Rennes, Bretagne– Crêpes party

J’ai décidé de partir pour Rennes sur une simple envie. Non, je mens, à vrai dire plusieurs raisons m’ont poussé à partir. Premièrement, l’envie de sortir de Reims, mais pour une fois de rester en France. Deuxièmement, une invitation d’une vieille amie pour voir la région. C’était l’occasion rêvée de la découvrir. Je connaissais Rennes, enfin un peu. J’y suis allé pour un concours, il y 15 ans. Des souvenirs j’en ai peu, voire aucun. Un de mes amis m’avait accueilli. De vagues souvenirs de la rue de la soif mais rien de très concret. Ce n’est pas dû à l’alcool, que je ne consomme pas, mais juste le fait du temps qui passe. J’avais oublié la ville tout en pensant m’en souvenir.

20170415_130017

C’est donc une redécouverte de l’une des capitales bretonnes [parce que j’ai appris qu’il y en avait trois : Vannes, Nantes et Rennes]. Rennes a un charme médiéval, vieilles pierres, chargé d’histoire qui me plaît beaucoup. La ville est à taille humaine et tout est faisable à pied. Comme d’habitude mes premiers pas dans la ville sont pour rejoindre mon Airbnb [Définitivement mon fournisseur de dodo depuis 2013]. Je tombe sur un couple tranquille; un brin artiste, un brin bohême qui chante et écoute de la bonne musique. Outre le prix dérisoire, l’appartement est cool, tranquille et surtout idéalement placé. 20 minutes de marche du centre ou une station de métro à moins de 5 minutes. Bref, top. Je ne reste que deux nuits mais quelles nuits, mes amis, j’ai dormi [enfin quand tu n’as pas de chat qui te marche sur le visage car MANGER, tu dors plus longtemps].

20170414_174608

Ma première journée n’est que balades et repérages dans Rennes. Je n’avais pas de plan défini en venant ici. Arrivé sur place, c’était toujours le cas. Mais prendre le temps est important, j’ai besoin de flâner. Puis c’est très bien pour tester des petits cafés ou repérer des restos.

J’ai déambulé dans Rennes. Je me suis perdu dans ses rues sous ses maisons à colombages. Je suis passé devant le parlement de Bretagne et sous les portes Mordelaises. J’ai suivi les pas d’Anne de Bretagne. Parfois, je me suis m’arrêté pour prendre un bon chai et repris mon chemin. J’ai pu admirer la mairie, le théâtre et sa place, les différents halles et bâtiments qui sont éparpillés dans la ville. Se promener sans but est vraiment l’idéal vu que Rennes propose un beau patrimoine historique à tous les coins de rues. J’en ai profité pour faire une ballade médiévale avec une guide proposée par l’office de tourisme. Instructif et agréable surtout l’occasion de voir des choses que je n’avais pas vu et profiter de l’extérieur tout en étoffant sa culture. Surtout me laisser porter.

20170414_175405

Mais Rennes fut surtout un ensemble de découvertes gustatives. En venant à Rennes j’avais obligation de me gaver de galettes et crêpes. Mission accomplie vu que mon alimentation a été constitué à 80% de ces mets. Dans un premier temps en me baladant sur le marché des lices où se promener au milieu des primeurs avec une galette saucisses, c’est la base. Et c’est fameux. Au pays de la galette et de la crêpe, je n’étais qu’un esclave affamé à chaque vitrine. Puis dans un second temps, j’ai testé d’autres excellentes adresses. La Rozell qui a une grosse réputation [Le panda en avait parlé, je l’ai testé pour elle], familiale et sympathique. La St George plus cosy, plus classe avec ses salles bien décorées mais une bonne carte [où tous les noms de galettes sont tirés d’un George connu]. D’excellentes crêperies. Surtout, j’ai testé quelques coffees [Blogueur coffeeshop pour vous servir] mais j’y reviendrais dans un article dédié : une destination et trois cafés. J’ai pu prendre un brunch à la Kitchenette, qui est aussi un coffee mais je n’y ai que brunché [et c’est excellent]. Vu le nombre d’articles dédiés, difficile d’y réchapper. Je n’ai pas pu tester les adresses de Le panda mais n’hésitez pas à lire son article.

20170416_111100

J’ai profité avec plaisir de la ville de Rennes, seul bémol : la ville est en travaux. Seconde ligne de métro, maisons à colombage en rénovation, sites historiques en restauration, reconstruction de la gare pour l’arrivée du LGV. Rennes est pour les 3 à 5 ans un chantier à ciel ouvert. Difficile d’échapper aux grues et aux échafaudages.

Mais mon aventure bretonne ne s’arrêtait pas là. Le dimanche matin suit à mon brunch, je rejoignais mon point de rendez-vous pour mon Blabla car pour de nouvelles aventures

Publicités

Un commentaire

  1. J’avoue que les travaux dans la ville ça gâche pas mal, mais ça reste joli. Enfin, je ne suis pas objective lorsqu’il s’agit de la Bretagne. Merci d’avoir testé la Rozell, la prochaine fois j’y passe, 1 semaine en Bretagne et 0 galette, je suis honteuse :P. Je ferais aussi la petite balade médiévale, je suis sûre que c’est intéressant.

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s