Amsterdam, Pays-Bas – Le long des canaux

Je suis parti à Amsterdam parce que j’avais envie de voir autre chose. Changer d’air tout simplement. Un coup de tête. Je connaissais un peu la capitale hollandaise mais mes vagues souvenirs remontaient à 2008 [j’ai écrit des trucs là]. Des bons souvenirs mais un temps gris, humide, de la bonne bouffe mais tout ça est loin… bref rien génial. Je suis dit qu’il fallait une nouvelle chance à cette capitale. De plus, entre 2008 et aujourd’hui, je n’ai pas mal crapahuté et j’ai une autre expérience du voyage.

20170506_194856

C’est à l’occasion du long weekend du 8 mai que je suis parti, samedi matin. Accompagné d’un pote pour un séjour rempli de drogues, de putes et d’alcools. Notre séjour n’a été rempli que de coffeeshop et de balades dans le quartier rouge afin de mater des…. Arf, mmmh, non… Pas du tout en fait… Parce que je ne consomme pas de drogues, ni d’alcools et je n’ai pas besoin de voir des dames de compagnie… Vous vous posez la question. Qu’est-ce que j’ai bien pu faire dans cette capitale du vice [mais aussi des tulipes, les fleurs, on est d’accord] ?

L’essentiel de notre séjour peut se résumer en longues balades dans le centre et sur les canaux d’Amsterdam. On a chillé comme dit la jeunesse. Certes une légère odeur de Beuh nous accompagnais de temps en temps, ce n’est pas la peine de le nier [souvent d’ailleurs des touristes en fait], cela fait partie du décor. Les coffee-shops sont très présents dans le centre mais quasi inexistants hors du quartier rouge. C’est autour de celui-ci que nous avons passé le plus clair de notre temps.

20170507_191334

Le but n’était pas culturel, pas de musées, pas de visites de monument, mais plutôt une longue balade pour découvrir la ville, en passant devant les monuments, s’arrêter boire des cafés, tomber amoureux des serveuses [enfin surtout moi] et faire des photos. Je me suis principalement baladé dans le Joordan, à l’ouest du centre. Ce quartier est paisible, une foule touristique moins dense, des dizaines de cafés bruns [j’y reviendrai, patience], de belles boutiques, des canaux dégagés.

Un ensemble plus propre, plus vert et surtout joli et intéressant. On y retrouve le charme de l’architecture d’Amsterdam avec ces grandes maisons étroites, leurs larges fenêtres et leur façade si typiques de briques. Le temps étant de la partie, j’ai squatté quelques terrasses et pris un café et un toast avec une vue imprenable les canaux, les cyclistes qui défilent ou juste pour savourer le temps qui passe. C’est clairement le meilleur quartier d’Amsterdam pour qui aime se poser et surtout se promener en toute quiétude et sortir des clichés de d’Amsterdam.

20170507_124718

Par contre, coté grosse boustifaille, ce n’est pas les rois de la gastronomie, nos amis hollandais [sauf si le choux et la patate sont la base de votre alimentation]. On trouve de tout à Amsterdam et même des trucs très sympas pour le petit déj ou pour le midi d’ailleurs. Pour diner le soir, malgré un gros choix, il faut bien choisir. Ce ne fut pas notre cas le premier soir. Certes une déco de feu, un lieu original, mais le fameux Kapitein Zeppos n’est pas un pas une réussite niveau repas… la tristesse dans l’assiette sans être mauvais. Niveau prix, c’est la grosse claque dans notre gueule…. Arf même si c’est recommandé par le routard, c’était une mauvaise surprise. Par contre notre deuxième diner était plus chouette, un vrai resto hollandais [comprendre un resto sombre avec de la moquette sur la table], déco bien chargée mais de la consistance dans l’assiette et une vraie garniture. ‘T Zwaantje, c’est de la valeur sure à prix correct [J’en parlais déjà, il y a neuf ans]

20170507_165413

Pour le midi, c’était sandwich, toast à la Hollandaise. De préférence dans un café brun, ce sont des cafés avec intérieur bois, des cafés de marins, bois patiné, bière, bougies et gros poêle. Nous avons profité de plusieurs d’entre eux, dont un de 1642 [Papeneiland], poêle en fonte et vieille faïence sont la base de la déco mais c’est tellement agréable. C’est d’ailleurs dans ces même cafés bruns où j’ai gouté leur tarte aux pommes qui déboitent [et donc que je recommande si tu aimes la tonne de pommes et la cannelle] et que je suis aussi tombé amoureux de la serveuse [oui, toi au café de Prins, jeune serveuse blondinette qui m’a parlé en hollandais dont je n’ai pas saisi un mot]. Un passage chez VanDobben, une sorte de café à mini sandwichs complètement hollandais. Carrelage noir et blanc, un large choix de sandwich et le tout accompagné d’un verre de lait [les gars qui ont tout compris]. Bon, pour mes cafés, où se poser et où prendre un petit déj, je vous propose une destination trois cafés sous peu [TEASER DE FOLIE], histoire que je vous donne de quoi déjeuner et vous posez fresh.

D’ailleurs pour rebondir sur le service et l’accueil hollandais, c’est clairement à double tranchant. Le pire étant les cyclistes qui t’insultent en FruchtteFrucht si tu les frôles à moins d’un mètre vu qu’ils arrivent comme des fous sans se soucier des piétons. Mais de manière générale soit c’est souriant et aimable ou c’est clairement rien n’a branlé de ta vie [enfin si les dames sous les lumières rouges avaient l’air beaucoup plus chaleureuses].

20170507_185823

D’ailleurs en parlant de dames chaleureuses, je laisse un peu de suspense car je vous parlerais bientôt du quartier rouge et de la fin de mon séjour Hollandais.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s