Séoul, Corée du Sud – Première approche

Je suis arrivé ce matin, 8h3O, heure locale. En France, il est 1h3O du matin. Mais afin de couper court au jet-lag, je ne dormirais que le soir. Autant vous dire que ma journée m’ paru longue [je déconne, j’ai fait pas eu le temps de m’ennuyer]. Enfin n’ayant dormi réellement que quelques minutes entre 14h et 15H. Autant vous dire qu’au moment où je rédige ces phrases, je vacille et je suis prêt à m’endormir à chaque minute.

20170718_125022

Après dix heures de vol plus cool et sans encombre, l’arrivée en Corée a été plutôt longue. L’aéroport de Incheon est juste immense, le contrôle des douanes, la prise du métro interne et enfin la sortie… Surtout se repérer et ne pas de se tromper pour rejoindre mon Airbnb. A Séoul, tout n’est pas en lettre latine et c’est parfois la galère. Sorti de la gare, j’ai du vagabonder avant de trouver la bonne ligne et surtout d’y aller au talent pour l’arrêt [vive les deux minutes de Wifi qui m’ont sauvé la vie]. J’arrive à bon port et c’est le principal. Je rencontre Alex, un français installé depuis 5 ans à Séoul. Son appartement est super propre, presque aseptisé en mode IKEA [j’ai l’impression d’être dans Fight Club et sa description de la décoration]

Mes bagages déposés, le voyage peut enfin commencer. Je me balade dans mon quartier situé sur le flan de la montagne Namsan. Des rues qui se croise, se recroise et s’entrecroise. Des montée à pic et des descentes aussi abruptes, les rues sont si étroites que seul une voiture passe, impossible de faire demi tour. Le quartier est loin d’être cosmopolite et tant mieux. Au delà du charme du quartier, le soir c’est la vie coréen avec ses habitudes. En tout cas je m’y sens très à l’aise.

20170718_122455En bas de mon quartier, le coin resto est plus international : burger, tapas, soldats américains, européens, africains [Attention, il y a un piège, les trois derniers ne se mangent pas]. D’ailleurs première surprise, en tendant l’oreille, j’entend beaucoup d’anglais. Pourtant je croise peu de caucasien. Je me suis aperçu que beaucoup d’étrangers sont natif de Corée et parle donc anglais. J’ai mangé au Fat Cat qui porte bien son nom. J’ai mange un truc qui tuerait un vegan dans la minute : un sandwich baguette avec un steak-haché de bœuf mélangé avec du fromage, curieux mais plutôt bon [et même très bon pour mon cholestérol].

20170718_134337Les forces étant prises, la chaleur écrasante à souhait [j’ai l’impression d’être dans la salle gravitationnelle d’entrainement de Vegeta en permanence]. Je prend la direction le centre de Séoul. Je visite Deoksugung, un premier palais impérial avec une relève de la garde des plus sympathiques. Puis j’ai continué ma route où j’ai pu visiter le musée du roi Sejong  [genre le roi qui a tout inventé ici : L’alphabet, c’est lui, la carte du ciel, c’est lui, des lances flèches, c’est lui, full méga roi] et puis un second musée dédié au général Yi Sun-Shin, un commandant de la marine qui a mis une branlée aux japonais au 15ème siècle avec 13 navires contre 130 [genre le mec qui casse des visages, d’ailleurs un film “L’Amiral” relate cette exploit, c’est un blockbuster coréen et ca se regarde]. Bref des grosses rockstar de l’histoire de la Corée super glorifiée avec des petits films qui en jette à max. Gros avantage : c’était gratuit et surtout il y avait l’air conditionné. Je vous ai déjà parlé plus haut mais pour vous donner une idée réaliste c’est genre un hammam mais sans la porte de sortie. Mon polo est passé de bleu clair à bleu foncé genre concours de t-shirt mouillé sale plus d’une fois dans la journée… La joie durant trois semaines.

20170718_171819Mes autres visites prévues ont tourné court car fermé le mardi. du J’ai continué ma route dans le quartier de Bukchon, un quartier avec une saveur d’une passé plutôt très joli et très bien conservé. Surtout excellent coin pour se promener et prendre des cafés, profiter un peu de Séoul… J’ai une grosse passion en commun avec les Coréens : c’est les coffeeshop [je suis total joie]. il y a partout mais alors partout, des trucs super cutes, vraiment hipster, classique avec un choix de café et de thé improbables [le latté patate douce pas mal]. Niveau pâtisserie j’ai un peu rien testé car je n’ai pas faim, j’ai juste soif tout le temps.

J’ai terminé cette première journée en me baladant sur Cheongyecheon, une rivière qui a été réaménager en centre ville façon rurale, arborisé avec de la verdure et des passage où tu traverses en passant de cailloux en cailloux, super chouette en plein cœur de la ville, c’est un peu fou, coincé entre les buildings. Mais un excellent spot pour manger.

J’ai fini la soirée raccompagné par un Coréen, car beaucoup viennent me parler en anglais pour savoir j’ai besoin de connaitre ma route, et ça c’est super cool. Pour le moment, les coréens sont super avenant et se débrouillent pas mal en anglais… Je verrais quand je sortirais de Séoul. Je m’écroule, c’est à peine si j’arrive encore à écrire. Je dois récupérer, demain je pars pour la guerre.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s