Santa Clara et Varadero, Cuba – Entre révolution et Mojito à la plage

Après nos aventures de transports à Camaguey, nous prenons la direction de la ville de Santa Clara pour un après-midi et une nuit. Une étape au cœur de l’histoire de la révolution cubaine.

Santa Clara :

Santa Clara est doublement importante. C’est dans cette ville que la révolution a gagné une bataille décisive en prenant un train blindé aux troupes gouvernementales. Puis elle est le lieu de commémoration du Che. Principalement car il est l’artisan de la victoire et ses restes fut rapporté ici pour être glorifiés.

20190730_121935

Nous passons un après-midi à Santa Clara, ce qui est largement suffisant. Un tour au train blindé qui offre un joli musée en extérieur, détaillant chaque instant de la bataille de Santa Clara. Puis au musée du Che sur une place démesurée à la gloire de l’idole de Cuba.

Sortie des lieux historiques, Santa Clara est une petite ville de province sans charme particulier. Une ville qui se prépare doucement au tourisme. Quelques bâtiments coloniaux, une place assez mignonne mais rien de vraiment marquant qui méritent de rester plus longtemps.

20190731_074007

Par contre, notre casa est particulièrement exceptionnelle : majordome, cadre superbe, chambre lumineuse et spacieuse, une salle de bain incroyable, son patio fleuri avec sa fontaine nous ont ravi. Bref ce petit hôtel et casa particular est une excellente adresse pour une nuit à Santa Clara.

Deux adresses à retenir :

Le café de la révolution un mignon café/musée dédié à la révolution et bien documenté qui vaut l’arrêt surtout qu’il est situé non loin du train blindé. Histoire de se mettre dans l’ambiance de la révolution. Le proprio est fan de la révolution cubaine. Il a collecté des dizaines de documents, photos, coupure de presse évoquant la révolution. Clairement, c’est plus documenté et plus sympa que le musée de la révolution à la Havane (digne d’un exposé de CM2).

20190730_110856

Un petit resto sympa el sol, non loin de notre casa avec une jolie terrasse donnant les toits de la ville. Une cuisine simple et efficace. Toute la carte n’est pas dispo faute de denrées. Un problème récurrent à Cuba. Les restaurants affichent de grosses cartes mais parfois le serveur vous fait un checking de ce qu’il propose. Ce qui se réduit à deux ou trois plats principaux.

Varadero :

C’est en taxi que nous rejoignons Varadero, Il s’agit de la dernière étape avant notre retour à La Havane. C’est LA station balnéaire de Cuba, le centre touristique pour ceux qui veulent de la plage et exclusivement de la plage. Pour être honnête, Varadero n’a que ça à offrir. Au-delà des plages de sable blanc, la ville est sans intérêt. Elle est essentiellement composé d’hôtels, de casas et de restaurants. C’est juste un centre à touriste.

20190801_150125

Nous logeons dans la petite ville attenante à Varadero. Un logement chez une vieille dame pris au dernier moment. Nous avons changé nos plans afin de passer nos derniers moments sur l’île avec nos amies françaises.

La plage est superbe et la mer divinement belle, c’est clairement le point d’intérêt de la ville. Nous sommes à Cuba et c’est dommage de ne pas en profiter. Il faut mieux s’installer vers les hôtels touristiques pour avoir une belle plage. Les plages cubaines même si plus locales sont souvent pas très propres. Les cubains malgré un nombre de poubelles conséquents ont du mal à arriver jusqu’à elles.

20190731_140036

Un spot à faire non loin de la ville : La cueva do saturno. J’ai adoré. Il s’agit d’une piscine naturelle dans une grotte à 15km de la ville. L’eau est fraiche et le lieu incroyable. Facile à négocier auprès d’un taxi qui vous proposer l’aller-retour et une heure sur place pour pas trop cher. Largement suffisant pour en profiter. Quelques touristes et des locaux mais rien de gênant tout le monde peut profiter de l’eau et du lieu.

Un vrai bon Italien : Paladar La ninaTonna, un restaurant italien et clairement le meilleur que l’on ait fait à Cuba. Les cubains sont fans de street-food en particulier de pizzas pliées en deux qu’ils mangent dans la rue. Les pizzas cubaines sont clairement des pizzas surgelés de marque distributeur en terme de gout, rien de ouf mais ça dépanne. Par contre ce restaurant était parfait. C’était délicieux et après deux semaines de bouffes cubaines, le bonheur. Des pizzas qui ont le goût de pizzas, des pâtes bien cuites et un dessert honorable mais quel plaisir.

20190731_194657

Après deux petites nuits sur la presqu’ile de Varadero, nous repartons pour la Havane faire nos deux dernières nuits et conclure notre séjour. C’est la fin de notre voyage et de la découverte de l’île. Ce fut un voyage extraordinaire entre découvertes, paysages paradisiaques et rencontres formidables.

Merci à Cuba pour ces vingt jours, ce sont des souvenirs inoubliables.

Un commentaire sur “Santa Clara et Varadero, Cuba – Entre révolution et Mojito à la plage

Ajouter un commentaire

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :