Porto, Portugal – Portomenade

20171027_105023Durant ces quatre jours, j’ai beaucoup marché dans Porto si j’en crois mon portable environ 92 km. Soit 23 par jour. A monter et descendre les collines de Porto. Mais que de chouettes promenades et de beaux moments à regarder, admirer ou me perdre dans mes pensées. Le point positif, c’est le temps quasi estival de Porto m’a accompagné tout le séjour. J’avoue qu’être en t-shirt et bermuda est un véritable confort et très agréable.

De plus j’y ai passé mon anniversaire, c’est un peu bête mais j’aime bien avoir cette journée pour moi seul. Histoire d’avoir le temps de réfléchir et de penser à l’année qui vient de s’écouler. Porto m’offrait un terrain idéal pour me laisser porter par mes pensées.

20171028_134316Mais j’en ai pas moins découvert découvert la ville. Lors de mon séjour, c’est le quartier de Batalha et Bolhao, le quartier où j’ai vécu et que j’ai parcouru en footing. Un grand axe commerçant, de bons petits restaurants. Des points vraiment sympa comme la bibliothèque qui offre une cours intérieure idéal pour se poser prendre un café au frais. D’ailleurs, le dernier jour après un footing et training dans un parc non loin, j’ai été petit déj dans un petit café, Negra café, prendre un Smoothie Bowl [c’est comme un smoothie mais à la place du yaourt, on le remplace par une purée de fruit]. Puis pour le déjeuner, ma petite découverte : BOP. Un café diner à l’américain avec un énorme choix de vinyle que l’on peut choisir et écouter. Ce petit restaurant propose des bagels succulents!! Sans oublié, d’acheter du chocolat dans une bonne chocolaterie [j’ai suivi l’odeur du chocolat, mmmh]

20171027_181901Dans les premiers temps, je suis descendu vers le Douro pour arriver au cœur du quartier historique de Porto. La place de la cathédrale Sé donne un joli point de vue sur la Ribiera au son du musicien de rue qui reprend à tue-tête les grands classiques du rock américain. C’est au pied du Douro que l’on a les meilleures vues de Porto : le pont, la Ribiera, les collines, les maisons de Porto et le soleil reflétant sur le fleuve. Un spot sympa : s’assoir dans le parc du Maure sur la colline de Gaia. Alors non ce n’est pas en l’honneur de la déesse de la terre, calme toi, jeune hippie! Mais en l’honneur d’une princesse qui est tombée amoureuse de son ravisseur  et en est morte… [putain de syndrome de Stockholm] C’était un Maure [pas un mort-vivant, une personne du peuple Maure]. De ce coté au milieu des caves de Porto, le parc donne sur la vallée et reste un endroit paisible.

D’ailleurs vous croiserez peut-être une foule d’élèves de Poudlard. Avec leur costume et leur grande cape [couverture?], les étudiants de Porto ont un style bien à eux. Au début je croyais qu’il s’agissait d’une quelconque congrégation religieuse mais l’âge commun et le fait que je les croise près des universités ont mit fin au mystère [et aussi grâce à ma coloc Airbnb qui m’a expliqué].

20171026_112249Ce qui est cool au Portugal, c’est le nombre de chats en liberté un peu partout. Tout au long de mes promenades, j’ai pu croiser nombre de mes amis félins [et même dans mon airbnb pour de chouettes gratouilles], ce qui rendait agréable mes longues ballades. En me promener dans tout Porto de la praca de Carlos Alberto pour prendre un café, les jardins de Jaoa chagas regarder les étudiants en Arts travailler les perspectives, errer devant les azulejos des églises Dos Carmelitas et Do carmo. Passer devant le clocher de dos clerigos, avant de descendre dans l’ancien quartier juif, se poser sur les plateaux du jardin das virtudes [et surprendre deux jeunes filles jouer les modèles, enfin j’ai toujours pas compris ce plan sur pris de haut avec sa copine pencher en avant la poitrine bien évidence, cette photo est un mystère]. Ou avant de monter le mont des juifs s’arrêter dans une brocante café improbable [le mont s’appelait car ils bossaient le s chantiers navals non loin].

Sur ces quatre jours, mes jambes m’ont guidé un peu partout dans Porto et je pense que quatre jours suffisent à bien profiter de la ville, profiter des cafés et autres lieux que nous offre cette ville. Mais le dernier jour, j’ai découvert un Porto improbable grâce à ma coloc Airbnb.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s