Katmandou, Népal – Momo

Nous nous réveillons assez tôt en cette troisième journée. Le décalage horaire surement. Le matin est calme à Thamel bien que les bruits de la ville se font entendre : aboiement de chiens errants, sons de cloches, klaxons des taxis et travaux de voirie. Comme la veille, je constate que la ville grouille de vie très tôt.

20190411_101446

Ce matin, nous allons nous écarter de la capitale népalaise pour visiter des points d’intérêts qui se trouve dans la vallée de Katmandou. D’abord, nous nous rendons en taxi à un centre religieux hindouiste au temple de Pashupatinath. Outre une partie du temple qui est consacré à Shiva et Rama où nous ne pouvons pas nous rendre car nous ne sommes pas hindouiste, le lieu est immense et offre une belle plongée dans la religion Hindou.

Lors de notre prise de ticket, un guide mal voyant se présente à nous et se propose de nous faire la visite tout en nous expliquant la crémation, l’acte de mortuaire de la religion [Comprendre cramer des corps].

20190411_102028

Le temple est avant tout un crématorium. La religion hindouiste croit en la réincarnation de l’âme et dont le corps n’est qu’un moyen de transport. Le corps est brulé le long du fleuve Bagmati. Puis les cendres sont déversés dans le fleuve. J’ai la chance d’assister à des processions où l’on brule des morts entouré de leur famille, c’est impressionnant. Conseil : ne buvez pas d’eau, ca sera dommage de boire Mamie. D’ailleurs, l’eau que nous consommons est toujours en bouteille et il faut vérifier de le bouchon est scellé sinon….

Détail incroyable, c’est de voir de jeunes enfants se balader dans le fleuve en contrebas des crémations avec des aimants pour récupérer : dents en or ou autres parties des morts qui peuvent être vendus ou réutiliser. La visite terminée, nous remercions le guide de sa gentillesse et de ses conseils.

Puis nous partons à pied pour rejoindre la stûpa de Bouddhanath. Contrairement à celui de la veille, il est immense voir géant. La stûpa est encerclée de bâtiments, d’hôtels et de magasins. Une énorme place circulaire fait le tour de la Stûpa. Nous pouvons nous balader dessus et admirer de plus près les yeux de Bouddha.

20190411_112212

Après cette matinée bien remplie, nous devons quitter Katmandou pour nous rendre à Pokhara. Le temps de prendre un taxi de rejoindre l’aéroport qu’Emy négocie. Il faut savoir que tout se négocie, le taxi, la bouffe, la chambre d’hôtel. Après avoir trouvé un taxi généreux sur le tarif, nous retraversons le trafic sans règles de la ville. Le temps de prendre nos bagages et de régler quelques détails avec le patron de l’hôtel avec qui nous avons négociés notre trek.

20190411_114329

Quitter Katmandou fut une vraie aventure. Déjà le patron vient avec nous car Arno a été victime d’une escroquerie au change. En effet dans sa liasse de billets, il a retrouvé trois billets redécoupés à l’aide d’autres billets de moindre valeur, un beau travail d’artistes. Un habile montage de plusieurs tickets le rendant invalide. Le patron de l’hôtel décide de nous accompagner pour régler le problème. Nous partons en pleine heure de pointe dans les rues de la ville. Autant vous dire que c’est l’enfer sur la terre. Les routes sont bouchées, les scooters et autres deux roues passent dans la moindre faille bloquant la circulation, les voitures sont à droite ou à gauche sans aucune logique. Il faut ajouter la poussière et la pollution de la ville qui nous étouffe. Notre chauffeur décide de passer par un raccourci pour nous emmener dans les temps à l’aéroport.

20190411_113916

Quelle mauvaise idée, le voila à prendre des routes larges comme sa voiture, à pousser les motos garées pour faire passer sa voiture, à obliger à faire reculer des voitures, tout ca pour se retrouver au même point. Mais après quelques risques insensés nous arrivons, enfin, à l’aéroport.

Arno et notre boss filent au bureau de change, grosse engueulade, scandale, demande à la police touristique… qui ne fait rien et rigole bien. Le boss appelle une personne au tel puis au final nous récupérons l’équivalent de 3000 Roupies [soit 24€]. Evidemment nous payons le boss et son retour en taxi pour service rendus. Ici, tout se paie.

Ce problème étant réglé, nous filons à l’aéroport pour les vols intérieurs. Notre prochaine destination Pokhara.

L’aventure continue!

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :