Andong, Corée du Sud – Quiétude, Stress et alcool

20170726_150803Je suis arrivé par le bus à Andong en début d’après-midi. J’ai à peine le temps de mettre le wifi pour trouver mon chemin que la responsable de ma guest-house me propose de venir me chercher au terminal. C’est son fils, un collégien qui parle plutôt bien anglais qui vient me trouver dans la gare. Nous entamons la discussion, j’ai le temps de comprendre que je suis le seul guest dans leur maison. J’ai l’impression que de ce fait j’ai le droit à un traitement privilégié.

Une superbe maison d’hôte. Idéalement placée, la maison est occupée par la famille au rez-de-chaussée et l’étage est privatisé pour les invités. Avec tout le confort : salle de bain, machine à laver, télé etc. Jusqu’à maintenant c’est de la très grosse qualité niveau Airbnb et pour pas cher. Le second truc assez rigolo, c’est que depuis mon arrivée, je n’ai quasi jamais de clés en main. En effet, les maisons n’ont pas de clés mais une sorte de digicode qui remplace les serrures. Je m’installe et le garçon de la maison vient me proposer de manger. Un peu gêné, j’accepte la proposition. J’ai eu le droit à un repas de roi dans la cuisine de la maison. Je ne pouvais pas rêver meilleur accueil à Andong.

20170726_162345Pour cette première journée, je décide de découvrir la ville, de me promener au marché et d’aller visiter le musée du Soju. Un alcool local qui correspond à notre goutte ou l’alcool de Poire à base de tofu et de riz  et version 50 degrés qui déboite. Seulement voilà, c’était plus compliqué que prévu de trouver le musée. Tout est écrit en coréen et en plus le musée est située dans la zone industriel. Après mettre perdu et avoir demander la route à des coréens qui ne parlaient pas un mot d’anglais, j’arrive devant le musée. Enfin l’entreprise productrice de Soju qui a installé un petit musée sur celui-ci. Je suis tout seul. C’est le proprio de la boite me fait la visite en Anglais pour m’expliquer comme on fabrique le Soju, pour quelles occasions on le boit, quels sont les différents étapes de la vie coréenne et comme elle sont fêtés. J’apprends que c’est le Soju de son entreprise qui a été sélectionné pour la visite de la Reine d’Angleterre. Bref très instructif et je me suis senti hyper privilégié. A la fin, un petit dégustation, enfin j’ai bu cul-sec du Soju. Ca réchauffe la gorge, cette connerie [en fait j’ai pris 40 degrés d’un coup].

20170726_201953Le soir, j’en profite pour aller courir, la température étant devenu estivale et supportable. Chaleur la journée mais soirée fraiche. Fini pour le moment les températures orageuse. Le Nakdong est entièrement aménagé : jeux de lumière sur les ponts, fontaine avec sons et lumières, pistes de running ou cyclable. Les coréens se baladent le long de la rivière. Beaucoup de sportifs de tout âge, surtout des anciens s’adonnant à la marche nordique ou rapide.

Je suis venu dans cette région principalement pour la visite d’un village classé à l’UNESCO. Le village Hahoe. A 50 minutes de Andong, il s’agit d’un village conservé de l’époque impériale coréenne. Pas de bâtiment moderne juste de vieilles demeures, des Hanoks. Ici l’intérêt c’est que ce village est encore habité les habitants qui entretiennent les demeures mais aussi le savoir faire de l’époque. 20170727_125947Andong est considéré comme la région de l’esprit coréen car elle conserve ses traditions. C’est un joli village d’où est originaire un homme d’état important qui repoussa deux invasions Japonaise. Il y finira sa vie. D’ailleurs j’ai l’impressions que toutes les maisons était soi à lui soit il y a vécu. L’intérêt c’est la quiétude du village qui vit sans voiture à un rythme zen et détendu. Loin de tout sans réelle infrastructure moderne, la promenade dans les rues donnent l’impression d’être dans un autre temps, une belle machine à voyager. Certes, les abords du village sont aménagés comme un parc d’attraction et bien que habité, l’objectif et de garder dans l’état et conserver la tradition. J’ai aussi profité pour visiter un musée du Masque, autre grande tradition de la région. Intéressant mais dispensable. Puis je suis rentré, on m’avait conseille une école confusienne. Mais j’ai manqué de temps et j’ai préféré lire puis profiter de la journée dans un café. Surtout qu’Andong est une ville paisible où il fait bon de se promener [et surtout c’est les vacances].

20170727_200129Tout allait trop bien pour le moment, évidemment. Le soir, j’ai voulu retirer de l’argent pour assurer mes dépenses. J’ai raté trois fois mon code. trois fois. Foutu couple de chiffre que j’inverser à chaque fois… L’avantage c’est que ma carte ne s’est pas faite avalée. Je l’ai toujours mais techniquement inutilisable [j’ai fait la même l’an dernier en Argentine mais je me suis arrêté à deux et une amie m’avait transmis mon code]. Me voila sans carte, enfin ce matin j’ai pu payé mon billet train avec ma carte, c’était un paiement sans code. Bref la grosse panique, je n’avais que 10€ en cash sur moi et encore 10 jours de voyages à assurer. Appel auprès de ma banque, mon conseiller qui n’est pas là depuis des mois n’a pas de remplaçant. Le centre d’appel ne peut rien faire et enfin mon agence me rappelle. Tout ce que l’on peut faire pour moi, c’est me renvoyer une carte en Corée d’ici une semaine/ Oui, super, dans une semaine je serais SDF entre Busan et Séoul. Puis, la conseillère me propose d’utiliser western union. Pour moi c’est juste une entreprise qui sert à organiser des arnaques financières. Mais il me faut du cash, alors je me crée un compte et me fait un auto transfert de fonds. Western Union m’appelle pour confirmer et je peux organiser ma transaction. Après gros stress et coulée de sueur, je suis à 9h le lendemain à la banque. Le contrôle et la procédure semble durer des heures mais au final, je reçois mon cash [ma seule déception : j’ai acheté des dollars qui ont converti en Wons…. je perds plus de 10€, l’Euro étant plus fort que le dollar]. A partir d’aujourd’hui, je n’ai plus de carte bleue apparemment, j’attends la confirmation de la banque. L’aventure, la vraie.

Je quitte Andong, je reste dans la région pour vivre une expérience originale, je l’espère. Je vous en parlerais dans le prochain article et éviter de nouvelles mésaventures.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s