Mes amitiés à 2018

2018 s’achève,  je n’ai pas envie de vous faire un bilan égocentré sur moi. J’ai envie de parler de ceux qui m’entourent car tout ce que je fais au quotidien, je le fais avec mon entourage. Surtout que cette année, nombre de mes soirées, de mes échanges, de mes discussions m’ont permis de découvrir leurs projets et d’en parler avec eux tout échangeant sur nos vies riches en découverte.

20180608_222747

J’ai envie de conclure 2018 en parlant d’eux car ce sont mes amis qui ont rythmé mon année.

Mon double maléfique qui malgré une vie de famille bien remplie, est venu à bout de son premier livre. Un roman humoristique de science-fiction que j’ai évoqué lors d’un article [Clique ici]. Les aventures du Glork entre dérision et OVNI littéraire ultra référencé, c’est surtout la satisfaction d’être aller au bout de ce projet de longue haleine. 2019, il tente l’auto édition et surtout n’hésitez à vous y intéresser car la promo est drôle à la hauteur du livre. Je dois le remercie car nos rendez vous hebdomadaire cinéma ont rythmé notre année comme des petits papys qui ont leur habitude : Café, bilan de la semaine, bureau des plaintes, film, débrief du film, junkfood. En écrivant,  ces lignes, je me rend compte à quel point nous sommes protocolaires.

Ma partenaire parisienne avance dans son travail. J’avoue que je suis toujours impressionné quand je la vois réussir ses projets surtout dans un domaine peu facile de l’audiovisuel.  Pas que je sois surpris, j’ai toujours confiance en elle et mes amis pour réussir, je crois en eux. Mais la voir réaliser son premier reportage, entendre sa voix et son nom passé sur Entrée Libre, l’émission de France 5 de Claire Chazal, m’a émue. Ca fait son petit effet. Je la suis sur ces projets depuis que je la connais alors forcement ça me touche.  Cette année fut marquée par notre weekend annuel dans un autre pays, sorte de semi institution qui s’installe tout comme nos week-end trop courts sur la capitale.

J’ai revu des potes que je n’avais pas vu depuis trop longtemps. Comme mes amis bordelais que je n’avais pas vu depuis quelques années et dont le retour fut réjouissant. Ce bon vieux Mü du nom du chevalier du bélier de Saint Seiya. Surnom si ancré que j’en ai oublié son vrai prénom. Nous n’étions pas vu depuis 5 ans. Cette soirée nous a permis de remémorer nos défaites comme nos victoires avec ce mauvais vin qui sera surement le pire truc que j’ai pu boire cette année. Mais que de souvenirs et de rires, j’espère le revoir bientôt pour faire une autre soirée. De très bons souvenirs.

J’ai passé plus de temps avec mes amis d’enfance. Nous nous sommes retrouvés pour des weekends à Lyon, des jours entiers dans la région de notre enfance. Pour chiller devant des films, du vin et de la bonne bouffe. Puis aussi des 40 ans, les miens, ceux des autres, voir leurs familles, rigoler et échanger, nous voir veillir. C’était de vrais  bons moments avec de l’enfance et de l’insouciance dedans. C’est aussi évoquer des envies de voyages ensemble au Portugal quelques jours entre garçons. J’avoue que c’est l’un de mes projets de cette future année.

Mes amis rémois toujours là, toujours présents,  toujours à déguster des bières que je ne bois pas dans les bars rémois. Toutes ces semaines à refaire le monde. Où je me trouve à lancer mes flèches au hasard comme un bourrin. Mon avis technique : Ca marche, oubliez la finesse. Des voyages prévus avec certains afin de partager des expériences et quitter mon attitude de voyageur solitaire. Des familles qui s’agrandissent pour d’autres.

Je n’oublie pas mes rendez vous hebdomadaires à Fresh Burritos avec cet ancien qui est devenu un vrai ami pour notre point manga, DA, jeux vidéo et bien d’autres sujets encore. Cet ami qui avance dans son projet de web-serie multi récompensée en 2018 que je n’ai que trop peu vu mais toujours généreux en Sushi.

Cette année comme les autres, le partage, les discutions, les échanges avec différentes personnes me construisent, m’inspirent et me font avancer.

Il ne faut pas que j’oublie cette amie avec qui je cours régulièrement avec qui je passe trop de temps à discuter dans ma voiture à chaque fois. Le taekwondo reste une source de motivation avec tous mes gars surs avec qui je partage tant depuis des années sources de diversités et d’enrichissements. J’ai envie de m’entrainer plus sérieusement après des blessures qui m’ont privées de sport une partie de l’année et une baisse de motivation. Une pensée pour tous celles et ceux qui m’ont accompagnés lors de mes footings/discutions/remises en question.

Merci à celle qui m’a fait découvrir le Yoga. Merci aux blogueurs, blogueuses, instagrammeurs, instagrammeuses de Reims pour ses petits coucou ou discutions, échanges quand on se croise dans Reims. Merci à Oma Coffee et au Cabasson pour ces lieu qui me permettent d’écrire. Merci à ceux qui ont vidé mon appartement de toutes ces choses inutiles. Merci à celle qui m’a écouté. Merci aux nouvelles personnes que j’ai croisée dans ma vie, Merci à ma masseuse préférée. Bravo à la publication du premier roman de ce contact que je suis depuis des années. Mes remerciements à mes élèves et mes collègues de rendre mon métier toujours plus intéressants et passionnants.

Merci à tous pour cette année. Elle fut riche et intéressante sur pleins de points de vue.

Il est évident que 2018 n’est pas une finalité. Les dates ne sont qu’une formulation des hommes et n’existent pas. Il y a seulement des jours et des nuits qui passent au grès des saisons.

2019 sera l’occasion de revoir cette amie qui s’est exilée en Ecosse et qui m’a fait le plaisir de venir à mon anniversaire, de partir en dans un road trip ou en voyage avec des potes dans différents lieux. Histoire de passer de plus de temps avec ceux que je n’ai pas eu la chance de voir cette année. C’est aussi faire un gouter et découvrir des cafés avec ces personnes que j’ai promis de voir.

C’est aussi continuer à passer du temps avec ceux qui partagent mon quotidien, histoire de partager des aventures, des anecdotes, des verres de vins et surtout du Perrier. J’ai profité de 2018 pour me concentrer sur l’essentiel, en quelques mots continuer à faire ce qui me fait du bien avec plus de bienveillance, d’inspiration, des bonnes questions, des bonnes réflexions, ouvrir son esprit tout en gardant un esprit critique.

Il faut toujours avancer.

Je vous souhaite à tous une bonne année 2019. Qu’elle soit riche, enrichissante, intéressante et surtout toujours meilleure pour vous.

Surtout merci de m’inspirer.

Publicités

2 commentaires sur “Mes amitiés à 2018

Ajouter un commentaire

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :