Mes bandes dessinées #61 – BLAME!

En passant dans ma librairie habituelle, j’ai découvert que Glénat sortait en volume deluxe le manga BLAME ! Ce manga est loin d’être récent. Il sorti à la fin des années 90 en France, j’étais passé complètement à côté. Mais j’en avais entendu parler comme étant un chef d’œuvre de SF. A l’époque, une BD post apo-futuriste, c’était plutôt rare. Fin 90, j’étais à fond sur Gunnm, un autre manga de SF punk au rythme plus dense et plus rock. Ce qui m’a fait complètement rate BLAME!

Cette réédition dans un format plus grand et plus confortable à la lecture m’a convaincu de me lancer dans cette œuvre.

thumb-1920-83127

Le point positif, c’est une série courte, une dizaine à peine de volumes classiques et donc cinq ou six volumes Deluxe ce qui a plutôt tendance à me plaire. De plus, la patte graphique qui peut paraitre brouillon au premier abord par son coté crayonné donne un charme tout particulier à l’œuvre. L’expérience et la découverte de bien des styles me permettent mieux d’apprécier ce style aujourd’hui qu’il y a 20 ans. Alors je me suis lancé dans la lecture des quatre premiers albums de Blame !

k0s6RqbJdrs51rXkB7sCRl9kMgg

La surprise fut des plus agréables. Blame ! surprend, c’est le moins que l’on puisse dire. Le premier tome est quasi muet, on suit un héros qui semble protéger ou chercher quelque chose dont on ignore tout : on ne sait pas ce qu’il cherche, où il se trouve, qui sont ses ennemis, où se trouve les personnes qu’il croise. L’environnement nous est inconnu. Tout ce que l’on peut estimer, c’est deviner, émettre des hypothèses et comprendre avec les brides d’informations que l’on arrive à glaner lors des échanges du héros avec des protagonistes ou des ennemis.

mota.ru_20160307006

C’est là, le grand plus de ce manga : l’ambiance. Le monde semble sur la fin, les survivants font ce qu’ils peuvent pour survivre et notre héros semble chercher quelque chose qui n’existe plus depuis des dizaines voire des centaines d’années.

Je me suis fait happer par l’ambiance et à la fin du premier tome, je voulais connaitre la suite pour connaitre la quête du héros et en connaitre plus cet univers. Sa quête le pousse à s’aventurer de plus en plus loin dans une architecture plus ou moins dangereuse. L’autre grand plus, ce sont les décors de l’univers. Les personnages semblent vivre dans une structure fermé, une sorte de grand bâtiment sans fin, sans ouverture sur l’extérieur qui ne semble pas exister, voire être une utopie. On retrouve dans son dessin et le design des personnages ou des ennemis un coté très Giger, le créateur des Xénomorphes [aliens].

blame-3

Ce manga est une belle claque de SF avec son univers étrange mais intéressant, ces dialogues minimalistes et son héros taciturne. Je peux que comprendre que c’est un manga majeur de SF, je vous recommande de le lire, c’est une très bonne bd. Un manga court, dense et vraiment bon.

Bonus : Netflix a sorti un anime sur ce manga pour ceux que ça intéresse.

Publicités

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :