Parce que je lis de l’éco #9 : Traité d’économie hérétique de T. Porcher

J’ai découvert Thomas Porchet via Twitter. Professeur d’économie à la Sorbonne, ses tweets, persos ou dans le collectif des économistes atterrés, donnent une bonne analyse économique de la situation de la France. Toujours assez juste et critiquant avec bon sens une politique plus libérale de non sens. Ancré à gauche et surtout proposant une critique acerbe et juste du gouvernement qui suit bêtement les procédures de l’UE voir de la rigueur imposée par l’Union. Autant vous dire qu’un certain nombre d’éléments m’ont convaincu de le suivre permettant de mettre de l’eau dans mon moulin de prof d’éco.

20190215_181734

Je préfère mettre en garde à tout ceux qui adhérent aux anti-europe bas de plafonds, qui pensent que les trente glorieuses c’est encore possible, des théories du complot sans fondement économique ou boivent la parole d’économistes youtubeurs auto proclamés. Je n’adhère pas à ce genre de discours bancals qui sont soit faux car ils se basent sur un manque de connaissances économiques soit complètement complotistes. Ils ont juste des visées d’adhésions sans aucune base économique pour proposer un discours que l’on veut entendre car il correspond à ce que l’on croit. Mais il y a le fantasme et la réalité. Je vous propose un vrai économiste assez loin des chimères populistes.

Ici, nous avons affaire à un vrai économiste mesurant les enjeux de notre époque et proposant des solutions concrètes qui parlent au professeur d’économie que je suis. D’ailleurs je vous recommande de suivre le compte des économistes atterrés ou d’alternatives économiques si l’économie vous intéresse et que vous désirez entendre un autre discours que celui de la télé ou du gouvernement. Ces comptes permettent d’avoir un avis éclairé, sourcé et de qualité surtout si vous désirez avoir une vraie réflexion et enrichir votre culture économique.

Mais revenons à ce livre Le traité d’économie hérétique. Il s’agit d’un livre plutôt court que je pourrais considérer de vulgarisation. L’auteur tente de démontrer que le discours actuel économique du gouvernement et de l’Europe, celui que l’on veut nous faire croire n’est pas la seule solution ou la bonne solution. Il existe des alternatives concrètes et possibles à mettre en place mais de part les lobbies, le manque de volonté politique ou de la place de la finance, des actionnaires dans le jeu économique, le système est comme bloqué sur une logique de profit.

L’auteur démontre que la dette et que l’économie de relance ne sont pas des gros mots. Contrairement au diktat de l’UE, c’est une voie qui peut être efficace que la politique de rigueur. En clair que ce n’est pas la seule voie possible. Il aborde aussi le thème du développement durable et surtout apporte des réponses sur le manque de volonté politique face à la force des lobbies et la volonté de protéger une certaine économie.

Le rôle de l’état, la politique sociale est aussi développée et T. Porcher fait une lourde charge sur la fameuse économie libérale sensée rendre le monde meilleur. Bref loin du discours ambiant proposant la loi du plus fort et celle du marché comme seule solution.

Mon avis sur ce livre est positif, il m’a éclairé, m’a fait réfléchir sur le discours politique économique surtout que celui-ci est annoncé comme le messie pour sauver notre économie. Ses remises en question sur de grands thèmes permettent d’avoir un éclairage différent et souvent de réfléchir soi-même à ce discours pour l’approuver ou le contre dire. Car évidemment, ce livre peut mettre en désaccord car il ouvre à la réflexion et au débat. C’est l’une de ses qualités.

Dans ma classe, j’ai pu me servir d’exemples pour contre dire ou proposer un autre point de vue au programme d’économie afin que mes étudiants ou mes élèves aient une vision plus large de ce que l’on propose tout en restant dans le cadre défini par les programmes.

Je ne peux donc que vous encourager à lire ce livre car il est en contre courant du paysage politique. Pour toute personne qui perçoit l’économie libérale ou de marché comme un problème, il offre des arguments, des points d’appuis pour alimenter sa réflexion.

Un commentaire sur “Parce que je lis de l’éco #9 : Traité d’économie hérétique de T. Porcher

Ajouter un commentaire

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :