Kamakura, Japon – Promenade sur les bords de l’océan Pacifique

La première fois que je suis venu au Japon, je suis tombé sous le charme de Kamakura. Ville côtière connue pour ses temples et son Bouddha haut de huit mètres. Ville à taille humaine, verte et paisible. J’ai de très bons souvenirs de ce lieu. Une balade sur la plage, des prières dans les temples, des photos devant Bouddha. J’ai une nostalgie de Kamakura.

DSC_0801

J’avais envie de m’y balader à nouveau. Lors du septième jour de mon périple et une heure et demie de train plus tard me voilà à nouveau dans les petites rues de la ville. Je suis entouré de scolaires. La ville semble être un lieu de sortie de scolaire prisé. Les lycéens ou les collégiens sont facilement repérables vu qu’au Japon, on porte l’uniforme du collège au lycée voir en primaire. Les filles en jupes plissées avec leurs cols marins ou juste en chemises tout dépend de l’école. Les garçons en pantalon et chemise blanches. J’en ai croisé quelques-uns avec leur veste ou des casquettes. Bref une image d’Epinal du Japon transmise par les mangas et autres animés.

En arrivant, je me balade dans le centre ville autour de la gare et profite des rues piétonnes, je découvre un salon de thé où je m’envoie mon traditionnel Matcha latté puis je file vers l’océan Pacifique.

DSC_0773

En me promenant, je repère ce que j’avais raté lors de ma première venue. Je me contente d’une seule visite de temple, celui Hasedera. Il me semble ne pas l’avoir vu il y a sept ans. Il est intéressant pour la vue qu’il offre sur Kamakura, sa grotte aux divinités, ses petits bonzes. Ce temple est un lieu que les jeunes femmes fréquentent pou obtenir la bénédiction pour leurs futurs enfants. Autre attraction du temples : trois petites statues de moines qui sourient aux visiteurs . il n’y a pas à dire ce pays développe le kawaii à l’extrême.

D’ailleurs, juste à coté du temple, il y a le Kanon coffee. Un petit coffee tenu par des femmes, charmant au possible et où le matcha est succulent, des crêpes ou des biscuits en forme de Bouddha sont aussi disponibles. Un très bon spot à faire après la visite du temple. Vu le gros succès, il faut être patient car une queue importante peut se former.

DSC_0846

Je passe évidemment par la plage pour admirer l’océan Pacifique puis je décide d’aller visiter la presqu’ile Enoshima. Une sorte de Mont Saint Michel Japonais. On accède à Enoshima par le train local qui passe devant l’océan. J’avoue que la vue est plutôt cool. On se rend à pied à l’île d’Enoshima. C’est une sorte de colline posée sur l’océan. Couverte de temples, d’arbres et de commerce [comme le Mont St Michel, je vous dit]. Je grimpe en passant de temples en temples tout en croisant les chats de l’ile ou les restaurants vendant une sorte de plaque large et fin comme une feuille A4 de poissons [oui le poisson, ils kiffent ça ici. Si j’ai essayé : non. Je ne suis pas ultra fan de poisson]. L’ile est jolie, elle offre des spots et des points de vue intéressants pour admirer la côte ou l’océan.

DSC_0862

Je me fais surprendre par la pluie, je retourne vers le centre d’Enoshima, prendre un café et envisager mon retour sur Tokyo. Je me décide pour retourner à Harajuku pour manger [ce quartier sera mon quartier pour manger jusqu’à la fin de mon séjour]. J’avais repéré un restaurant offrant un menu qu’à base d’avocat. J’avais pensé à C. et pour la narguer, je lui avais envoyé une photo… Mais j’avais envie de gouter et de tester. J’y suis retourné. Je sais, je suis au Japon dans votre tête je devrais me gaver de sushi. Seulement ce n’est pas la base de l’alimentation japonaise [qui tend plus vers le Ramen justement]. Mais ce que je préfère quand je voyage c’est de découvrir des restaurants où les locaux vont. L’idée n’est pas forcement de manger japonais parce que je suis au Japon mais de manger dans des restaurants où vont les japonais.

Placé dans une petite rue à l’écart des artères principales d’Harajku, je l’ai découvert par hasard. Il s’agit de Madosh! Premier point positif, la serveuse était géniale avec ses tatouages et son piercing, je l’ai perçu cool et j’avais raison, elle l’est. Elle se démarque de la majorité des Japonaises par son style. c’est elle qui me conseille le menu, je l’écoute sans hésiter.

20180502_210432

Au programme, un cappucinocado [un smoothie d’avocat], une entrée avec œuf, avocat et jambon cru, un plat principal avec de l’avocat, du riz, du jambon SPAM [tope là, si tu te souviens], de la sauce terayaki et de l’œuf et boisson à volonté. Second point positif, c’est succulent, que demander de plus? Une bonne ambiance, un bon repas et des gens sympas, c’est parfait. D’ailleurs, je finis par échanger avec la serveuse [le restaurant allait fermé] à cause d’une erreur entre mon espagnol et mon anglais. Elle me demande si je parle espagnol. Nous finissons par parler espagnol. D’ailleurs son niveau est largement au dessus du mien. L’échange est cool, cordial et tourne toujours autour de ma venue au Japon : Travail ou tourisme. Un excellent moment.

Cette journée se finissait bien, je pouvais retourner chez moi repu pour aller me détendre au sento de mon quartier. J’ai revu Kamakura et j’ai parlé espagnol en plein milieu d’Harajuku, que demander de plus.

Publicités

Un commentaire sur “Kamakura, Japon – Promenade sur les bords de l’océan Pacifique

Ajouter un commentaire

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :