Ma vie en l’air

Mon blog a 10 ans…. 10 fucking de putain d’années

10 ans… 10 ans , je n’en reviens pas ! Dix ans que j’écris sur ce blog, cela fait une paire d’années… D’ailleurs j’ai plutôt été prolifique, d’après les stats de WordPress, cela fait plus de 1200 articles. J’en ai écrit des choses parfois pas bien intéressantes… je le reconnais. Si je me plonge dans les premières années du blog, ce n’est vraiment pas formidable. Comme l’annonçait mon premier article [clique ici pour le découvrir] j’allais surtout parler de sport et peut être de culture pop. Clairement, ça n’envoyait pas du rêve.

image

Finalement, au bout de 10 ans, de quoi parle ce blog? De mes voyages principalement [en même temps mon premier périple date de six mois après le début de ce blog]. Quand j’ai commencé à écrire, je ne pensais pas à voyager. Ce fut l’occasion de faire un carnet de bord virtuel qui est devenu un acte régulier au fur et à mesure des années. Mais aussi un plaisir d’écriture pour conter mes voyages, mes retours, mes bons plans.

Par contre, comme prévu, ça parle pas mal de moi, on va pas se mentir. Mon double maléfique dirait que c’est juste pour satisfaire mon égo [mais du coup ça parle de lui aussi et encore] mais c’est l’essence même d’un blog, parler de soi, émettre des avis, partager ses passions, ses coups de cœurs. Depuis le début, je reste sur ma ligne directrice : écrire pour le plaisir, l’envie de coucher mes pensées, idées, réflexions sur des thèmes variés à l’écrit. Le but n’étant pas la visibilité [Comprendre le succès, les filles faciles, l’alcool etc]  mais le plaisir d’écriture.  J’ai abordé tous types de problématique : le temps qui passe, les déceptions, ma quotidien, l’éducation nationale, la fac et ma vision de la vie qui ne cesse d’évoluer.

Je n’ai pas menti sur un point, mon blog parle pas mal de culture et principalement de BD au final. J’ai déchargé de la partie ciné sur mon compte Facebook [même si j’en parle de temps à autre] mais j’ai abordé un peu les séries quand je veux en dire plus, pas mal de trucs de “Geek” comme disent les jeunes : jeux vidéo, culture manga ou autres.

En dix ans d’écriture, je peux remercier ce blog pour ce qu’il m’a apporté. A la base, c’est un acte solitaire de création, tu es seul devant ton ordinateur et Word. Mais j’ai pu créer des interactions avec d’autres personnes, créer des contacts et quitter parfois mon clavier pour faire de chouettes rencontres.  Comme les autres blogueurs que j’ai lu et qui m’ont parfois inspirés, avec qui j’ai pu échanger, les collaborations pour des concours de nouvelles que j’ai organisé, les contes et légendes issus de l’imagination folle de mon double ou moi, les commentaires positifs de certains auteurs de BD, les commentaires des lecteurs, les apartés sur différentes problématiques.

Dernièrement, j’ai fait la découverte de la blogosphère rémoise, un microcosme mais avec une ouverture maximale qui m’a permis de m’ouvrir à d’autres fans d’écritures sur des thèmes variés tout aussi intéressants [les sacrées Blogueuses et les rencontres de blogs rémois] . C’est important car cela m’a permis de voir que plus près de moi il y avait une dynamique blog  comme sur Paris, la terre sainte en terme d’approche culture, de blog et de réseaux sociaux.

Mais aussi mes correctrices qui se sont succédées et ont chacune apporté leur pierre à l’édifice [parfois mis leur patte dans mon écriture]. C’est d’ailleurs, l’un des grands défis de mon blog : la maitrise de langue française. Amélioration des tournures de phrases, travail sur le style d’écriture, la grammaire, l’orthographe. C’est clairement un  exercice d’entrainement de français en continu. Alors j’ai toujours la team #jaiuneblaguedansmavie qui va me reprendre au moindre “S” oublié mais ça m’a permis de combler nombre de mes lacunes et d’apprendre encore et toujours les terribles règles de notre langue.

Comment ne pas conclure en remerciant tous celles et ceux qui m’ont lu, critiqué, encouragé, félicité durant ces 10 ans. J’ai eu des retours positifs, négatifs, de beaux débats, des articles qui ont fait un bide dans lesquels je m’étais investi et d’autres qui ont cartonné alors que je l’avais écrit à l’arrache. Une multitude de retours qui font plaisir, donc un grand merci à toutes ces personnes : amis, inconnus, anciens élèves, collègues, famille.

Je ne sais pas si j’écrirais encore dans 10 ans mais tant que l’envie est là il n’y pas de raison de s’arrêter. Je vous souhaite bonne lecture pour la suite et encore merci pour ceux qui suivent ou lisent ce modeste blog.

 

 

Une petite anecdote : En 2015, mon blog a été lu un peu partout dans le monde (Tout ce qui est jaune)

image

Une autre petite anecdote : L’article le plus lu est mon retour sur la ville Hikone en 2011 lors de mon voyage au Japon. En effet, un site local avait traduit mon article et l’avait publié avec le lien pour la promotion touristique de la ville. Il a été vu plus de 9300 depuis sa parution [record absolu pour mon petit blog]

Une année 2016

Comme chaque fin d’année, j’aime faire le bilan [je suis comptable!!]. Une année positive bien que j’ai l’impression de ne pas l’avoir vu passé. Cette année a filé tel un chevalier d’or portant ses attaques en enflammant son cosmos à son paroxysme [Comprendre la vitesse de la lumière]. Il faut reconnaitre que c’est une année positive pour moi sur pleins de points.

Professionnellement parlant, ma situation a changé, enfin. Je ne suis plus ce remplaçant de l’extrême [communément appeler bouche trou] que l’on balance à droite et à gauche en fonction des besoins, corvéable à souhait et disant oui car pas le choix. J’ai dû l’année dernière accepter des choses qui ne m’intéressaient pas du tout vraiment. Je ne le sentais pas car ce n’était pas ma tasse de thé mais je n’ai pas eu le choix. Au final, l’année scolaire s’est plutôt bien conclue. J’ai pu abandonner ce poste contraint et pourvoir un poste fixe et définitif dans l’établissement que je visais depuis mon début de carrière et surtout la possibilité d’y être à 100%. Du point de vue du travail, ce fut galère mais j’ai enfin ce que je voulais, j’évolue dans un environnement cool et serein. C’est une évolution positive.

14257661_10153776530477882_6124673018619729785_o

Cette nouvelle année scolaire est le début d’un projet à long terme. Elle commence bien chargée avec un emploi du temps supérieur de 30% de mon temps normal, ça fait 30% de taf supplémentaire et 30% de temps en moins pour tout le reste… Du coup de septembre à décembre j’ai souvent été submergé par mon taf….c’est un peu lourd mais financièrement, ça me permet d’avoir un budget voyage intéressant.

D’ailleurs pour les voyages, j’ai aussi réalisé un rêve : un long road trip solo en Amérique du Sud [5 semaines et demie]. Voyage qui a précédé un petit road trip en Andalousie et un weekend entre potes à Copenhague. Trois bons voyages mais qui me donne envie de redécouvrir mon propre pays, comme profiter de Paris encore et encore, ce que j’ai pu faire en octobre de cette année. L’Amérique du Sud a été une expérience extraordinaire sur le plan humain. J’ai vu des choses incroyables, rencontrer des gens extraordinaires et fait une chose dont je ne pensais pas capable : parler régulièrement dans une autre langue [hablo espanol y entiendo]. Voyager seul à l’autre bout du monde a été une expérience folle. Maintenant, je sais que je ne me poserais plus la question. Je décide où je pars. Seul ou à deux peu m’importe, pour voyager j’ai juste besoin d’une destination et de mon sac à dos.

13925710_10153695027032882_1931819647176374664_o

Pour voyager, il faut mieux être en bonne santé et le sport entretient. L’année avait mal commencé. Pourtant avec un mois de janvier et février assez bon, je me suis claqué mi-février… Résultat, pas de sport durant des semaines, une difficile reprise courant mai et juin, beaucoup de marche en juillet et août. J’ai fait une réelle reprise en septembre qui fut longue et laborieuse. Mais fin Octobre, après mettre mit une énorme claque aux fesses, j’ai pu procéder à une vraie reprise du 10km en moins 50 minutes à chaque sortie solo. J’essaye de progresser dans cette voie. Pour le taekwondo, l’année fut globalement positive avec mes cours au club, à l’UNSS et aussi plus d’entrainement perso, j’ai toujours plaisir dans la pratique et l’enseignement de ce sport. Il faudrait que je me lance vraiment vers le 2nd Dan pour progresser.

J’ai aussi passé plus de temps chez moi, j’ai vraiment pris place chez moi. C’est une année riche en cinéma, série ou autre…. En fait j’ai passé mon temps à regarder des films qui m’a pompé pas mal de temps et trop même avec du recul. J’ai regardé certes beaucoup de films grâce à ma carte cinéma mais j’ai tout autant regardé chez moi. Au final, j’ai l’impression d’avoir passé mon temps à regarder des films. J’ai certes élargi ma culture ciné mais j’y ai passé trop temps, ce fut boulimique mais aussi constructif dans le même temps. J’en prends conscience avec le recul et j’aimerais consacrer du temps à d’autres loisirs comme écrire ou découvrir du jeu vidéo.

14940232_10153928863182882_1203732714039255216_o

Car j’ai beaucoup moins joué au jeu vidéo et je reste un joueur de Jeux vidéo. J’ai découvert moins de jeux et passé plus de temps à faire des parties avec les copains malgré une WiiU acquise avec quelques jeux…D’ailleurs il y aura un peu d’évolution en 2017, peut-être plus nouvelles découvertes.

Dans mes activités en retrait, j’avoue que je n’ai pas trop été actif durant le dernier trimestre de l’année sur mon blog. Plusieurs raisons : peu d’inspirations, fatigué et plutôt des pensées ancrées dans le travail qui ne sont pas vraiment créatives. Sur la fin de l’année ayant réussi à réguler mon planning, j’ai pu me remettre à écrire et donc les idées ont émergé à nouveau. L’année prochaine mon blog rentre dans sa dizaine année. Malgré ce constat, j’ai trouvé un bon rythme de croisière avec l’idée d’écrire quand j’ai envie sans essayer d’alimenter mon blog par tous les moyens.

13717324_10153641889077882_1007129270133297366_o

D’ailleurs, j’ai pu m’organiser pour découvrir d’une multitude de coffee bar à Paris ou dans le monde le tout pour illustrer mon Instagram et m’amuser à prendre des photos. J’avoue que j’ai ce plaisir coupable de prendre pas mal de photos. J’aime toujours l’outil de photo et il reste mon arme de voyage pour découvrir et mettre en valeur des Streets arts. Je poursuis ma quête de dégustation de cheese-cake et de Chai latte et la découverte de petits restos sympas.

J’ai rencontrer de nouvelles personnes tout en resserrant les liens avec les anciens. J’ai aussi appris à élargir ma vision des choses. Evidemment, il y a eu la découverte, en vrai, des sacrées Blogueuses, le collectif rémois de blogueuses, un plaisir en terme d’échanges. J’ai eu le plaisir de retourner à Bordeaux. De jouer le modèle photo le temps d’un après-midi pour SayCheeeeeese avec une superbe modèle dans une ambiance de feu. De faire des expositions et des discussion sans fin avec Léa sur Paris et de revoir mes collègues de la comédie Française. D’instituer le dimanche soir pour aller voir des films avec mon Double maléfique [qui m’enseigne tant bien que mal le second degrés et l’art de la répartie]. De partir à Copenhague avec ma Lulu, ma copine Instagram, de voir les potos d’enfance [la mifa], de garder contacter avec mes amis d’Argentine pour continuer de parler espagnol ou délirer avec ma chère chilienne parisienne d’adoption [qui se reconnaitra]. Mais j’ai pu rigoler avec pas mal d’entre vous que je n’ai pas cité. Il n’y a pas dire humainement, ça va, c’est une bonne année, je suis satisfait mais pour l’année prochaine, j’espère bien revoir Nancy, Lyon et voir un peu plus de la France avec des amis dedans, tout comme de nouveaux projets, profiter de l’émulation qu’il y autour de moi pour rebondir et progresser, apprendre et m’épanouir.

Avec du recul, cette année 2016 a été plutôt une bonne année, assez épuisante car j’ai l’impression d’avoir couru tout le temps au propre comme au figuré. Mais 2017 arrive et honnêtement à part les futurs voyages [Teaser de l’enfer des tenèbreeeeees], je verrais bien.

Quoi ? Une question ? Les amours ? Comment ça les amours ? Je ne comprends pas….

Olalalal derrière vous !! Là !! Mais C’est 2017 !! Attention !! Bye!!

3672620b14b7494bb716adb2844e33e8

Shooting

“Je cherche un mec de plus 30 ans faisant plus d’un mètre 80 pour faire des photos, est-ce que l’un d’entre vous est intéressé?”

En voyant ce statut de Saycheeeeeese, je me suis dit « Et pourquoi pas ? », après tout je correspondais aux critères…. Je me suis lancé pour plusieurs raisons : j’ai toujours voulu faire des photos sans jamais oser le demander, c’était la promesse d’une nouvelle expérience et éventuellement l’opportunité de vivre un moment sympa et surtout j’apprendrais forcement des choses [Puis pour un mec qui se déteste en photo, c’était un petit challenge]. Alors je lui réponds, sans trop y croire. La réponse ne se fait pas attendre, elle me dit : “ok, je le fais avec toi”. Sur le coup, j’ai pensé « ah ouais genre là c’est bon… ». Mais je n’étais pas prêt en vrai…

IMG_7125

Saycheeeeeese me rencarde sur son projet : un mariage Rock’n Roll ce qui est au fond est très proche de l’idée que je m’étais fait de mon propre mariage fictif avec ma chère Léa [TMTC]. Après avoir vu des photos qui l’ont inspirées, je transpirais à grosses gouttes. Mon sérieux à toute épreuve allait devoir se barrer en vacances pour laisser un vent de folie m’emporter. Tendu mais pas désespéré, je valide ce projet pour me lancer dans l’aventure.

Pour mettre en place ce shooting, j’ai du jouer dans un premier temps les pretty-woman devant mon miroir et faire des dizaines de selfie pour que madame la photographe choisisse ma tenue [j’ai pris si cher…En même temps s’habiller de T-Shirt et de jean’s ça ne paie pas]. Après sélection de la tenue, deuxième condition : la barbe, enfin la mienne, j’ai eu interdiction de me raser durant un mois. Je ressemble un fucking viking depuis….Par Odin.

Après cette préparation physique et vestimentaire, j’ai été présenté à l’équipe. Certes virtuelle mais completement barrée joyeuse, ce qui m’a permis de connaitre la coiffeuse et maquilleuse Anne-So, ma future femme d’un jour et le propriétaire du lieu des photos. Il n’y a pas à dire, je m’embarque avec de joyeux lurons.

Puis le jour J est arrivé, dire que j’étais en pleine confiance serait mentir, j’appréhendais un peu [beaucoup en fait], je ne connaissais pas vraiment les personnes avec qui j’allais passer la journée. Je n’avais jamais posé pour des photos, en plus ma partenaire était du genre super pro [et super jolie], puis j’allais être un boulet, puis je suis photogénique comme une crotte, mon dieu, est ce que j’ai fermé le gaz, J’ai remonté ma braguette… Ohlalalala, c’est la panique mais qu’est-ce que j’ai fait au bon dieu !!

Inspiration, expiration…*souffle* Je suis parti récupérer notre coiffeuse maquilleuse ce qui m’a permis de faire sa connaissance. Puis arrivé sur place, je rencontre enfin SayCheeeeeese [et ses filles et ses chats] et Soso, THE modèle. Très honnêtement, elles m’ont mises à l’aise direct, pas en me disant que tout allait bien se passer de façon naturelle, normale, sans pression, en parlant de tout et de rien. Parfait, j’ai envie de vous dire. Bref c’était à la cool, discussions, bavardages et complicité sans forcer. J’en ai oublié que j’allais être photographié avec une fille à mes côtés [le truc qui n’est pas arrivé depuis 1992]. Puis Soso a été maquillée, habillée par notre coiffeuse pour un résultat des plus waouh qui soit. J’avoue que j’ai été un peu impressionné surtout que je devais jouer les amoureux, pas toujours facile avec une inconnue. Puis on s’est occupé de moi : habillage, coiffage à la wolverine [car comme disait notre coiffeuse, ça va pas être possible avec ma coupe de cheveux] et application d’un gel anti-brillant sur le visage. Nous étions donc prêt pour des photos rock’n roll 70 rules!!

Le lieu des photos était un garage de réparations et de restauration de Cox et van Volkswagen. Un lieu un peu magique où nous avons été reçus comme des rois. Le temps de se les geler très fort [car j’étais qu’en blazer et Soso en robe ultra décolleté autant vous dire que nous avions la peau ferme!!]. Nous avons commencé le shooting. Autant vous dire que Soso, ma femme pour la journée, et Saycheeeeeese ont été des plus pédagogues et ont su me mettre à l’aise. Mission accomplie puisqu’entre les fous rires, le déroulement naturel du shooting, la non pression et la liberté  dans nos actions qui nous donnaient un effet très naturel [qui me vaut aujourd’hui, la demande pour savoir si je suis en couple], j’ai passé un bon moment pour un résultat parfait.

Je me déteste en photos et regarder ce shooting m’a fait plaisir car l’ensemble des prises donne un effet des plus chouettes et sincères. Je trouve certaines photos très jolies. Au final, jouer les amoureux a été facile, naturel et simple, l’expérience ça aide, surtout quand le courant passe avec sa partenaire. La journée a suivi son cours, nous avons enchainé les poses, pesté contre Saycheeeeeese car malgré notre rapprochement corporel, nous avions froid, mais nous avons ri et partagé un bon moment. Ce fut une belle journée.

15259539_1845155252371364_3942491607343708624_o

Pour moi, la découverte était réussie et intéressante. J’ai passé une excellente journée avec de chouettes personnes. J’ai vécu une expérience agréable, fluide, sans pression, c’était vraiment cool. Je ne saurais que trop recommander Saycheeeeeese pour des photos qui sortent de l’ordinaire mais aussi pour ce truc qu’elle dégage qui fait que c’est cool et que ses idées sont vraiment bonnes et intéressantes.

Je suis rentré de cette journée, satisfait et content avec de beaux souvenirs.

Crédits [Si toi aussi, tu veux faire des photos cools] :

Si vous voulez des photos originales, sympa avec une personne mais cool au possible pour vos mariages, anniversaires, enterrement de vie de jeunes filles, bar-mitsvah ou vos enfants. C’est elle que vous devez contacter : Say Cheeeeeese . Oui, c’est elle que tu appelles et pas ton beau-frère qui a achète un numérique hier.

Il faut aussi vous maquiller, pas de problème, tu contactes Anne So, notre maquilleuse/coiffeuse de l’extrême.

Merci à ma femme d’un jour, la plus merveilleuse de toutes et la superbe modèle : Soso

Enfin Merci pour ce lieu qui offre un coté unique à ce mariage d’un jour et qui nous a transformé en amoureux transis.

PS : Merci pour les compliments qui touchent tout le monde, ça fait plaisir.

Mon pique-nique avec de sacrées Blogueuses

13588760_10153626792657882_1116086310_oDimanche, soleil radieux, légère brise à l’ombre des saules pleureurs, je sirote mon eau concombre-citron-menthe entouré de charmantes et jolies jeunes filles. Au milieu de toutes ces nymphes avançant d’un pas léger, j’étais tel…..OH OH OH. Vous vous calmez, oui!!!

Effectivement ce dimanche, je participais au pique nique organisées par les Sacrées blogueuses. Collectif rémois de blogueuses [le lol et la répétition sont assurés dans ce billet] crée il y a 2 ans. L’initiative est simple réunir des différentes blogueuses avec différentes sensibilités autour d’évènements avec la blogosphère rémoise. Un bon moyen de mettre en avant notre bonne ville de Reims avec des acteurs locaux et concernés. Bref faire ce que l’on retrouve à Paris et dans beaucoup de grandes villes [et aussi le monde MUAHAHHAHAH], c’est à dire utiliser les réseaux sociaux et ces nouveaux acteurs plus a même de toucher un public intéressé.

13633454_10153626792287882_981867984_o

C’est un regroupement que je ne peux que supporter. Ecrivant sur mon blog depuis dix ans [10 ans…], je ne pouvais qu’applaudir devant les réunions ou les événements misent en place sur Paris. j’ai même fait le déplacement [Le studio 404 dans mon coeur] pour participer à ce type d’événements impossibles à imaginer hors de la ceinture périphérique parisienne. Puis surtout, je sentais une certaine émulation de ma lointaine province où écrire un blog avait un sens. Pas le traditionnel ressenti de A. Faire un blog donc un skyblog donc ridicule ou B. Un truc de geek PARCE QUE l’informatique. Alors que non, l’objectif principal pour moi, c’est partager des expériences, des humeurs, des passions et éventuellement créer l’échange à travers mon vécu.

J’avoue que je me sentais bien seul sur mon blog [seul mon double maléfique s’est aventuré dans l’anecdote de jeux vidéo]. Entre le questionnement de mes proches à mes débuts sur pourquoi je faisais ça, l’incompréhension des réseaux sociaux ou l’intérêt de partager des expériences personnelles, ce n’était pas super encourageant surtout au début. Mes proches ont accepté l’idée car en dix ans, ce type de communication s’est démocratisé. Puis le plaisir d’écrire, de raconter des choses m’ont fait avancer. Plaisir que je ne le partageais qu’avec mon double maléfique et quelques amis [vu qu’au final je suis entouré de très peu de blogueurs ou d’acteurs sur les réseaux sociaux]. j’avoue que le retour positif de lecteurs fait un bien fou.

13639841_10153626792137882_612456176_o

Puis les sacrées blogueuses ont proposé à la blogosphère rémoise de se réunir autour d’un pique-nique pour se rencontrer et échanger. Et là, je dis banco [j’avais raté celui de l’an dernier que m’avait déjà proposé Marie, une blogueuse beauté expatriée aux US , amie et tant d’autres choses]. Je me suis dit voila le moyen de rencontrer des gens intéressants, qui écrivent sur des sujets variés. J’avais déjà pu lire leur site ou suivre leur instagram que du plaisir pour savoir quoi faire à Reims. Alors un pique-nique, Je peux vous affirmer que je n’ai pas été déçu une seule seconde.

Bon effectivement, quand je dis blogueurs, je penses blogueuses. Nous étions deux garçons [#teamblogueursrémoisXY], effectivement le nombre de blogueurs est chose rare ou  inexistante sur Reims apparemment. Ce qui ne m’étonne qu’à moitié vu que de mon coté, je n’ai que peu échangé avec des écrivains virtuels hors Paris [pour ne pas dire jamais]. Me voila au milieu d’une ribambelle de jeunes filles toutes blogueuses dans des thèmes très variés : le champagne, la beauté, la cuisine, les voyages, les bons plans, l’organisation de mariage, la déco, les billets d’humeurs… Bref  pleins de choses intéressantes avec des vraies histoires derrière.

13589145_10153626792087882_408058175_oCe pique nique au delà de la qualité gustative [ce fut goutu et fort bon] a été une série de rencontres et de partages d’expériences complètement dingue pour moi mais surtout trop court. Chaque personne ayant un vécu, des passions et une expérience personnelle assez forte dans différents domaines qui les ont poussé à écrire ou se lancer dans l’écriture d’un blog. J’ai découvert comment c’est créer le collectif ”Sacrées blogueuses”, des expériences de voyages, de vie à l’étranger, de comment telle ou telle personne est venue à bloguer.  [Alors, nous ne comparons pas nos blogs et qui fait la plus grosse audience, ce n’est pas un concours de bit…. OH WAIT!!!]. Bref, j’ai pu entamer des discutions fortes intéressantes dans un très bon esprit. Je dis entamer car j’ai l’impression que j’avais encore beaucoup à apprendre.

J’ai adoré ce moment, trop rare à Reims mais encore une fois. C’est une excellente initiative dans un lieu parfait avec de la nourriture et de la boisson parfaite, des gens parfaits et une ambiance parfaite. Merci pour cette très bonne journée [je vous le dis pour la journée parfaite, où vous l’avez?]

Coffee Bar

Vous avez dû remarquer, je teste et j’enchaîne autant que je peux des lieux un peu originaux où il est bon de boire un café, de préférence latte ou summum de la jouissance gustative, un Chai tea latte, le tout accompagné de pâtisseries faites maison. SI POSSIBLE. J’ai appris à aller prendre un café seul et posé. Chose peu possible il y a quelques années pour moi. Mais j’ai appris et je prends du plaisir. Et de fil en aiguille, je suis tombé amoureux de ces petits cafés que l’on nomme Coffee bar.

IMG_20160404_150602

En fait depuis mon voyage en Suède, je me suis pris de passion pour ce type d’établissements bien trop rare hors de notre chère capitale. Ces lieux, qu’il faut avouer complètement hipster, tendance ou bobo comme on veut, sont fortement inspirés des cafés à l’américaine. Offrant dessert maison et un bon café moulu. Ce fameux Central Perk de Friends n’est pas un simple fantasme de série. Ce sont des vrais lieux avec une vraie ambiance, très agréables pour se poser et écrire ou tout simplement lire. Jouant entre le Salon de thé et le bar du coin mais n’offrant que du café ou du thé.

Lors de mon voyage en Suède, j’ai découvert ces petits lieux mais aussi le Chai Tea latte [sur les bons conseils de ma pote Julie]. Des lieux mêlant plusieurs boutiques [fleuriste, boulanger et café] ou des espaces de travail, tout dépend. Ces nombreux petits cafés placés au détour de rues, pas forcément dans un lieu passant ou touristique misent sur un intérieur chaleureux, original, industriel, retro ou vintage, bref sur une ambiance. Des détails qui ajoutent de l’intérêt à ma quête de les découvrir et pour s’offrir un îlot de tranquillité loin des bars hype de centre-ville et aseptisés._DSC0161

J’aime ces lieux où je peux lire et écrire sans me soucier du temps qui passe. Puis en partageant cet intérêt commun avec mon amie Léa, est apparue une grande quête composée de Chai latte épicé et Cheese-cake fondant sur Paris. Une quête qui nous a amenés à parcourir la capitale et tester moult cafés offrant un excellent jus noir, du Chai latte, une bonne pâtisserie, une douce musique et une belle ambiance, parfait pour papoter et refaire le monde sans fin.

Ces coffee bar ressemblent clairement au concept développé par Starbucks mais offrant un côté plus local, plus bio, plus maison, plus invitation dans mon salon, bref du petit café de quartier au coin de la rue où le ballon de rouge est remplacé par un petit café. J’ai pu constater que cet esprit du café, thé et pâtisserie mêlé à un milieu artie ou offrant un moment calme et détendu était plutôt répandu dans le nord et l’est de l’Europe. Le concept arrive en France mais limité encore à la capitale faisant une timide apparition en province.

J’apprécie tellement le concept que j’ai fixé ma quête à la découverte de ces lieux. Avant je me cantonnais au footing pour découvrir une ville [un très bon moyen d’ailleurs] maintenant je le couple à la recherche d’un petit café. Paris n’est qu’un terrain de jeu parmi tant d’autres qui me permet de découvrir de nouveaux lieux, nouvelles rues et parfois des gens.

_DSC0206

Bref un prélude à une ambiance ou de chouettes rencontres. J’étends cette quête au monde, cherchant ce petit café dans chaque ville que je traverse qui me donnera envie d’y retourner. Séville, Stockholm ou Bratislava sont des villes où j’ai en tête de beaux lieux ou je pourrais passer mon après-midi autour d’un café et d’une part de Cheese-cake.

Si vous voulez, vous pouvez m’accompagner.

Défi

Mon double maléfique et moi sommes des hommes de défis. Bien que nous soyons comme les deux faces d’une même pièce : différent sur bien des points mais si proche dans notre quête d’aventures et découvertes. Ils nous arrivent de temps à autres de relever des défis improbables. Le dieu de l’aventure ne s’y est pas trompé. Car il a vu en nous les élus, les pieux aventuriers qui allait affronter les défis les plus insensés dans le seul but de connaitre la vérité, de la ressentir et de la partager. Mais, surtout de faire partie de ceux qui savent. Ceux qui peuvent dire :”Nous l’avons vu”.

Hollywood Suite movies movie film 80sQuand on se lance un nouveau défi!!

Notre quête de défis est avant tout une quête de vérité. Il ne s’agit pas simplement de voir un bon film ou de faire un bon jeu vidéo pour l’amour des plaisirs vidéoludiques. Non. Il n’y aurait pas de défis s’il n’y avait pas de souffrances ou d’épreuves à surmonter. Nous opérons dans le douloureux, l’improbable, le mal, le mièvre. Tout cela dans un but de vérité : Savoir pourquoi c’est si nul ou si bon ? Car derrière ce but se cache les arguments qui nous permettront d’avoir de quoi débattre, approuver la nullité ou défendre ce qui semblait indéfendable. Nous ne pourrons surtout pas nous cacher derrière le « j’ai entendu dire, j’ai entendu parler, il parait que, d’après ce que j’ai lu ». En clair, nous serons les maitres et seigneurs des cartes de l’argumentation.

Il n’y a pas, il ne peut pas y avoir de peut-être dans notre quête. Il n’y que la vérité, le vécu, l’expérience, la douleur ressentie qui nous permet d’affronter les fans ou les antis avec de vrais arguments avec la certitude de ceux qui savent. Car oui, nous savons, nous avons appris. Car il nous faut lutter dans l’internet est ce gros repaire à troll et de fans ultimes bref à se battre arguments aux bouts des doigts. Il ne faut pas oublier que beaucoups d’arguments sont souvent résumé à ces quelques mots : “c’est de la merde parce que c’est la merde”. Ces Internautes se basant sur une fraction de l’information pour établir une probabilité de qualité d’une œuvre en l’estimant de nul car la majorité la qualifier ainsi.

Mais c’est aussi de l’amour pour comprendre pourquoi des gens peuvent apprécier ou encore rester perplexe face au succès d’une œuvre. Nous avons subi les pires tortures après un Dragon GT indigeste et improbable, nous avons affronté un vampire plat et éjaculateur précoce ainsi que sa compagne aux menstruations constantes vu sa capacité à être heureuse.

Mais nous avons vu. Nous pouvons parler de DBGT et affirmer à quel point c’est du caca tout comme Twilight et son degrés zéro de l’intrigue. Nous avons subi, nous avons souffert mais nous avons relevé le défi sans broncher.

Maintenant, il nous faut trouver un nouveau défi cinématographique à relever car telle est notre destinée.

Loi de Murphy

Samedi soir, 20h50. Je pose mon téléphone portable sur le meuble de l’entrée. Le temps de m’habiller pour sortir et je le reprendre en mains. Je m’aperçois que celui-ci reste figé sur l’écran d’ouverture du portable. Mon téléphone vient de bugger, la troisième fois en 5 mois…

0612_Managing-the-Unexpected

Je ne m’affole pas plus que ça, ce n’est pas la première fois, seulement je ne me souviens plus de la procédure pour le relancer et le rebooter encore une fois. Le temps que la soirée s’écoule et pris de fatigue, je rentre chez moi et là, je commets ma première grosse erreur. A la place d’éteindre mon PC, je décide de lancer l’installation de Win 10…. ce fut le début d’une longue série de merde qui se sont écoulées tout au long de la journée de dimanche.

En effet… Le lendemain Win10 était bien là avec son profil temporaire de merde et son degrés d’explications zéro. Ne trouvant plus mes fichiers et pris de panique, j’ère dans les méandres du disque dur pour remettre la main dessus. Heureux de les retrouver, je les déplace dans les bons fichiers afin de remettre en ordre mon PC. Seulement, le fichier temporaire limite mon action et par une étrange idée, j’arrive à créer un profil. Redémarrage.

Et tout ce que j’avais déplacé avait à nouveau disparu…. Mais de manière définitive… rage quit de l’enfer. J’installe un fichier pour retrouver mes données qui semble retrouver l’ensemble de ce qui avait disparu…ouf de soulagement. Entre temps, je m’étais occupé de mon portable et après maintes reprises, je lui avais réinsufflé la vie. Plus qu’a procéder à la longue marche des installations et autres remises à jours.

Tout semblait pour le mieux, Mes données ne semblaient pas définitivement perdues et mon portable fonctionnait à nouveau. Plus qu’à lancer une une lessive et partir faire un micro footing pour voir si je suis revenu en pleine possession de mes moyens.

La demie heure que je m’étais imposé pour reprendre touchait à sa fin. Quand à 29 minutes et 55 seconde : une voiture freine brusquement devant moi. Je relève la tête et ne fait pas attention au trottoir. Je stoppe ma chute tout en faisant un grand écart ce qui relance ma déchirure musculaire à son paroxysme.

Je remonte chez moi dégouté et boitant…. Puis j’allume la lumière… enfin j’appuie sur le bouton… Rien… Le courant a sauté. F….k, je relance le courant, entend ma machine à laver et coupure immédiate… Je fonce dans la salle de bains, ma machine à bouger de sa place et à traverser la pièce, le capot ayant carrément basculé au sol, le lest s’étant dévissé et se trouvant en vrac sur le tambour. En clair, le poids ne tenait plus la machine et celle-ci est parti faire une balade. Outre le coup de jus à 220v que j’ai pris. Je remet en état ma machine pour que celle-ci termine la machine en cours…. Sauf que le moteur n’entraine plus le tambour et donc plus d’essorage.. Mes draps trempent dans l’eau…. Joie.

Puis la coupure de courant a aussi coupé mon pc qui n’a pu achever la procédure de récupération…. Je décide de repasser en Win7 et de refaire la procédure ensuite. L’interface m’annonce aucune perte de données et un retour à la normale qui est de l’ordre de la formalité…. Je me lance en confiance.

Sauf que le retour à Win7 fait buggé le redémarrage et donc impossible de revenir sur Windows. La seule solution : un retour à la configuration d’usine. En clair un formatage en bonne et due forme de mon PC. N’ayant pas le choix, me disant que les données sont déjà effacée ca va passer.

Sauf que non en fait. Le formatage supprime tout, vraiment tout… le PC est aussi vierge qu’au premier jour.  Je n’ai plus de photos, de vidéos, de documents, de son, je n’ai plus rien et je n’ai pas de sauvegarde…Me voici avec une version de Win7 de mon PC mais avec plus aucune donnée… je dois donc tout réinstallé… Retrouver mon code pack office, remise à jour de mon imprimante, mis en place du Wifi…. bref des heures à retrouver des informations que j’avais mis dans cet ordinateur mais disparu à jamais.

Il est deux heures du matin passées. J’ai fini de mettre à jour mon PC, j’ai remis les logiciels essentiels pour le travail, ce n’est pas fini. Demain, je dois aller voir pour une machine à laver…Les films et les sons que j’avais sur ce PC ont disparus pour toujours…. Le pire reste les fichiers, les courriers ou encore les photos de mes amis ou de même de moi que j’avais depuis des années… Je n’ai plus une seule photo de quoi que ce soit ni de moi, ni d’autres choses. Ca donne l’impression que ces vingt dernières années n’ont pas existé… Je suis un peu triste… j’ai l’impression que ma vie vient de disparaitre, c’est bizarre….

Nous sommes lundi matin, je dois régler des détails, remettre la main sur des mises à jour…. je ne peux me souhaiter qu’une meilleure journée….