Ljubljana, Slovénie – Mon arrivée sur terre Slovène

Pourtant, j’avais bien anticipé mon vol mais me voilà en train de courir dans le terminal 2 de Roissy dans tous les sens pour avoir mon vol dans les temps.

20180712_222150

Après un co-voit où j’ai somnolé puis un RER B en direction du terminal 3 pour Zurich puis Ljubljana. J’ai checké mon billet  et passé les contrôles dans les temps. Tellement dans les temps que j’ai pu me poser tranquille avec mon livre en attendant mon vol. Tout allait bien.

A une heure du départ, on annonce un gros retard… Panique vu que j’ai une correspondance, je réalise que ça va être bien tendu. Après renseignement ça l’est et pas qu’un peu. Du coup, on me change de vol et je prend un direct pour la Slovénie et cela me fait arriver cinq minutes plus tôt. Parfait.

Sauf que..

J’ai une heure pour le choper à compter de là maintenant. C’est à dire aller au terminal 2 [à l’opposé du terminale 3], checker mon nouveau billet, repasser la douane. Bonus de difficulté, l’hôtesse m’a indiqué le Terminal 2E où il n’y pas mon vol. [indice, il est au terminal 2D] bref me voila à courir dans tout Roissy pour arriver à temps pour prendre mon vol. Malgré ce contre temps, tout se finit bien. Je m’envole pour la Slovénie.

Mon arrivée en Slovénie est bien plus cool. le chauffeur vient me prendre à l’aéroport avec mon nom sur un carton et me dépose devant mon Airbnb [bon plan pour 9€ surtout que l’aéroport de Ljubljana est loin et desservi que par bus jusqu’a à une certaine heure].

20180712_121358

Mon logement est cool, bien placé entre le centre ville, une friche avec un super bar et le parc Tivoli, poumon de la capitale slovène. Inconvénient, il est 10 mètres de la voie ferrée [autant vous dire que le 23h17 fait du bordel]

Ma première soirée est courtée, j’arrive tard, je découvrirais la capitale que le lendemain.

C’est ma première et seule journée à Ljubljana vu que je pars le lendemain faire mon road-trip. je découvrirais vraiment Ljubljana à la fin de mon séjour. Mais c’est une petite capitale où tout se fait à pied. Je décide de prendre mon temps et de me promener dans les rues de la ville.

Je prends mon brunch à EK bistrot. intérieur brique proche de la rivière, un lieu de hipster parfait pour entamer ma journée. Non loin [juste à coté] se trouve une friche artistique tout comme on peut en trouver à Berlin. Je n’y passe pas mais je sais que j’y repasserais.

20180712_160641

Je continue ma balade. Ljubljana étant à taille humaine et surtout piétonne. Tout le centre ville se fait à pied sans croiser de voiture. Puis il y aussi énormément de verdure avec la rivière qui passe le cadre est idyllique. Autre point d’intérêt de nombreuses galeries d’arts. Contemporain, photo, sculpture, librairie. Bref j’ai papillonné dans les rues pour admirer une expo photo d’un français ou portant sur la reine de Roumanie durant la première guerre mondiale ou encore je me suis arrêté sur les œuvres disposées dans la ville.

Je profite de cette journée pour tester deux cafés : Tozd, chouette endroit avec un super déco et des mini expos temporaire et Crno Zrno, un coffee shop qui ne fait que des cafés mais le lieu est original. Tout en longueur avec des carreau de ciment au sol et le café au lait est super bon.

20180712_170741

Ma ballade m’entraine jusqu’au Château [bon en même temps j’ai fait 23 bornes ce jour-là]. Spot idéal pour admirer la vue de la ville. La visite est sympa avec un rapide historique du château et de la Slovénie [tout petit pays ayant une entité nationale depuis peu au final, 1991]. Bonus : le château fourmille d’expo d’art, de photos et possède deux musées : l’un sur l’histoire de la Slovénie et l’autre sur l’art des marionnettes slovènes.

Ma soirée est plutôt tranquille comme ma journée. Un footing dans le parc Tivoli où les slovènes viennent se promener ou fait du sport, un passage au Hood Burger, burger local rudement bon mais pas donné [14,5€, le sandwich, les frites maison et le thé glacé maison].

Je termine ma journée Tobacna Cincin. Lieu complètement à l’écart du centre ville mais à 3 minutes de chez moi à Pied. C’est une ancienne fabrique de tabac réaménagée [pour les rémois, une sorte de quartier libre de ouf furieux] Vous trouver un bar, un restaurant, décoration de fou, terrasse de malade et surtout des spectacles. Pour mon premier soir : du Stand up en Slovène [bon j’avoue j’ai rien capté]. Mais le lieu est cool au verre de vin à 1,6€ mi-chic mi-indus et purement slovène.

20180712_225231

ma première bonne journée se termine ainsi. Demain je quitte la capitale pour le début de mon road-trip slovène.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :