De 2017 à 2018

2017 se termine. Une année se termine. Une année assez étrange pour moi. Je ne l’avais commencé sans aucun objectif, ni envie, ni but précis. C’était une année un peu vide qui s’annonçait. Un vide que j’ai rempli progressivement. Au fond, j’avais envie de plus de temps pour moi. Du temps pour vivre, pour observer ou de le prendre tout simplement. Arrêter de vivre à cent à l’heure pour juste finir sur les rotules, courir pour rien et juste s’épuiser pour se vider la tête.

gui.k.d

Mon job au lycée était fixé et commençait à peine, pour la première fois, je n’étais pas dans l’interrogation de ce que j’allais devenir l’année suivante. Pour la première fois, j’avais juste à me concentrer sur mon lycée et j’’e n’espérais rien de spécial. J’ai eu la chance de continuer ma spécialité et de revenir en BTS. C’était un beau chalenge malheureusement chronophage.

Malgré mes obligations professionnelles, j’ai pris le temps, je voulais prendre du temps. Même si mon métier me plait, même s’il est enrichissant, je sais que je ne dois pas m’y enfermer, La vie, ce n’est pas que le travail et j’aime trop de choses pour m’y enfermer. Alors, j’ai essayé de m’offrir du temps. J’ai regardé moins de films pour jouer un peu plus. J’ai lu plus régulièrement, j’ai fais des escapades pour m’assoir autour d’un café et lire. D’une certaine manière, j’ai tenté de me dégager du temps pour moi et rien que moi. Se retrouver a été un des buts de cette année 2017 et j’avoue que j’ai envie de poursuivre dans ce sens. Me retrouver en gardant les acquis du passé, faire le point pour mieux progresser et affiner mes envies et mes besoins. Globalement, je suis satisfait de m’être centré sur moi et d’avoir sur profiter. Parfois au détriment des autres, j’avoue. Préférant une soirée tranquille à une bruyante soirée dans un lieu à la mode.

Sportivement parlant en cours d’année, j’ai décidé de passer mon deuxième Dan, ne plus en faire une promesse en l’air comme j’ai pu l’évoquer fin 2016 mais de travailler dessus sérieusement apprendre renforcer mes bases pour progresser. J’ai travaillé, j’ai échoué mais j’ai pris bonnes notes de mon échec et je travaille pour réussir ce passage en 2018. Pour le footing, même chose, il est temps de courir un 21 km pour voir. Pour cela de bonnes chaussures et tenter de retrouver des tendons.

2018 sera aussi l’occasion de prendre soin de moi, mon corps me rappelle à l’ordre sans cesse. Je ne suis pas blessé mais je suis souvent, trop souvent cassé. En 2017, le manque de repos, alimentation à la noix n’ont pas aidé. Certes me direz vous, j’ai un régime sans alcool mais je dois travailler de ce coté. Prend de bonnes habitudes alimentaires, sportives être à l’écoute de mon corps et travailler encore et encore. Je rentre dans l’année de ma quarantaine, je me dois de faire attention.

Puis évidemment les voyages, une année où j’ai été plus calme enfin que j’ai voulu plus calme mais j’ai beaucoup voyagé : en France comme je me l’étais promis, en Lituanie, en Corée, à Porto, des voyages prévus de longues dates que je me devais de faire, que j’avais en tête depuis des années. Cette année 2017 a été une année riche en rencontres lors de mes voyages : en Lituanie, en Bretagne, à Lyon au Portugal mais surtout en Corée où tout au long de mon périple, j’ai pu discuté, échangé, boire et mangé avec des coréens, ce fut une expérience riche pour moi sur le plan humain. Pour 2018, j’ai tellement éliminé de destinations que j’avoue que je ne me suis pas encore décidé sauf pour un retour attendu de longue date dans le meilleur pays du monde. Ensuite, c’est vague, j’ai une destination qui me donne envie depuis quelques temps, je n’ai pas encore concrétisé. Mais c’est sur, cette année je vais rester en France et sur l’Europe. Je me réserver pour 2019 avec un vrai road-trip.

2017 est aussi une année de retrouvailles avec mes amis d’enfance. Me retrouver avec ces vieux amis a été un des meilleurs points de l’année, à laisser le temps passer, à manger, à discuter, cela m’a fait un bien fou. Au fond, c’est un peu sous l’impulsion de Nico et c’était une bonne chose. Se fixer des dates plus que on se voit bientôt, est plutôt une excellente idée. Pour moi, ce fut nécessaire. Vital. Puis comment ne pas l’évoquer, cette vieille canaille de double maléfique entre prise de tête et grosse déclaration en MP. Je crois que j’aime ce mec d’amour [et j’espère qu’il ne lira pas ça]. Puis les autres où l’on s’est plus retrouvé après s’être un peu perdu. Avec du recul, j’ai pu voir plus d’amis hors de Reims, en Bourgogne, à Paris et retrouver des personnes que je n’avais pas vu depuis longtemps.

Puis il y a des rencontres, de nouvelles personnes que j’ai rencontré tout au long de l’année qui m’ont apporté tous à l’heure manière une bouffe d’air frais. Je ne sais pas ce que je leur ai apporté mais j’ai eu des discutions intéressantes, futiles, profondes, WTF avec biens des nouvelles personnes en courant, en buvant un verre, en mangeant, en prenant des photos. Pour ça je les remercie de m’avoir apporter leur avis, leur façon de penser. Puis d’autres qui te frappent plus fort que d’autres, ca te réveille, ca te rappelle des choses que j’avais oublié il y a bien longtemps et ça fait du bien. un bien fou. Après malheureusement, il faut faire avec les aléas, les déception, les silences, les vides, les rendez vous manqués mais au moins comme un boxeur qui a pris un coup, je me suis réveillé [comme Gohan après les paroles de C16 pour faire une meilleure référence].

Alors j’aborde de 2018 pas pleins d’entrain, le sourire aux lèvres ou la bi.. au vent mais avec pas mal d’espoir, j’ai toujours envie de passer plus de temps avec mes amis, de partager avec eux mais si cela m’est toujours assez difficile mais au moins parler, partager mes expériences, foncer voir des expos, prendre des cafés, voir mes amis hors de Reims, partir à droite et à gauche, tenter d’avoir un peu de second degrés, savoir accepter, m’entrainer pour avoir ce deuxième dan et me préparer à passer le cap de mes 40 ans.

Pour cela je dois vivre ma vie telle qu’elle l’est. L’accepter, m’accepter et voir ma vie comme différente de beaucoup. Mais j’ai une belle vie, il faut donc en profiter et essayer de continuer de faire mon mieux. Car je n’ai rien d’autres à proposer.

Dans tous les cas, je vous souhaite une bonne fin d’année 2017 avec son lot de déception mais aussi de joie, il faut essayer de retenir le meilleur. Pour l’année qui s’annonce, 2018, j’espère pour chacun d’entre vous : la santé, du sexe, de l’amour aussi, des bons moments, avec de chouettes personnes et surtout, oui, surtout…

QUE L’ON GAGNE LA COUPE DU MONDE DE FOOTBALL!!!!

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :