Tokyo, Japon – Des hipsters de Shimokitazawa à Hachiko de Shibuya

Je suis revenu en fin d’après-midi de Nikko, le temps de réver à la fenêtre de mon train et d’admirer les paysages Japonais. Je file chez Yumiko, je découvrir ma nouvelle maison [avec la meilleure boite aux lettres du monde], il me reste du temps pour profiter de Tokyo. Je décide de partir à Harajuku qui se trouve à quelques stations de métro de mon nouveau quartier et qui deviendra un peu mon camps de base.

20180430_170039

Harajuku est un quartier que j’avais déjà arpenté il y a quelques années. Mais s’y replonger est une nouvelle découverte. Lieu de mode, jeune on y trouve des tenues des plus excentriques mais aussi une vie culturelle un peu complètement hipster [Bobo moderne]. C’est d’ailleurs le quartier où il doit y avoir le plus de coiffeurs au mètre carré. Des salons fusionnant tout ce que vous pouvez imaginer : sur la terrasse, dans une fleuristerie, avec un café et une pâtisserie, etc… Le pire c’est que c’est toujours plein. Les Japonaises et les Japonais font très attention à leur style et leur apparence et ça se voit. Ils sont toujours hyper hypés, coiffés ou habillés [sauf les lycéens et les collégiens qui abhorrent l’uniforme de leur établissements comme dans les mangas]. D’ailleurs dans ce même quartier, j’ai pu tester quelques petits cafés sympas [Mais ça j’y reviendrais].

En me baladant dans les rues, je tombe d’ailleurs sur une belle expo photo libre ou chacun peu exposer son travail  nommée “#filmisnotdead” à la Design Festa Galery. Je retiens surtout le travail de Waki, une jeune photographe dont les photos ont un je ne sais quoi de léger, flottant tout en reflétant le quotidien [je vous file le lien insta] . Cette expo fait partie d’un complexe qui offre un restaurant de Okonomiyaki à faire soit même : Sakurai Tei. Excellent, je me suis lancé et je suis plutôt fier du résultat et de la bonne pitance que je me suis mis dans le ventre. Comme je l’ai déjà expliqué, c’est une sorte de super omelette. On mélange la garniture, on l’étale sur la plaque chauffante et on laisse cuire des deux côtés.

DSC_0727

Après cette version de Top chef à Tokyo, je suis rentré à Nakano [tout en prenant bien soin de repérer le sento de mon quartier]. Le lendemain, je repars à la découverte de quartiers méconnus de Tokyo.

Le premier Shimokitazawa, haut lieu de la hipsterie Japonaise : cafés, friperies, magasins de fringues. Un quartier à taille humaine loin du monde et de la surpopulation des quartiers ultra fréquentés [Harajuku en journée et les jours fériés est une vraie plaie]. Je fais un peu de shopping, je découvre la boutique B-side Label spécialisée dans les stickers [j’ai totalement craqué, team qui me prend pour un ado, coucou, ok vous avez raison]. J’y pris de bons cafés mais pas moyen de trouver un café latte art.

20180501_112830

Je prolonge ma balade sous le soleil brulant de Tokyo pour le charmant quartier d’Ikenoue calme et sympa pour enfin arrivé à Shoto. Quartier au final sans grand intérêt. J’y ai juste trouvé un parc sympa avec un moulin à eau, plus bucolique tu meurs. Après quelques renseignements, j’ai lu que c’était le quartier des gens célèbres, des stars japonais et du gouvernement.

20180501_131351

Du coup je pars à Shibuya voir Hachiko [vous savez ce chien qui a attendu son maitre jusqu’a sa mort], flâner dans les boutiques de fringues, admirer cet improbable croisement piétonnier [vous voyez, pas la peine de vous faire un dessin]. Je m’arrête dans un charmant petit café : About life Coffee Brewer. J’entame la discussion avec la fille du café tout en sirotant mon café Latte, sur d’où je viens [dites que vous êtes français, c’est s’assurer beaucoup de “Sugoi” et d’exp classe] et ce que j’ai vu. Puis une question que l’on me posera souvent : Tourisme ou travail. J’imagine que de plus en plus d’européen viennent travailler ici.

20180501_142741

Puis après ma ballade à Shibuya, je file à Akihabara. Mais je manque de temps car je dois rejoindre Alex, mon ami belge. Je le rejoins à Waseda [oui monsieur est étudiant dans l’une des meilleures fac du Japon]. Je retourne à Shitokitazawa pour assister à une Jam session. Après un excellent bol de Ramen [best adresse, mais je n’ai plus le nom], nous filons dans ce petit quartier vivant et offre moult bars et lieux de sortir.

DSC_0752Ce soir, nous allons au RPM music bar. UN petit bar où des groupes se produisent. Cette fois-ci nous ne montons mais nous descendons dans un cave où le gérant nous attend. Avec son chapeau, sa petite barbe on ne peut pas dire qu’il passe inaperçu, un vrai cliché du soixantehuitart version asie du sud est. Le bar est cool, des instruments à disposition et des japonais prêt à jouer sur batterie, basses, guitares et un improbable instrument à vent. Ce que j’en retiens c’est que tous les musiciens jouent parfaitement et savent tous s’accorder les uns sur les autres sur diverses reprises. Pour le mélomane de faible niveau que je suis c’est hallucinant. Mon ami d’ailleurs enchainera une session de batterie endiablée. Une riche soirée où j’ai pu boire quelques verres de blanc. Normalement deux mais en l’honneur de la France, j’ai eu droit à un troisième méga verre pour finir la bouteille [comprendre à ras-bord]. Je l’avoue ça m’a peu mis de travers.

J’ai quitté le bar et mon ami pas dans le meilleur des états. Certes pas autant que cette Japonaise en mini jupe qui marchait en passant de droite à gauche devant moi. Chose propre aux Japonais quand ils sont fin bourrés, ils ont tendance à se mettre accroupi face à un mur, la tête appuyée sur le mur. C’est bizarre. Pour en revenir à moi, je ne faisais pas le malin. De plus, j’avais une faim de loup. J’ai dévalisé le 7-eleven à coté de chez moi [cette fringale de nuit qui ne s’explique pas].

Mais la soirée a été cool, comme la journée. il ne me reste plus qu’à m’effondrer dans mon lit. Quel bonheur.

Publicités

Un commentaire sur “Tokyo, Japon – Des hipsters de Shimokitazawa à Hachiko de Shibuya

Ajouter un commentaire

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :