Varsovie, Pologne – Le musée de l’insurrection, le palais de la culture et des sciences et Nowy Swiat

Samedi est notre premier vrai jour sur la capitale, nous avons deux buts : le musée de l’insurrection de Varsovie et le quartier de Praga mais surtout se balader dans la ville au gré du vent.

20190608_103757

Pour démarrer la journée, nous prenons le petit déjeuner sur une recommandation de notre hôte. Une grosse boulangerie de l’autre côté du carrefour, Galeria Wypiekow Lubaszka. Une adresse locale où semble venir les polonais du coin venant chercher leur pain. Nous prenons un bon petit déjeuner à base de saucisses et d’œufs. Oui désolé, nos repas ne seront ni vegan et ni heathly. Premier constat, notre budget polonais ne sera pas trop défoncé. Notre petit déjeuner ne nous coûte que quelques Zlotis.

20190608_122946

Après ce bon repas, nous filons vers le musée de l’insurrection de Varsovie. Sur le chemin, nous croisons bon nombre de street-arts intéressants et un concours de pétanque. Le musée est placé dans une ancienne usine, il est reconnaissable par le gros P en forme d’ancre qui orne sa cheminée. Signe que l’on trouve un peu partout dans la ville. C’est le symbole de la résistance de Varsovie. Ce musée est moderne et très vivant. Il retrace avec précision la résistance jour après jour contre les nazis dans la ville de Varsovie. En effet, Varsovie et la Pologne ont souffert durant la seconde guerre mondiale. Après une lourde défaite due à l’alliance entre l’Allemagne et l’URSS, la Pologne est croquée par ses deux voisins et abandonnée par ses alliées, coucou la GB et la France. Les juifs sont rassemblés dans un ghetto. En 42, ils sont déportés et massacré après un dernier soulèvement pour sauver leurs vies face au nazisme. En 44 c’est la résistance Polonaise qui tente un soulèvement après les différents débarquements alliés en Europe et la poussée de l’URSS mais encore une fois l’armée Nazie sera sans pitié face aux polonais peu aidés par l’inaction de l’armée Rouge. Un musée bien fait, pédagogique et surtout prenant. Il montre le sacrifice et le combat de la jeunesse polonaise dans un combat quasi désespéré pour avoir le droit de choisir son destin.

20190608_133100

Après cette dose de culture, nous filons vers le parc Grozinc pour passer par la rue Prozac, la dernière de l’ancien quartier juif de Varsovie. Quartier rasé par les nazis après 1942, il ne reste rien, tout au plus des rues mais rien qui ne peut nous faire imaginer une culture Juive. Nous continuons jusqu’au parc accolé au Palais de la culture et des sciences où se déroulait la gay pride. Nous décidons d’y faire un tour. Encore une fois la foule n’est pas dense mais jeune et très bonne enfant. Le service de police lui est énorme voir disproportionné vu la manifestation loin d’être dense. Mais compréhensible quand on sait que la Pologne est un pays catholique et conservateur. Autant vous dire que le stand anti LGBT débitant sa propagande était entouré de flics. C’est triste mais d’un autre côté, de voir des parents venir avec leurs enfants et profiter de l’ambiance, c’est plutôt cool.

20190608_142500

Nous continuons notre route le long de la Swietokrzyska pour nous rendre à la bibliothèque universitaire. Nous passons par des lieux plus posés et moins animés, La BU de Varsovie est un excellent spot. C’est un lieu improbable et vert, où les gens se baladent pour choper de la fraicheur. C’est un beau bâtiment moderne et assez impressionnant. Il faut mieux prévoir son café ou sa boisson, il y a seulement des distributeurs pour boire un café. Normal, c’est une BU après tout.

20190608_151758

Nous remontons vers la rue commerçante de Nowy Swiat : bars, cafés, restaurants et autres adresses semblent se concentrer. Après avoir déambulé à la recherche d’un café, nous tombons sur la perle rare : Wrzenie Świata. Un café-librairie proposant repas, boissons fraiches ou chaudes et transats. Le café n’est absolument pas visible de la rue, il faut se rendre dans la rue parallèle à la rue principale pour le trouver. C’est la tranquillité assuré vu le peu de passage et une circulation inexistante. Le bon plan mais il faut avoir des notions de Polonais, car le menu en anglais n’existe pas.

20190608_162111

Une matinée et un début d’après-midi assez bien rempli avant de nous rendre sur Praga.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :