Mes bandes dessinées #41 : Lesson of The Evil

Deux amis m’ont parlé de cette BD. Je l’avais vu à mon dealer de BD mais la couverture ne m’avait que peu convaincue flirtant  une sorte de Death Note X GTO du pauvre. Bref, je n’ai eu pas le coup de cœur en librairie. Puis, l’un de mes amis me l’a prêté et je l’ai lu… Ce fut un très BON DEAL. Une excellente surprise même.

maxresdefault

Ce manga n’est composé que de 9 tomes, une histoire assez courte mais largement suffisante. Nul besoin de s’étendre sur des milliers de tomes. L’histoire raconte celle d’un prof plutôt soucieux de ses élèves jusqu’au moment où on s’aperçoit que le dit prof est juste un psychopathe de tueur en série…

Vous criez au spoil, je suis presque obligé car les deux premiers tomes ne sont pas franchement engageant, c’est limite la vie d’un prof classique qui gère les problèmes scolaires de ses élèves avec pédagogie et surtout un sens du devoir pour l’éducation nationale, le parfait prototype du bon prof. Et Clairement c’est un peu chiant. J’avais juste l’impression de lire un manga scolaire comme il en existe des tonnes…

Mais certaines actions ou réflexions de notre prof (et héros) souligne une vision un peu spéciale de l’aide aux élèves ou de l’intérêt pour de l’élève….Bref on sent un petit malaise mais pas suffisamment intense pour se poser des vraies questions… Puis le volume 3 nous fait rentrer dans le vif du sujet…Et à partir de ce moment impossible de lâcher cette BD. La tension est à son paroxysme et le degrés de psychopathe de notre cher prof augmente à vitesse grand V. Il est plus qu’inquiétant et notre héros n’en plus vraiment un… L’intrigue commence vraiment ici.

Lesson-of-the-Evil-manga-extrait-007

Je peux dire que c’est bien écrit car on ne s’attend pas à un tel scénario. La plongée de l’autre coté du miroir est si bien amenée voir brutale que le lecteur que je suis, était sur le cul. Nous découvrons un personnage pervers, on flippe pour les élèves qui n’ont rien demandé et qui adulte plutôt leur prof. C’est chaud en gros.

Mais pour arriver à cette partie de l’intrigue, il faut être persévérant. Mais dés que l’on passe ces deux premiers tomes, on découvre un personnage pervers, vicieux, sadique et dangereux. Pourtant au premier abord, le héros nous parait cool et sympathique, une sorte de GTO un peu cool et plus réaliste. Le personnage est creusé par son background et ses motivations ce qui le rend intéressant et malsain.

Vous l’avez compris, j’ai adoré ce manga, c’est une très bonne découverte en terme de BD. Neuf tomes chez Kana qu’il faut acquérir si vous êtes fans de thriller et de tueurs psychopathes.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s