Edimbourg, Ecosse – Des Closes à Portobello

Ce vendredi matin, j’ai quartier libre. MC me rejoindra plus tard au cœur d’Edimbourg. Je profite de ma matinée pour me promener dans la vieille ville et découvrir un close ultra réputé.

Sur ma route, je m’arrête dans un coffee qui fait des crêpes. Vous devez savoir que je tuerais pour ce divin mets. Certes ma recherche portait sur des scones mais rien qui n’y ressemble. Half 8 Coffee est un charmant café. Le temps d’avaler mon café latte et mes crêpes, je file faire les magasins pour trouver un sac et prendre des photos du Scott monument.

20190531_180624

Il s’agit d’un monument en l’honneur d’un des plus célèbres écrivains écossais. Le monument est superbe et d’inspiration gothique. Il s’agit d’une flèche surplombant toute la ville nouvelle. Je me dirige vers le château et non loin de la cathédrale St Gilles pour commencer ma visite du Real Mary king close.

Les closes sont des rues étroites le long de la royal mile. Cette route relie les deux châteaux de la ville tout en passant par la cathédrale. Les Closes étaient lugubres et sombres. Aujourd’hui, ce sont souvent des petites rues pleines de charme. Elles sont le lieu d’histoires, légendes urbaines et autres faits horribles. Mais c’est aussi là que vivait la population pauvre de la ville. Les rues, disposant de peu de lumière, étaient considérées comme le réseau d’une ville souterraine. Mais, c’était les seuls lieux accessibles pour les plus démunis pour vivre en ville. Tous les maux se cumulaient dans ces rues humides : maladies, meurtres et autres joyeusetés. La visite est assez proche de ce que font les manoirs de Paris ou de Londres.

Le coté historique couplé à l’attraction reste sympa. On y découvre les lieux d’habitations et les faits bien sombres de la vie d’Edimbourg dans ce close couvert et bien protégé. Très intéressant et petit conseil : prenez un audio guide. J’ai fait le malin et j’ai compris un mot sur deux.

20190531_105845

A 12h30, MC m’attend. Nous prenons la route pour Portobello, un quartier excentré d’Edimbourg. Celui-ci est situé sur le bord de mer. C’est une très belle balade : les écossais se promènent avec leurs chiens, les écoliers se posent sur le sable et de jolies maisons font face à la mer. Bucolique à souhait.

Nous faisons une halte dans une des adresses phares de MC : The Beach House. Un cadre en bois et cosy et une nourriture à tomber. Le wrap poulet est une tuerie sans nom. Nous en profitons pour faire le tour du bord de mer et MC me raconte ce qu’est Portobello.

Après cette balade, direction le centre de la ville pour Calton Hill. Edimbourg est composée de sept collines et celle-ci est au cœur de la ville. C’est idéal pour admirer la ville et découvrir d’étranges colonnes grecques surplombant la colline. Il s’agit des restes d’un monument jamais terminé au 19ème siècle mais qui s’intègre parfaitement à la ville de nos jours.

20190531_174959

La vue est superbe, on aperçoit la mer et aussi les autres collines qui entourent la ville. Nous avons une vue imprenable. Après avoir admiré la ville, nous partons rejoindre des amis écossais de MC pour une partie de pétanque. MC me guide à travers les rues de la ville en m’expliquant où se trouvent les beaux quartiers, les centres d’intérêts de la ville ou encore des anecdotes personnelles. Nous passons par Circus lane, une charmante rue partagée entre verdure, pavés et petites maisons colorées. Après 40 minutes de marche, nous finissons par rejoindre le club de pétanque.

20190531_185135

En effet, des terrains de pétanque sont implantés dans une sorte de country club. Un jeu exotique ici. Le temps de répartir les équipes et de monter un tournoi, je prends une canette d’Irn Brun, un soda écossais à la couleur orange vif et au gout de médicament. Ni bon, ni mauvais et strictement local, cela change du whisky ou de la bière. Pour la petite histoire, sa fabrication date de 1901 et a été longtemps devant Coca-Cola en terme de ventes.

Pour revenir à notre partie de pétanque, elle fut de courte durée, la pluie se mêlant à la partie. Nous stoppons tout et décidons d’aller dîner. Nous en profitons pour faire une petite balade le long des canaux avant de rejoindre un restaurant mexicain. J’avais une grosse envie de fajitas. Ce n’est absolument pas écossais, mais j’avais envie de poulet. Que voulez vous? Ce restaurant m’a offert ce que je voulais et c’était très bon.

La journée fut agréable et m’a offert de belles découvertes. Surtout, le temps était au rendez vous… Rien de plus parfait!

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :