de Chewabaca pour Star Wars]

Mais tout comme Star Wars, la Toei animation et la Shueisha voulaient le retour de cette franchise lucrative. Les fans avaient grandi, d’autres ont suivi et ils ont eu des enfants. Les producteurs avaient toute une nouvelle base à convaincre. Ils ont eu le temps de comprendre de leurs erreurs et ont su réfléchir à ce que l’on attendait d’eux. Hors de questions de reproduire les erreurs de GT, résultat deux films scénarisés par Toriyama [Gage de qualité pour les fans] et connaissant le système de création artistique Japonais, je pense que les producteurs ont eu leur mot à dire. Une base avec de nouveaux personnages, une nouvelle transformation et un univers étendu. L’outil internet étant une source d’informations, il permet de mieux comprendre ce qu’attendent les fans, des affinages en termes d’apparitions ou de retours bien dosés.

dragon-ball-super-english-release-date

Aujourd’hui avec plus de 70 épisodes, Dragonball Super est clairement une énorme série Fan service, quitte à contourner le matériau d’origine, que l’on regarde avec plaisir. Mais  pour l’adulte qui regarde un peu plus loin que le fun, cette série fait tiquer. J’apprécie la série car je la trouve truffée de bonnes idées mais souvent gâchées ou faciles, là où dans les productions actuelles, on creuse un peu plus l’univers, les personnages secondaires [J’entends dans les mangas actuels]. D’où ma conviction sur les intentions de la Toei et la Shueisha : plaire aux fans qui veulent de la grosse baston dantesque et des ennemis bien badass [le coté aventure, on s’en tape]. L’objectif est clairement atteint. Depuis le début de la série, voilà ce que je retiens :

Le retour de Freezer : pourquoi pas surtout que le retour était bien pensé mais pour refaire un duel Goku/Freezer [car les japonais sont fans] Mouais… Mais encore une fois : pas de menace, un duel comme au spectacle où tout le monde regarde Goku se battre.

Nouvelle transformation Super Saiyen God blue : Il fallait une nouvelle transformation… On l’a sort d’un chapeau en inventant une incohérence dans l’histoire [des Saiyens Gentils], un pouvoir que tout le monde peut acquérir au final. Autant on nous explique pour Goku mais Vegeta semble l’obtenir en le sortant de son chapeau [car il ne s’agit pas d’un simple level up suite à un entrainement]. De plus la forme conserve une forme bien connue celle de Super Saiyen. On passe du Jaune au Bleu, voilà tout.

Le retour de Kame Sennin[Tortue Géniale] face aux soldats de Freezer. Personnage dépassé depuis le 3eme tournoi des arts martiaux de la série mais qui se bat à arme égale avec des ennemis sensés être bien plus puissants que lui. Les producteurs laissant de côté des personnages bien plus forts [Yamcha Chaozu voir Yajirobé l’ont dépassé et de loin depuis l’arc des Saiyens] car moins sollicité ou moins populaire en particulier Chaozu et Yajirobé

Yamcha où les producteurs axent ses interventions sur du ridicule ou sa supposée faiblesse car l’internet l’a ridiculisé. En effet, il est mort ou a perdu tous ses combats [mais ce n’est pas si simpliste que ça]

Le retour de Vegeto avec des tours de passe-passe pour ne pas le garder fusionné car le personnage a du succès, les fans attendaient son retour. Dommage car il était plus logique de faire une danse de fusion [Vegeta pouvant assumer totalement cette danse après sa danse du Bingo mais le rappel douloureux de DBGT a peut être joué en sa défaveur]

dragon-ball-super-episode-48-episode-49-preview

Le retour de Trunk du futur car les auteurs ont compris que ce n’est pas un Trunk adulte qui a du succès mais ce personnage venant d’un futur apocalyptique. Autant le level up est bien justifié dans le manga autant dans la série pas du tout. Dans cet arc, le personnage de Maï montre le manque de prise de risque sur de nouveaux personnages un peu badass et féminin [resucée d’un personnage existant mais sans logique par rapport à l’histoire DB, Mai = Milf]

Je pourrais en rajouter avec le parti pris “on ne développe que Goku/Vegeta” et l’abandon de tous les autres personnages, Goten et Trunk mis au rencard, les niveaux de puissance en niveau WTF, Goku découvrant ce qu’est un baiser entre deux personnages [ce mec a fait deux enfants….] l’écart devenu abyssale entre les deux héros et les autres personnages sans tenter quoique ce soit pour le réduire…

Au regard de tous ces exemples je me suis rendu compte que la série évolue en faisant intervenir tel ou tel personnage parce que le public le demande ardemment [d’où le retour de Gohan malgré son abandon complet depuis le début de la série]. Je vois certaines vidéos se réjouir avec force quand tel ou tel personnage revient au détriment de toute logique [le pire fut sur le retour de Kame sennin, certes cool mais totalement WTF]. La logique étant réactivée les bons souvenirs de la série Dragonball.

dragon-ball-super-teamish

Certains aspect sont pourtant intéressant et pourrait être plus important si la série tentait en respectant l’univers ou les personnages, des prises de risque. Il suffit de réfléchir à enrichir son univers : en développant les personnages existants et variés ou réajustant autour de nouveaux personnages [Goten et Trunks] comme Toriyama l’avait fait avec une première partie tournant autour de Goku [La partie appelée Dragonball] et une seconde autour de Gohan [Arc des Saiyens au début de Boo].

Mais les scénaristes ont décidé de faire de Goku et Végéta un duo de héros plus que des rivaux [Qu’ils sont originellement]. Ce qui a entrainé une remise à niveau de Vegeta. Celui-ci a été up gradé pour être l’égal de Goku complètement au détriment du caractère du personnage et surtout de toute logique interne à l’œuvre [mais qui convient aux fans de Vegeta]. Le pire est le traitement de Goku sur son caractère. Les scénaristes ne semblent retenir qu’un idiot qui aime la bagarre, naif qui pense qu’à se battre sans se soucier du danger [ce qu’il est dans les 4 premiers volume]. Ce qui marchait sur le Goku ado, ne fonctionne plus sur un père de famille, capable de jauger le danger, qui entraine ses fils, de proposer des trucs cochons pour répondre aux vices du vieux Kaioshin. D’ailleurs au regard du manga, Goku ne sous-estime aucun de ses adversaires [Freezer, Vegeta, Cell ou Bou] et se bat à fond, il ne s’amuse pas, il n’est jamais insouciant sauf lors de tournois. J’ai l’impression de voir un héros adolescent comme Luffy ou Naruto ce qu’il n’est plus depuis longtemps et c’est dommage [Naruto père a plus de plomb dans la tête que Goku père c’est dommage]..

Pour toutes ces raisons, je trouve que Dragonball Super est un fan service pur sans réelle cohérence avec l’œuvre originale. C’est bien dommage, le matériau de base est là, l’univers est bien défini, je regrette que contrairement à Star Wars, les producteurs n’ont pas pris plus de recul et plus réfléchis à ce qu’ils voulaient faire. Ils auraient pu proposer un produit plus mature, faire évoluer la série plutôt que de rester sur des poncifs connus et reconnus pour éviter toutes prises de risques.

DragonBallSuper-Episode11-Omake-6

Alors, oui, oui, Dragonball Super est sympa quand on le prend pour ce qu’il est. Une série au service des fans des années 90 mais elle est décevante quand on veut la regarder comme une continuité de l’œuvre originale. Dommage.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s