Nikko, Japon– Partir voir les temples de Nikko

Ce matin, je quitte Tokyo pour deux jours. Je pars au nord : direction Nikko. Lors de mon premier voyage, je l’avais évité trop près de la zone de Fukishima à mon goût. Aujourd’hui, le risque semble bien moins grand et c’est l’occasion d’aller au nord dans une superbe région montagneuse.

DSC_0612

Nikko est une toute petite ville comparée à Tokyo. Tout est à proximité et les boutiques ferment tôt. Je rejoins d’abord mon logement qui se trouve à 5 minutes de la gare. Je dors dans une petite maison japonaise. Le proprio très gentil m’indique ma chambre qui se trouve dans le grenier. Il a aménagé son grenier pour faire trois chambres. Accessible par une échelle dépliable, c’est des plus originaux. J’ai surtout profité de la discussion de ma voisine hollandaise et de la partie de jambes en l’air de mes voisins américains [ou alors il y avait un gros problème avec la couverture]. Mais cela dit j’ai bien dormi et la chambre était agréable.

Ma venue à Nikko a été un peu retardée. Je pensais arriver à la fin de la matinée. Mais j’ai oublié qu’on était dimanche, que les japonais partent en masse de Tokyo. Les premiers trains étant bondés, Je suis partir 2h30 plus tard que l’horaire prévu. D’où une arrivée au pas de charge à Nikko.

J’ai foncé au temple le plus important de la ville : le Toshogu. Ce temple a été construit autour de la tombe d’Ieyasu Tokugawa et en son honneur. C’est l’un des plus beaux temples du Japon. Alors pourquoi un tel temple pour ce bonhomme. C’est l’une des figures historiques du Japon. Il unifia le Japon au 16ème siècle sous son commandement et créa une dynastie qui régna sans partage jusqu’au 19ème siècle [une belle petite dynastie quoi]. Quand je dis unifier pas en boy scout. En écrasant tous ses adversaires sans pitié. Pour que la légende soit encore plus grande, c’est lui qui choisit où il fut enterré. Le choix de Nikko n’est pas dû au hasard ou une quelconque passion pour ce lieu. En effet avec du  Feng shui et compagnie, Tokugawa décida que c’est là qu’il devait être enterré pour que son esprit bloque d’éventuels esprits malveillants venu du nord, Game of thrones Style [Montrer que c’est un peu le boss par-delà la mort, surtout].

DSC_0666

Ce temple est superbe. Une richesse de sculptures à tous les niveaux. Tout est magnifique. Pour l’anecdote, c’est un chat qui est sculpté sur la porte menant à la tombe de Tokugawa, une sorte de gardien paisible [c’est une star du temple]. D’ailleurs en passant devant tous les Japonais saluent la tombe telle une divinité protégeant le Japon. Assez impressionnant. Il y a bien sur d’autres richesses : les trois singes, le dragon rugissant [bluffant], le trésor. C’est vraiment un super lieu à voir.

Autre temple sympa celui de Iemitsu Tokugawa [je ne sais plus si c’est le fils, petit fils ou neveu] mais il fut enterré sur les terres de Nikko, son nom : Iemitsubyo Taiyuin. Ce temple m’a carrément bluffé. Simple, joli, un peu moins fréquenté. C’est plus la disposition et le cadre du temple qui font la différence avec le Toshogu. Mais il est joli et très bien agencé.

Le dernier que j’ai vu est le Futarasan. Un temple que j’ai vu comme un Disneyland de la prière. Il est composé de pleins de petits temples avec diverses divinités de la fortune. Tout était en Japonais et mon guide peut loquace. Mais j’en ai déduis qu’on venait chercher la santé, le bonheur ou pleins de trucs du genre selon l’autel auquel on s’adressait.

Mais surtout ce que je retiendrais c’est le cadre. Au milieu de foret, on se balade en profitant des temples et de l’ambiance quasi mystique. C’est franchement très sympa, beau et incroyable.

DSC_0695

Mon séjour fut court Je suis resté un peu plus de 24H. Des temples à voir, une petite balade en forêt et quelques bons restaurants ou découvertes gustatives [enfin qui sont ouverts que l’après-midi, passé 22H, c’est mort Nikko]. J’ai pu tester une brochette de trois boules de riz gluant avec une sauce sucré, franchement pas mal. Pris un Ramen avec les explications et la traduction de mon nom en Japon par des touristes anglophones et prendre un café dans un café typique Japonais sur fond de musique Jazz [et quelques mots en Français].

Mon coup de cœur est un petit restaurant et salon de Thé ouvert de midi à 18h : Natural Saryo around. Il offre une cuisine végane et bio. Une très bonne surprise. On y mange à la Japonaise [en tailleur assis sur le bois et on se déchausse à l’entrée]. J’ai pris une spécialité locale adaptée : du riz emballé dans des feuilles de soja et de la confiture. Original et très bon.

Je repars en début d’après-midi pour rejoindre le tumulte de la capitale. Je pars vivre à Nakano dans une maison toute japonaise à souhait.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :