Mon top 2019 avec des films dedans

Il est l’heure de mon top cinéma 2019. J’ai eu du mal à le pondre, question de motivation mais le fait que cela fait mille ans que je n’ai rien écrit sur mon blog. Me revoilà pour parler ciné.

Il faut le dire : cette année a été un bon cru. J’ai de quoi faire un top 10 sans me fouler car l’année fut riche en très bons films. Mieux encore, j’ai aussi des films que je ne mets pas dans mon top 10 mais qui aurait pu y être tellement ils étaient bien. Aalors après une année 2018 assez morose, il est temps de vous parler de bons films de 2019.

Dans un premier temps, je vais vous parler des films qui ne rentrent pas dans mon top 10 mais qui auraient mérités leur place. De la bonne came, je vous préviens.

Creed 2 : J’adore les films de boxe. Celui était tout bonnement puissant et frappant. Le scénario et le fan service sont certes bien présents et sans surprise. Mais quel plaisir pour les oreilles et pour les yeux. Une réalisation efficace.

Grace à dieu : Un film portant sur les affaires pédophiles dans les milieux catholiques sur Lyon. Filmé avec justesse à partir d’un récit prenant qui te retourne le cœur. Une belle réussite franchement sur une histoire dure mais écrit de belle manière sans sombrer dans l’horreur ou le pathos.

Greenbook : le premier très bon film de l’année. Portant sur le voyage d’un musicien noir accompagné d’un italien un peu mafieux qui lui sert de garde du corps dans un sud encore bien raciste et dans une Amérique où les droits civiques sont peu respecté. Le duo d’acteur joue bien, une belle histoire d’amitié sur les différences. Un brin classique mais prenant.

La belle époque : le film nostalgique bien sympathique. Bien écrit et qui décrit avec tendresse une certaine époque : les années 70. C’est mignon et tendre. J’ai passé un bon moment

Mid’s 90 : encore un film pour nostalgiques. Ici une belle plongée dans les années 90 de la côté ouest américaine et sur l’adolescence. Un bon moment de cinéma. Plein de clins d’œil pour les “c’était mieux avant” des années 90 mais aussi une belle plongée dans notre adolescence (avec mon double maléfique)

Sorry to bother you : mon coup de cœur non top 10. Il faut absolument voir ce film complètement ouf et dingue. C’est drôle et intelligent et surtout complètement barré. Un univers comme je l’aime et le rôle principal est parfait. A ne pas rater.

Résultat de recherche d'images pour "sorry bother you"

Il est de faire le grand plongeon dans mon top cinéma 2019, zéparti!! [à prononcer avec une voix de forain]

10. Us : cauchemar en Amérique

Résultat de recherche d'images pour "us"

Film du réalisateur de Get out. Un film horrifique pleinement réussi. Une histoire toujours entachée de mystères flirtant avec le fantastique avec perfection. La tension reste moins forte qu’avec Get out mais ce réalisateur reste à suivre car il propose du nouveau dans un monde cinématographique bardé de licences.

9. Ça, chapitre 2 : Les traumatismes de l’enfance

Résultat de recherche d'images pour "it chapter 2"

Le film n’a pas été apprécié par tout le monde, voir a été décevant par une fin trop longue. Je n’ai pas ressenti du tout cette impression durant la plongée dans l’horreur de ça. Le film fonctionne à merveille pour moi et m’a mis sous tension tout le long. C’est une belle suite au premier chapitre avec de beaux moments d’horreurs pour un film à gros budget et avec une grosse sortie en salle. Franchement un excellent moment.

8. Vice : Tous pourris surtout le vice président 

Résultat de recherche d'images pour "vice"

Du réalisateur de « Big Short, le casse du siècle » [à regarder absolument], ici Adam Mckay va défoncer Dick Cheney le vice-président des USA sous Bush de façon magistrale. Les dessous du pouvoir sont magnifiquement mis en scène. C’est intelligent, fin, drôle et surtout Christian Bale est méconnaissable (il joue Dick Cheney, vous voyez l’image là, c’est Christian Bâle) et incroyable dans ce rôle. En même temps,  Bâle ne me déçoit jamais. Bref Si vous voulez apprendre des choses et passer un bon moment voilà un film qu’il faut voir. Il n’a pas eu la diffusion qu’il méritait en France et pourtant le film explique tellement de choses qui se sont passées sur le plan international qu’il est nécessaire.

7. Klaus : La légende du père Noël

Résultat de recherche d'images pour "klaus"

La bonne surprise animée vient de chez Netflix. Il faut le souligner car pour une fois que l’un de leurs longs métrages n’est ni chiant, ni bancal, ni un direct to DVD avec un nom de star bankable, il faut le saluer. Le film offre une revisite du mythe du père Noël avec intelligence tout en ne négligeant pas le côté un peu magique. Le tout avec une esthétique et une animation de grande qualité, c’est un excellent bon petit film de Noël à voir avec les enfants ou si vous êtes un grand enfant. Le film marche à merveille.

6. Hors norme : En situation d’handicap

Résultat de recherche d'images pour "hors norme"

Le film feel good. Un film simple, drôle et touchant. Durant 1h30 on n’est jamais dans le patho mais dans le positif et face au handicap, c’est rafraichissant. Le film est très réaliste tout en proposant une comédie sur un sujet bien difficile. En prenant des cas réels et les mettant en avant, il dénonce un système qui manque de moyens et fait tellement que cela fait réfléchir. C’est une belle leçon de vie.

5. Les Misérables : La haine 2

Résultat de recherche d'images pour "les misérables"

Ce film français raconte une journée d’un promu dans un quartier chaud de la Seine Saint Denis. Mais quelle claque, j’étais sous tension durant 1h30, c’est le même retour de flamme que la Haine de Kassovitz dans les années 90. Les acteurs sont exceptionnels, tellement bons dans leur rôles qu’on se croirait dans un documentaire. Puis cette tension, ce sous-texte, ces personnages, tout est là. C’est rare pour un film français, il faut le souligner. Un excellent film qu’il faut avoir vu. Un de mes gros coups de cœur de cette année et sa nomination dans différents festivals est amplement méritée.

4. A couteaux tirés : Elémentaire mon cher Watson !

Résultat de recherche d'images pour "a couteaux tirés"

Un film d’enquêtes à tiroirs réussi qui ne soit ni une énième adaptation d’Agatha Christie ni un Sherlock et bien, ça fait du bien. Le film nous offre un casting 5 étoiles et surtout nous entraine dans toutes les directions avant de résoudre avec brio l’énigme finale. C’est vraiment une belle réussite que je n’attendais pas. Bien que j’adore ce type de film, le personnage principal mais aussi la mise en place l’enquête est superbement bien mené. Pour les fans de policier intelligent, vous en aurez pour votre argent.

On rentre sur le podium et j’avoue que c’est compliqué de classer ces trois derniers films tant ils ont chacun des qualités. C’est plus sur l’expérience vécue qui m’a permis de classer plus qu’une réelle qualité. On va dire qu’il y a quasi égalité.

3. Joker : Définition de la folie

Résultat de recherche d'images pour "joker"

L’interprétation de J. Phoenix est exceptionnelle. Il joue à la perfection ce joker en devenir et sombre dans la folie de manière parfaite. La montée en tension, la réalisation et la description de ce monde du joker en fait un film fort de cette année. Le film se tient du début à la fin, Exceptionnel. Une réussite amplement méritée.

2. Edmond : ou comment donner envie d’aller au théâtre

Résultat de recherche d'images pour "edmond film"

Le film qui donne envie d’aller au théâtre. Le film nous raconte comme Edmond Rostand a écrit Cyrano de Bergerac en quelques jours. C’est super drôle, bien écrit avec des acteurs exceptionnels, j’ai aimé du début à la fin et j’ai eu beaucoup de mal à trouver de meilleurs films que celui-ci. Des dialogues superbes bien ciselés, Jean Michel Martial qui joue le cafetier adepte de bons mots est génial et tous les acteurs se font plaisir durant tout le film. A la fin, je voulais foncer au théâtre voir Cyrano. C’est dire l’impact positif du film. Le film m’est resté en tête très longtemps et j’avoue que c’était un plaisir.

1. Parasites : Critique sociale et humour noir

Résultat de recherche d'images pour "parasite movie"

Le gros succès en terme de prix et c’est l’un des plus grand succès en salle d’un film coréen en France. C’est franchement mérité, le cinéma coréen est exceptionnellement riche et il fait toujours plaisir. Boon Joon-ho, le réalisateur n’est pas à son coup d’essai. J’avais adoré Memories of Murder, Snowpiercer et The Host, moins Okja (film Netflix, on connait le principe). Parasite, c’est l’histoire des pauvres contre les riches, un vrai film social, drôle et intelligent. On passe par tous les genres : la comédie, le film social et on bascule dans l’horreur et le drame. C’est bien là un des gros avantages de ce cinéma coréen, il est perturbant et surprend toujours. Bref c’est le film à voir de 2019. J’ai été pris à la gorge et surpris en bien par ce film. Bien que départager mes trois premiers films 2019 fut compliqué, j’ai décidé de mettre ce film en avant car il en faut le détour.

J’ai eu quelques déceptions cette année en terme de cinéma, je ne m’étendrais pas. Mais la fin du Marvel Universe après plus de 10 ans de films est une bonne chose car ça tournait en rond. Star Wars au final un peu moins inspiré, toujours autant grand spectacle mais oubliable au final. Puis quelques autres qui annonçaient du lourd mais au final rien à retenir.

Dans tous les cas, l’année 2019 a été une excellente année pour moi au cinéma. J’ai vu de nombreux bons films, intéressants et passionnants. Espérons que 2020 m’offre une aussi belle année de cinéma.

Sinon, tu peux laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :