Tokyo, Japon– Passer la soirée à Koenji

Après une bonne journée à parcourir les différents quartiers de Meguro et Ebisu, je me dirige vers Shinjunku. Je vais retrouver Ryo Saeba alias Nicky larson…

DSC_0576

Enfin pas exactement, je rejoins un ami Belge [du coup c’est un peu pareil] : Alex. Ami de longue date rencontré sur un forum de Jeux vidéo, nous avions promis de nous voir à Tokyo. Nous nous sommes fixés un rendez-vous dans un petit café avant que je perde mon wifi et vu que ma carte SIM locale ne passe pas, j’ai croisé les doigts pour le voir.

20180427_215203

D’ailleurs grâce à lui, j’ai compris comment choper le wifi et surtout nous avons pu régler le problème de ma carte Sim [encore merci à lui]. Nous nous sommes rendu à Big Caméra, un temple de consommation géant dédié à la technologie avec une musique qui passe en boucle… toute la journée… sans fin… Bref, les vendeurs ont tout fait pour nous aider mais la solution était bien caché dans mon emballage [si vous le faites, il faut créer vous même l’APN a partir des données de la notice]

Avec ma carte SIM active, je peux avoir accès à la 4G [ultra pratique pour Google Map parce que niveau rue et orientation c’est un peu l’enfer sur la terre le Japon]. J’y reviendrais dans mon article sur le budget. C’est un vrai bon plan, cette carte : pour s’orienter ou choper les bons trains [le smartphone est un bon outil de voyage].

DSC_0579

Enfin si j’ai rejoins Alex ce n’est pas que pour régler mon problème de téléphone. Notre soirée se passera à Koenji, quartier excentré de Tokyo mais une belle surprise. Avant ça, un rapide passage à Waseda [l’une des meilleures universités du Japon, mon pote est étudiant] pour retrouver des amis d’Alex. J’ai pu manger un curry Japonais, j’en avais super envie depuis mon arrivée. Nous rendons au SubStore Tokyo à Koenji. Minuscule bar au premier étage d’un immeuble à étage unique, collé à la voie ferroviaire et non loin des restaurants sous les rails. Nous assistons à un concert d’un youtubeur Australien avec son groupe : The Consoul. Il s’agit de reprises de jeux vidéo en format Jazz et avec des solos en libre interprétation. Excellent. Entre deux sessions de Jazz, des DJ japonais mixent sur Vinyl ou cassette audio [Les milléniales, laissez tomber] de tubes indiens ou pakistanais, de disco improbables ou autres. Ambiance de feu, avec un patron très cool, une déco de bric et de brac exceptionnel. Un lieu à découvrir s’il y a un concert [on tient à 15 dans le bar] mais aussi pour l’ambiance et y boire un verre. Petit point culture et assez surprenant, si vous venez au Japon vous verrez que dans la rue il est quasi interdit de fumer un peu partout [je parle à l’extérieur]. Les fumeurs ont des zones pour fumer [genre une place de parking où ils s’entassent]. Mais à côté de ça, on peut fumer dans les bars et restaurants. Je dois dire que c’est bizarre quand on est européen où la loi est inversée.

20180427_222638

Nous nous quittons après ce petit concert, je file dans mon quartier à Minami-Senju. Une mention spéciale pour le charme de Koenji et le Substore. Un vrai bar comme je le aime avec du caractère.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :