Objet trouvé – Matthias Puillet-Jambon

J’ai terminé de lire Objet Trouvé de Matthias Jambon-Puillet. C’était une chouette lecture. Le nom ne vous dit peut être rien, le roman non plus. Je peux le comprendre, c’est son premier roman. Ce nom fait parti de mon quotidien. Je suis ce jeune auteur sur son blog depuis ces jeunes années d’étudiants. Il m’a quelque peu influencé dans mon écriture car j’aime ses mots et sa façon de raconter. Autant vous dire que le jour où il a annoncé la parution de son roman, j’étais heureux pour lui mais surtout impatient de lire son œuvre.

44322761_248065055873447_9096075524098228224_n

En lisant son blog, j’ai découvert un jeune garçon qui me parlait : drôle, percutant et souvent intéressant. Il savait raconter des histoires qui me plaisaient. Avec le temps son écriture a évolué avec un style plus complexe mais aussi mieux articulé. C’est à travers ses articles que j’ai découvert son ambition d’écrire un roman et d’être publier. C’est avec intérêt que je suivais ses aventures dans le monde de l’édition, j’espérais que ces efforts payent afin que je puisse avoir le plaisir de lire un de ces livres. Je constatais tout le travail et les efforts consentis pour écrire un roman mais surtout pour que celui-ci soit publié. Ce jour est enfin venu. Ces derniers temps, l’essentiel de ces articles de son blog contait les différentes de la parution de son premier livre .

Je me devais de lire et d’acheter son livre. J’avais envie de soutenir les efforts d’une personne talentueuse afin que l’on reconnaisse sont travail. On m’offrait la possibilité de le faire. Si je vous en parle aujourd’hui, ce n’est pas pour faire une banale promotion. Mais parler d’un livre surprenant et qui m’a plu. Pourtant le thème pourrait en rebuter plus d’un, moi le premier. Mais l’intrigue m’a pris et j’avais envie de connaitre la fin de cette histoire.

A la vue du quatrième de couverture, l’auteur utilise en toile de fond le BDSM, suite à la découverte d’une femme décédé vêtue de cuir et d’un homme hagard à ses côtés. Je  comprendrais tout à fait le blocage de certains lecteurs ou des apriori à sa lecture. J’avoue que ce n’est pas mon délire mais il faut être curieux et savoir aller plus loin. L’histoire n’est pas glauque, ce n’est pas un énième bouquin de cul. Attention, ici, je ne vous parle pas d’un de 50 nuances de Grey, oubliez ça. Le livre offre une thématique et une réflexion bien plus large que ce qu’il peut laisser croire.

Personnellement, ce fut une belle découverte littéraire. Mais aussi d’un monde dont j’ignore tout. D’ailleurs, je trouve que le roman reste pédagogique sur le milieu de BDSM et l’utilise à bon escient pour son intrigue, on n’est pas là juste pour fouetter des culs. L’intrigue porte sur les choix, sur l’acceptation ou le refus d’un chemin de vie. C’est quasi la base du récit et celui-ci va au fils des pages nous faire comprendre la situation de départ. Les personnages sont loin d’un quelconque stéréotype bobo parisien hastag le 10ème. L’intrigue nous emmène à Lyon avec des personnages aux cassures fortes et en reconstructions.

Je ne veux pas en dire plus mais tout part d’un drame et une macabre découverte qui va nous plonger dans trois destins liés. L’histoire fonctionne avec ce passage de relais entre les trois personnages principaux.  Un des points positifs, c’est que l’intrigue nous emmène de façon logique d’un personnage vers l’autre. Sans casser le récit et nous poussant toujours plus loin dans le roman pour découvrir, le comment, le pourquoi et se demander comment toute cette histoire peut finir.

J’ai un bon souvenir de ce livre car il m’a interrogé sur la façon d’être du héros ou des personnages. J’étais parfois d’accord avec leur vision des choses parfois je trouvais le trait grossier de certains personnages, un peu stéréotypé mais le tout se tenait était vraisemblable et logique. Le livre nous surprend par le propos et le contexte mais jamais il ne verse dans la facilité ou l’incohérence. C’est l’une des qualités du livre. L’intrigue se tient et même plus complexe qu’il n’y parait car les questions sous jacentes prennent peu à peu de la place pour interroger le lecteur. Je trouve que c’est une bonne chose et prouve aussi l’intérêt du livre, celui qui interroge.

Je ne peux que vous recommander de vous laisser tenter, de découvrir, cette histoire, ces personnages, Objet trouvé est une belle trouvailles et une chouette lecture. Tout ce que je peux souhaiter ce n’est pas une suite évidemment mais une autre œuvre, un autre livre avec un autre univers de Matthias. J’ai envie de voir comment il va encore murir de quelle façon il va nous raconter ses histoires.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :