Trek de l’Annapurna, Népal – De Chamé à Humdé

Après une première nuit entre excitation et fatigue liées à notre voyage de la veille, le nous sommes d’attaque à 6H 30, prêt à en découdre avec notre trek. Le temps de ranger nos sacs, de prendre le petit dej et nous voila sur la route à enchainer des kilomètres.

20190413_062359

Nous avons décidé de ne pas prendre de Sherpa ou porteur, seulement un guide. Plus clairement nous portons tout ce que nous avons besoin sur le dos. La première étape sera la plus longue afin d’avoir un trek digne de ce nom, notre général en cheffe, Emy a renégocié les conditions de notre trek pour profiter à fond de la nature népalaise.

C’est 24 km que nous nous mettront dans les jambes pour arriver au tout petit village de Humdé. Le rythme est clairement élevé pour moi. Arno et Emy lance la cadence tout en prenant plaisir à leur trek. Je suis tant bien que mal mais avec le plaisir d’admirer les fabuleux paysages qui nous entourent.

20190413_082707

En effet l’Annapurna, la chaîne de montagne dont nous faisons le tour est toujours visible. Ces grands pics couverts de neiges éternelles nous regardent comme de ridicules petites fourmis. Nous longeons des rivières, évitons les motos ou les jeeps qui passent pour rejoindre Manang. Nous croisons des champs de pommiers.

Apparemment le Népal est un gros producteur de pommes et nous en trouvons partout. Nous visitons d’ailleurs une usine de collecte de pommes, le temps pour moi de d’acheter un donut à la compote de pommes dans un coffee shop perdu dans la montagne.

20190413_090915

Notre route nous amène aussi à passer sur des ponts suspendus pour traverser les cours d’eau. Pont qui fait la joie d’Arno. Ces ponts couverts de fanions multicolores rendent plus pittoresques notre décor de trek. Vers 10h, nous prenons notre pause dans le petit village de Dhukupokhari. D’ailleurs bien plus en avance que l’avait prévu notre Guide. Celui-ci pensait qu’on déjeunerait ici. Cette avance nous permet d’avancer jusqu’à Pisang tranquillement.

Pisang est un superbe village digne des images d’Epinal du Népal. Les femmes en habits traditionnels, un super moulin à prière, des lodges de qualités et une belle ambiance. Un superbe village mais contrairement à ce qui est prévu, nous décidons de continuer la route pour aller plus loin sur notre trek. Nous voulons avancer et prendre le plus d’avance possible pour profiter du trek. Nous pouvons profiter de la vue que nous offre la nature.

20190413_131956

Vers 16h, après des arrêts et biens des photos, nous arrivons à Humdé dont le seul point d’intérêt est un aéroport qui semble fermé. Notre guide nous amène dans un lodge à l’autre bout du village. Le village est minuscule et semble désert. Selon notre guide, avec la fête de la nouvelle année, les gens ont rejoint les grandes villes. Pour notre part, nous n’en verrons rien. Les petits villages ou les communautés que nous croiserons n’organiseront pas d’évènements.

20190413_093458

Notre lodge de ce soir nous offre un changement de décor radical : pas de douches chaudes mais un baquet d’eau froide dans les toilettes pour se laver, autant vous dire que c’est revigorant vu que le soleil n’est plus là pour nous réchauffer. Le wifi est plutôt efficace mais nous n’avons qu’une prise électrique pour tout le lodge dans la cuisine. Une chambre bien rustique : des lits avec un oreiller et des couvertures pour se réchauffer : pas de chauffage et une isolation bien loin de nos standards d’européens.

20190413_151719

Après maints efforts pour nous réchauffer, la proprio nous propose de nous installer près du feu pendant qu’elle nous prépare à manger. Nous voila, tous les trois installés dans la cuisine, son fils regardant Black Panther sur une chaîne câblée indienne avec le guide et la proprio dans ce lieu de vie. Une cuisine des plus rustiques, notre repas est préparé au feu de bois dans les ustensiles en laiton ou cuivre qui nous entourent. Une vraie scène d’antan pour les petites européens que nous sommes. C’est un vrai moment de partage, la proprio nous offre une patate chaude pour nous réchauffer avant notre dîner de ce soir. C’est un bon moment d’échange et de partage assez unique.

Afin de nous habituer à l’altitude, nous consommons des litres et des litres d’eau. Eau que nous devons filtrer ou acheter en bouteille, ce qui nous fait un petit budget. Mais le guide nous recommande d’autres remèdes : le thé au gingembre que nous consommons de manière industrielle et la soupe à l’ail, un très bon fortifiant. J’avoue que c’est bon et très efficace.

20190413_185722

Evidemment dès que la nuit tombe, comme depuis le début de notre trek, vers 19h30 toute activité est impossible : plus d’électricité donc de lumière. Nous filons nous glisser dans nos sacs de couchage avec pour seul moyen de nous réchauffer la grosse couverture qu’on nous donne.

20190413_153446

Je vous laisse imaginer : pas de double vitrage, des murs non isolés en pierres apparentes. Je dors avec mon sweat en plus de mon t-shirt pour avoir chaud. Demain, nous aurons besoin de force. Nous prenons la direction de Manang à 3500 mètres où nous devrons nous acclimater à l’altitude.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :