Yoga flamme

Si je vous dis Yoga, vous pensez direct une pratique de bobo hypster parisien, voire vous allez imaginez à un truc ultra planant en mode, on fait tourner car il y a du monde sur la corde à linge. Certes, j’ai aussi les références musicales que je mérite.

capcom-street-fighter-daily-player-dhalsim

Le mot yoga me fait penser aux techniques de Dhaslim, le yogi aux membres extensibles de Street Fighter qui balance des Yoga Flamme à tout va. Ou Yogi l’ours….ok, j’avoue, celle-la j’aurais pu l’éviter. Mais une chose est sur le yoga est à la mode. Mon fil Instagram est rempli de pratiquantes et de pratiquants de yoga de plus en plus nombreux. Ce qui m’impressionne le plus, c’est surtout les positions qui défient les lois de la physique du corps humain. Puis je suis entouré de plus en plus d’amies qui pratiquent, qui enseignent. Vous avez noté le féminin, c’est normal car je ne connais pas ou peu de mecs qui pratiquent, soyons franc. Alors à force ma curiosité a été piqué. J’ai envie de tester, essayer et parfois on me propose. Alors pourquoi pas?

Quand j’en discute un peu, je découvre que le yoga est loin d’un délire de hippie mais plus dans une pratique démocratisée qui a su conquérir un large publique. Les envies de vies saines, de retours sur soi, de bienveillance, de choses inspirantes comme j’entend dire régulièrement semble faire partie de la pratique du Yoga.

Alors pour moi qui pratique du sport régulièrement, des arts martiaux en particulier, le yoga ca semble tout mou de mon point de vue. Le classique “mais lol, ce n’est pas du sport”. Le sport, ce rapport viril a qui à la plus grosse. Une certaine notion du dépassement de soi et de compétitions. Le yoga propose autre chose. Quelque chose de plus intérieur et se veut plus apaisant sans négliger le corps et l’esprit. C’est aussi du sport.

Puis comme je l’ai dis, j’en entend beaucoup parlé. Cela force la curiosité surtout niveau souplesse et pratique. Je l’avais évoqué au détour d’une conversation avec ma Yogi préférée, telle une pub MAAF : “un jour, je pratiquerais, un jour”. J’étais curieux de cette pratique et avait progressivement oublié mes préjugés.

Coïncidence ou non, Quartier Libre proposait un Yoga + Brunch. La yogi de ma connaissance était inscrite, je me dis : “Allons passer le pas”.  Je verrais bien.

C’est un dimanche matin en Vivien que je vais découvrir le Yoga Hatha Vinyasa. Premier constat, je suis le seul mec. Un peu triste et surpris que ce soient principalement les filles qui semblent intéressées par cette pratique. En même temps, les mecs….

L’ambiance est apaisante et douce. Un peu d’encens embaume l’air. L’éclairage rouge de Quartier libre donne un côté Soirée disco improbable mais cela n’entache en rien l’esprit et la sérénité de la salle.

Vivien ouvre sa séance avec des indications simples et surtout bienveillantes. Le but étant de faire de ce que l’on peut tout en profitant de l’expérience. Après ces recommandations, le début est surtout de la méditation, du travail sur le souffle et surtout un vœu à formuler pour la séance. Une chose importante qui ne nous sera répéter tout au long de la séance : se concentrer sur le moment présent et garder le sourire. J’avoue que quand il le disait ça me faisait sourire.

Première impression, le fait de se concentrer sur un membre de notre corps demande un effort de concentration intense. La méditation est loin d’être un exercice aisé. L’esprit est très vite parasité par divers éléments : la journée, le travail, les choses à faire, la vie. Cette introduction est vraiment intéressante car la méditation est un vrai exercice qui permet de se recentrer sur le moment présent.

Après cette introduction, c’est un échauffement avec différents assouplissements, gainages, travail de souplesse, tension des muscles. En restant sur place, je travaille l’ensemble de mon corps et surtout le travail de gainage est assez important et dur. Forçant le corps à se contracter dans diverses positions et solliciter des muscles peu utilisés. Le tout en travaillant son souffle et sa respiration. Car le yoga s’appuie beaucoup sur un travail d’expiration et d’inspiration. L’intérieur du corps travaille. Je peux dire que l’ensemble du corps est bien sollicité sur un mètre carré.

En fin de séance et après quelques étirements, c’est une relaxation complète où l’on relâche le corps et l’esprit. Puis Vivien nous rappelle de revenir sur le mot d’ordre, la prière qu’on avait fait début de séance. J’avais choisi “découverte”. Cela correspond tout à fait à ce que je voulais : une belle découverte.

La pratique du yoga est réellement intéressante. Pas aussi intense que mes entrainements de taekwondo mais un complément intéressant pour relâcher l’esprit et le corps. Pour moi, c’était une belle découverte. En tout cas pour le dimanche matin si une découverte du Yoga vous dit, c’est une très belle initiation.

Namasté!

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :