Tokyo, Japon – Aller au sento à Mimani-Senju

Dernier soir à Minami-Senju, je pars voir Nikko, l’un des plus endroits du Japon à ce que j’ai pu lire. Je rentre un peu plus tôt de ma longue journée dans Tokyo. J’ai envie d’aller au Sento, histoire de me détendre et de me délasser. A ne pas confondre avec les Onsens. Les onsens sont des sources chaudes. L’eau est chauffée naturellement par l’activité volcanique de l’archipel Japonais [d’ailleurs l’eau sent le souffre]. Le sento, c’est ce que l’on pourrait appeler chez nous : les bains publics.

image

Dans la culture japonaise, le bain est une chose importante. Il fait partie des traditions japonaises [Comme le sauna en Finlande pour vous donner une idée]. Tout comme les Onsens, les sentos sont des lieux de vie. Mais ici des lieux de vie de quartier, où on se détend après une bonne journée de travail.

Les sentos sont présents dans tous les quartiers d’une ville. Pour la bonne raison que les gens n’avaient pas l’eau courante ou de salles de bains chez eux pendant très longtemps, faute de place ou d’installation. Pour couvrir les besoins en hygiène des japonais, tous les quartiers, les villes avaient leur bain public. Lieux de vie et de rencontres du quartier, ils existent toujours. On reconnait d’ailleurs les bains publics à leur cheminée qui dépasse des maisons ou des petits immeubles L’hygiène est ultra importante au pays du soleil levant. Autre avantage, on peut se délasser dans de l’eau chaude à 40 degrés car il ne s’agit pas uniquement de se laver. La vie quoi…

image

Depuis ma première venue ici, j’adore les sento [les onsens aussi]. J’y trouve un lieu loin des touristes où on sent la vraie vie d’un quartier. On se retrouve avec les habitués qui semblent peu habités à voir des européens venir dans ce genre d’établissement [enfin ceux des petits quartiers, les sentos dans des zones touristiques en mode Aqualand, c’est différent, je pense]. En prenant mes quartiers à Minami Senju, j’avais checké les sentos. Il y en avait un à 100 mètres de chez moi : Kusatsu-Yu. Je ne pouvais pas quitter le quartier sans y passer ma dernière soirée.

Je suis parti avec mon gel douche, mon shampoing et ma serviette. Le sento se trouve à 10 mètres au fond d’une impasse. Le plan d’aménagement du territoire étant complètement archaïque au Japon, des maisons se sont construites autour de l’établissement. De la rue, on peut voit que sa devanture en bois typiquement dans l’architecture japonaise. Je rentre, personne, tout est écrit en japonais. Problème deux portes… Je me doute qu’il y a une entrée pour les femmes et l’autre pour les hommes. Vu que l’entrée c’est le lieu où on se déchausse, j’observe les chaussures mis en vrac au sol. Et merci la France, à droite, des chaussures estampillées : «  Pour l’homme ». Je m’engage à droite.

Je me déchausse, range mes chausses dans un casier qui s’ouvre et se ferme avec une planchette en bois. Il faut savoir c’est que Kusatsu-yu est dans son jus. Un jus bien ancien. Je fais glisser la porte. Sur ma droite, la responsable. Assise et impassable. Sa caisse se trouve à la séparation entre les filles et les garçons, dos à l’entrée, elle a une vision complète sur les vestiaires, les deux [pas besoin de cam de surveillance]. La séparation doit être haute d’un bon mètre 80/90.

Je paie, me dirige vers un casier et je me fous à poil. C’est un bain pas une balnéo qu’est-ce que tu crois. Avec la caissière qui n’a plus d’âge qui me voit le cul à l’air [enfin vu ma pudeur ça va, on s’en fout]. Dans le vestiaire, tous les éléments sont sans âge comme le lieu. Déco désuète, bric à brac improbable un peu partout, je sens que ce sento a du vécu. Je prends mes affaires de bain et je fais glisser la dernière porte pour entrer dans la salle de bain. Deux personnes âgées sont en train de se laver. Je prends un siège en plastique et un baquet et m’installe devant une douche.

Pour vous décrire tout ça. Les douche sont à 90 cm, un mètre de hauteur, on se lave assis [d’où le petit tabouret] et on se rince avec le baquet qu’on remplit d’eau. Il faut se laver avant d’accéder aux bains chauds, c’est la règle. On est déjà propre avant de se détendre. Après mettre laver et rincer direction le bain chaud à 39°. Autant vous dire que j’étais détendu dedans, je ne pense à rien. Je ne peux qu’admirer le décor.

La partie salle de bain est couverte d’une faïence beige à fleur digne de nos grands-parents. Le plafond est dans un état de décrépitude totale, le bleu est un peu noirci ou décollé sur l’ensemble de la surface à cause de l’humidité. Face à l’entrée sur le mur, il y a une énorme fresque qui représente le mont Fuji et des paysages japonaise. La fresque s’étale sur les deux parties, homme et femme. Nous sommes justes séparés par un muret haut d’à peine deux mètres. J’entends les femmes se laver et discuter. Pour la petite histoire, la séparation Homme/Femme date de l’arrivée des européens au Japon [au milieu du 19ème siècle en gros] car nous arrières grands-parents étaient un peu trop puritains pour ce genre de pratique.

Je me détends pour finalement sortir au bout d’une demi-heure. Je me rince à l’eau froide puis sort de la salle de bain pour m’essuyer dans le vestiaire [sous la vue de notre chère caissière]. J’en profite pour prendre une bouteille de lait en vente dans le vestiaire. Je finis de m’essuyer et je me rhabille. Quand je passe la porte, la responsable me lance un dernier « Arigato Gozaimatsu ». Plus qu’à remettre mes chaussures et rentrer, calme et détendu.

C’est une expérience que je recommande à toute personne venant au Japon. Evidemment, il ne faut pas être pudique et respecter les règles. En clair, se laver en silence et dans le calme. Je le répète ce n’est pas Aqualand. Mais si vous aimez les bains, c’est une superbe expérience.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :