Ma vie en l’air

Ma rentrée silencieuse

Je suis revenu de vacances, il y a trois semaines.. J’ai quasi oublié que j’avais un blog. Même ma mère m’a demandé pourquoi je n’écrivais plus. Je rassure tout le monde, pas de syndrome de la page blanche. Juste une vie bien remplie qui ne me laisse pas le temps de penser…. alors Ecrire cela me semble de la science fiction.

3oHVw9aQu19i1HNE6OSn1gzt9fM@606x341

Quand je suis revenu de Corée, j’avoue que j’ai pris le temps de profiter et de regarder passer du temps. Ce retour dans mes terres bourguignonnes était un excellent moyen de continuer cette coupure toujours salvatrice de cette bonne cité des sacres. Car autant j’aime bien me couper de cette ville, autant revenir reste toujours un plaisir. Le plaisir de retrouver les gens d’avoir de nouvelles choses à raconter, de vivre de nouvelles expériences et les partager avec mes amis. Puis d’une certaine manière, j’aime m’extirper de mon quotidien, de ma routine, de mes habitudes, quitter mon confort et voir autre chose. Me rappeler à mes origines bourguignonnes me permet régulièrement d’aller voir autre part et de voir autre chose. Bref ça me fait du bien. Alors j’ai retrouvé progressivement mes amis et toutes les personnes qui m’entouraient avant la rentrée. Histoire de reprendre tout ça en main.

Mais ce n’est pas la seule cause de mon silence. Il faut l’avouer, je n’ai pas eu tant d’idées que ça [enfin si mais j’ai rien noté]. J’ai clairement manqué de temps pour dégager une heure ou deux juste pour poser des mots sur mon traitement de texte. Bref à force de courir tout d’azimuts, j’ai du faire des choix afin de  privilégier les gens, les sorties, le ciné bref les choses qui en valent vraiment la peine [voir les gens, j’aime bien le truc en fait].

Puis la rentrée m’est tombée dessus et comme l’an dernier celle-ci est bien compact, bien fat, bien épaisse. je le savais. J’étais prévenu dés juillet cette année va clairement être intense. Je vais manquer de temps pour faire tout ce que je veux. Mais je vais essayer car ca serait dommage de passer à coté de quelque chose. Le temps de la tranquillité, c’est terminé dès le 1er septembre.

Pourquoi? j’ai autant d’heures que l’an dernier soit 23 heures face à mes élèves rajouter à ça trois nouvelles matières en BTS que je n’avais pas encore fait. Autant vous dire que niveau préparation ça va être bien tendu, genre je vais être dans le mal. Puis comme je suis un peu maso, je repasse sur mes cours que j’ai déjà préparé pour mettre à jour, remettre en forme ou modifier mon ancien travail. Je suis tellement chaud patate de feu que je me sens comme Icare qui vole trop près du soleil.

Puis vu comme un bonheur n’arrive pas seul, mes classes sont toutes au taquet [comprendre plus de 30 élèves par classe], la faute aux hormones en feu de beaucoup trop monde de 1998 à 2000 [ou l’oubli de contraception, je verrais selon l’implication des parents dans le parcours scolaire de leurs enfants]. Je prévois beaucoup de chocolat chaud et de douceurs quand je vais corriger mes copies en surnombre cette année [et donc me coucher tard].

L’année va être bien chargée comme une mule colombienne transportant de la coke. J’avoue, j’appréhende, l’année dernière fut rude. C’était la première fois que j’étais ravie de voir la fin de l’année scolaire, cette année je ne sais pas. Je redoute alors je m’organise, je prévois, j’anticipe pour que l’année soit cool, pleins d’escapades, de découvertes et de bonnes choses qui rendent la vie meilleure [comme la sortie de Dragonball FighterZ en février 2018, rien que pour ça, je veux être en 2018]. Bref j’ai des masses d’idées qui fussent, je ne sais pas de quoi je vous parlerais cette année mais pour le moment, je vais gérer l’urgence et ce n’est pas mon blog.

Mais rassurez vous, il y aura des voyages, des retours de BD, des aventures improbables et surtout du sexe [non je déconne, ça vous pouvez vous rêver], mais quoi qu’il en soit, dés que j’aurais du temps ou l’envie, j’écrirais.

Publicités

Un an de rencontres bloguestes

Il y a un an, je participais au  pique-nique des Sacrées Blogueuses, cela avait été l’occasion de croiser, de rencontrer er de connaitre les personnes qui composent la blogosphère rémoise. Essentiellement dynamisée par ce collectif de supers filles dont le but est de mettre en avant cette bonne vieille ville de Reims.

19807963_10154604465127882_290711002_o

Pour moi, c’était l’occasion d’échanger autour de l’écriture, du blog, de la culture et des réseaux sociaux que nous utilisons tous. Mais au final, j’étais avec des passionnées qui échangent et parlent de ce qu’elles aiment et veulent partager avec d’autres. Puis soyons honnête que je n’ai pas la chance de partager avec beaucoup de mes amis sur le sujet. Je suis le seul à tenir un blog, l’un des rares à tenir un insta parmi mes amis proches. Bref un extra-terrestre pour les plus de 35 ans [oui je rappelle que la vieillesse]. Il est toujours intéressant de partager autour d’un intérêt commun.

Depuis un an, cette rencontre blogueste ne s’est pas arrêté à un simple échange de politesses et de quelques petits fours. Ce pique-nique a eu des conséquences heureuses. Tout au long de l’année, j’ai pu partagé de nombreuses expériences, d’échanger concernant le petit monde des blogs, de la communication et du partage virtuel. Surtout rencontrer des gens vraiment chouettes.

Certes J’ai pu discuter sur certains des sujets sur lesquels j’ai pu écrire pour nourrir mon blog mais aussi vivre d’autres expériences entre blogueurs : Le Noel des Blogueuses [encore une occasion de manger et de rencontrer de nouvelles personnes], quartier libre [une joyeuse entreprise découvert à l’aide d’insta et des sacrées blogueuses], une conférence. Puis Grâce à Marie, une des sacrées blogueuses, j’ai pu échanger et découvrir une personne très sympa [autour d’un bon Perrier, encore désolé] . Créer des liens amicaux au delà du blog, est une expérience intéressante.

19821127_10154604465222882_73053896_o

Puis lié à tout ça j’ai pu participer à des instameets dans le cadre de de la communauté instagrameuse de Reims [et ses alentours]. Grâce particulièrement à Dams_gz que j’avais rencontré via le pique-nique, j’ai pu participé à foule d’instameet [des rencontres entre utilisateur de l’application Instagram]. Damien et sa femme sont hyper dynamique sur la communauté virtuel de Reims : instagram, blog et surtout créateur de l’entreprise et du site Les Cornichons. Ces rencontres insta m’ont permis de rencontré des gens intéressants, mais aussi des lieux comme le stage de Reims, l’opéra d’Epernay ou les canaux de Chalons. Bref de belles expériences photos, d’échanges et de chouettes photographes.

Puis un an est passé avec ces multiples expériences, nous nous sommes retrouvés pour un nouveau pique-nique [d’intérieur] des Sacrées blogueuses. ce fut un rendez vous encore plus faste que l’année dernière outre les nouvelles rencontres, les retrouvailles avec les différentes blogueuses [oui je reste le seul mec hashtag XYenPLS], les amies et même des anciennes élèves : dégustation de produits de qualité [crème de citron, je t’aime d’amour], concert privé de qualité, dessert de boco, séance photo avec ballade studio et vidéo pour marquer l’évènement avec que des gens chouettes.

J’écris juste ce message pour dire merci aux différentes personnes que j’ai rencontré durant ses moments durant l’année, j’ai eu l’occasion de découvrir bien des univers. J’ai pu, je l’espère m’enrichir humainement à votre contact.

Trop Gentil

C’est lors d’un co-voiturage que cette remarque s’est faite de nouveau entendre. J’étais a moitié-assoupi sur le trajet qui me menait à Rennes. J’entendais ma conductrice et l’autre passagère évoquer la récente rupture d’une de leurs connaissances. La raison évoquée : il était trop gentil.

hqdefault

Ce motif a capté tout mon attention. Trop gentil. Combien de fois, j’ai entendu cette remarque à mon propos. Je suis donc trop gentil… On me l’a dit au collège, lycée, à la fac un peu partout….Ce fut le motif récurrent de mes (nombreuses) ruptures. Alors que la gentillesse semble être à la base plutôt une qualité, je l’ai entendu comme un reproche. Une qualité inutile qui te fait doucement passer pour un mec sans intérêt car ta gentillesse se traduit aux yeux de beaucoup comme du laxisme, un manque de caractère ou un manque d’autorité.

Evidemment, je ne parle pas d’humiliation. De cette gentillesse qui te fait accepter n’importe quoi. Qui, si on y réfléchit bien, n’est que le pendant de personnes malveillantes qui utilisent l’autre à son propre profit. Il s’agit plutôt de cette gentillesse qui te permet de répondre à une demande de service ou d’être bienveillant. Le type de gars disant ok je peux le faire, ça ne me dérange pas. Se rendre disponible et être serviable parce que TU PEUX LE FAIRE, parce que tu as le temps, parce que tu apprécie la personne et tu dis bah oui pourquoi pas dans l’absolu, je rends service à un ami, ma copine, une personne que j’apprécie. Voire tout simplement éviter un conflit sans aucun fondement ni sens. 

Mais pour beaucoup, être “trop” gentil” est synonyme de bonne poire. Avec un peu de recul j’ai du mal à comprendre la logique. Pourquoi? Car quand on me demande quelque chose, je le fais ou tout simplement je laisse couler pour ne pas rentrer dans un conflit inutile et stérile. Ou encore car je m’en fous comme de l’an 40. Puis rendre service, ça ne coute rien, ça fait plaisir même si dans un couple, c’est apparemment le pire des services à rendre. Ce qui me fait penser à tort qu’un couple doit connaitre le conflit. J’avoue j’ai du mal avec l’idée, je déteste perdre mon temps dans ce type de conflit pour savoir si on met les serviettes dans le tiroir de gauche ou de droite. Je laisse naturellement couler.

C’est ce que l’on m’a souvent reproché, le fait de dire “oui, je peux le faire” et que donc je ne rentre pas dans le conflit. Disant oui à beaucoup de choses, on pense que je suis incapable de dire Non. C’est acquis, je ne refuserais pas, quoi qu’il se passe, quoi que l’on me demande…. Après je comprends l’idée même si je la trouve ridicule. On me reproche le fait d’être serviable mais je ne suis pas servile contrairement à ce que certains ont pu penser.

Personnellement, je ne vois pas dans le fait de dire “oui”, de faire preuve de bienveillance, de gentillesse car tu peux le faire, et surtout car tu te dis BETEMENT que ça peut faire plaisir à l’autre… Mais non, pour le parti d’en face, tu es trop gentil. Tu acceptes tout alors qu’un bon gros connard en mode j’en ai rien à branler [alors que si], j’ai pas que ça à foutre [Alors que si] ne l’aurait pas fait. Car il veut passer pour un rebelle, pour un mec a qui on ne lui fait pas, on va se battre pour obtenir ce que l’on veut, on va se dire que rien n’est acquis…. On perd du temps. Moi, j’ai pas le temps de faire le coq et toutes ces conneries.

Pourtant, la fille en face, elle kiffe bien sa race. Elle semble se dire que si il dit oui à tout elle va pouvoir en faire ce qu’elle veut et ce n’est pas intéressant. Alors que non, la meuf ne  te demande pas de montrer ton cul et te faire fouetter [mais ca c’est peut être ton délire, soyons ouvert] mais elle te demande de faire la vaisselle ou un truc tout aussi débile. Le genre de truc que tu faisais sans elle mais là tu accèdes à sa demande ou pire tu l’as anticipé. Trop gentil le gars [qui ne veut pas vivre dans un dépotoir].

En fait, j’ai l’impression qu’en étant “trop gentil” je ne véhicule pas les conditions sine qua non qui feraient de moi un homme, un vrai. Malgré les changements de moeurs, certains actes semblent indispensables à toutes personnes de sexe féminin. Genre boire de la bière. Je ne bois pas d’alcool… Voila ok. Pour des raisons qui me sont propres mais qui semblent gêner  (c’est pas normal). Je ne suis pas bordélique, je range mes affaires, je fais la vaisselle, le ménage, ma lessive et mon repassage. Ah merde je ne peux pas me faire gueuler dessus parce que j’ai oublié de laisser trainer ma chaussette… Fais chier.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’étant chez moi à bosser ça me faisait une pause dans mon taf [moins dangereuse que jouer à la console ou là je risque de ne pas m’y remettre]. Et j’en ai vu pleins des trucs tout aussi cons comme arrêter de jouer à la console et laisser la télé pour faire plaisir à l’autre. CAR tu réalises que te voir jouer à la console, c’est surement un peu chiant.

Au fur et à mesure de mes différentes relations, j’ai pu constater ceci. Je n’ai pas les tares de beaucoup de mes congénères contre lesquels ils doivent lutter naturellement [alors que non] et j’ai l’impression que c’est parfois ce qui me manque [avec le fait que je ne sois pas le mec le plus marrant de la terre aussi].

Alors oui je peux paraitre trop gentil à vos yeux. Mais ce n’est pas de la gentillesse, rendre service c’est juste être sympa, dépanner, aider quelqu’un. Je n’ai pas l’impression d’être soumis à la personne. SI je lui demande rien, c’est que j’ai rien à lui demander, je ne cherche pas une contrepartie quelconque. Si je fais quelque chose c’est aussi parce que ca me fait chier que la vaisselle ne soit pas faite, que le linge traine ou qu’il faut tendre la lessive.

Bref je suis certes gentil par la définition que vous voulez y mettre. Car je ne cherche pas le conflit là où il n’y en a pas mais par pitié ne me prenez pas pour un idiot. Etre trop gentil, n’est pas un mal mais sinon vous pouvez choisir un vrai connard pour vous plaindre à vos copines. Dans ce cas, soyez sympa, laissez moi tranquille.

PS : Une bonne amie me disait qu’en fait ce type de remarque permettait de fixer les limites… comme un enfant? La seule chose qui m’interroge; n’êtes-vous pas suffisamment adulte pour savoir ce qui est bien ou pas? Ce qui est de l’abus ou non? Je ne suis pas votre père et je ne suis pas là pour vous dire ce qui est juste ou non? Si vous ne le savez pas vous même, interrogez vous sur votre maturité. La recherche de l’autorité chez l’autre est plus un problème œdipien qu’un problème de rapport homme/femme, ce n’est que mon humble avis.

Mon blog a 10 ans…. 10 fucking de putain d’années

10 ans… 10 ans , je n’en reviens pas ! Dix ans que j’écris sur ce blog, cela fait une paire d’années… D’ailleurs j’ai plutôt été prolifique, d’après les stats de WordPress, cela fait plus de 1200 articles. J’en ai écrit des choses parfois pas bien intéressantes… je le reconnais. Si je me plonge dans les premières années du blog, ce n’est vraiment pas formidable. Comme l’annonçait mon premier article [clique ici pour le découvrir] j’allais surtout parler de sport et peut être de culture pop. Clairement, ça n’envoyait pas du rêve.

image

Finalement, au bout de 10 ans, de quoi parle ce blog? De mes voyages principalement [en même temps mon premier périple date de six mois après le début de ce blog]. Quand j’ai commencé à écrire, je ne pensais pas à voyager. Ce fut l’occasion de faire un carnet de bord virtuel qui est devenu un acte régulier au fur et à mesure des années. Mais aussi un plaisir d’écriture pour conter mes voyages, mes retours, mes bons plans.

Par contre, comme prévu, ça parle pas mal de moi, on va pas se mentir. Mon double maléfique dirait que c’est juste pour satisfaire mon égo [mais du coup ça parle de lui aussi et encore] mais c’est l’essence même d’un blog, parler de soi, émettre des avis, partager ses passions, ses coups de cœurs. Depuis le début, je reste sur ma ligne directrice : écrire pour le plaisir, l’envie de coucher mes pensées, idées, réflexions sur des thèmes variés à l’écrit. Le but n’étant pas la visibilité [Comprendre le succès, les filles faciles, l’alcool etc]  mais le plaisir d’écriture.  J’ai abordé tous types de problématique : le temps qui passe, les déceptions, ma quotidien, l’éducation nationale, la fac et ma vision de la vie qui ne cesse d’évoluer.

Je n’ai pas menti sur un point, mon blog parle pas mal de culture et principalement de BD au final. J’ai déchargé de la partie ciné sur mon compte Facebook [même si j’en parle de temps à autre] mais j’ai abordé un peu les séries quand je veux en dire plus, pas mal de trucs de “Geek” comme disent les jeunes : jeux vidéo, culture manga ou autres.

En dix ans d’écriture, je peux remercier ce blog pour ce qu’il m’a apporté. A la base, c’est un acte solitaire de création, tu es seul devant ton ordinateur et Word. Mais j’ai pu créer des interactions avec d’autres personnes, créer des contacts et quitter parfois mon clavier pour faire de chouettes rencontres.  Comme les autres blogueurs que j’ai lu et qui m’ont parfois inspirés, avec qui j’ai pu échanger, les collaborations pour des concours de nouvelles que j’ai organisé, les contes et légendes issus de l’imagination folle de mon double ou moi, les commentaires positifs de certains auteurs de BD, les commentaires des lecteurs, les apartés sur différentes problématiques.

Dernièrement, j’ai fait la découverte de la blogosphère rémoise, un microcosme mais avec une ouverture maximale qui m’a permis de m’ouvrir à d’autres fans d’écritures sur des thèmes variés tout aussi intéressants [les sacrées Blogueuses et les rencontres de blogs rémois] . C’est important car cela m’a permis de voir que plus près de moi il y avait une dynamique blog  comme sur Paris, la terre sainte en terme d’approche culture, de blog et de réseaux sociaux.

Mais aussi mes correctrices qui se sont succédées et ont chacune apporté leur pierre à l’édifice [parfois mis leur patte dans mon écriture]. C’est d’ailleurs, l’un des grands défis de mon blog : la maitrise de langue française. Amélioration des tournures de phrases, travail sur le style d’écriture, la grammaire, l’orthographe. C’est clairement un  exercice d’entrainement de français en continu. Alors j’ai toujours la team #jaiuneblaguedansmavie qui va me reprendre au moindre “S” oublié mais ça m’a permis de combler nombre de mes lacunes et d’apprendre encore et toujours les terribles règles de notre langue.

Comment ne pas conclure en remerciant tous celles et ceux qui m’ont lu, critiqué, encouragé, félicité durant ces 10 ans. J’ai eu des retours positifs, négatifs, de beaux débats, des articles qui ont fait un bide dans lesquels je m’étais investi et d’autres qui ont cartonné alors que je l’avais écrit à l’arrache. Une multitude de retours qui font plaisir, donc un grand merci à toutes ces personnes : amis, inconnus, anciens élèves, collègues, famille.

Je ne sais pas si j’écrirais encore dans 10 ans mais tant que l’envie est là il n’y pas de raison de s’arrêter. Je vous souhaite bonne lecture pour la suite et encore merci pour ceux qui suivent ou lisent ce modeste blog.

 

 

Une petite anecdote : En 2015, mon blog a été lu un peu partout dans le monde (Tout ce qui est jaune)

image

Une autre petite anecdote : L’article le plus lu est mon retour sur la ville Hikone en 2011 lors de mon voyage au Japon. En effet, un site local avait traduit mon article et l’avait publié avec le lien pour la promotion touristique de la ville. Il a été vu plus de 9300 depuis sa parution [record absolu pour mon petit blog]

Une année 2016

Comme chaque fin d’année, j’aime faire le bilan [je suis comptable!!]. Une année positive bien que j’ai l’impression de ne pas l’avoir vu passé. Cette année a filé tel un chevalier d’or portant ses attaques en enflammant son cosmos à son paroxysme [Comprendre la vitesse de la lumière]. Il faut reconnaitre que c’est une année positive pour moi sur pleins de points.

Professionnellement parlant, ma situation a changé, enfin. Je ne suis plus ce remplaçant de l’extrême [communément appeler bouche trou] que l’on balance à droite et à gauche en fonction des besoins, corvéable à souhait et disant oui car pas le choix. J’ai dû l’année dernière accepter des choses qui ne m’intéressaient pas du tout vraiment. Je ne le sentais pas car ce n’était pas ma tasse de thé mais je n’ai pas eu le choix. Au final, l’année scolaire s’est plutôt bien conclue. J’ai pu abandonner ce poste contraint et pourvoir un poste fixe et définitif dans l’établissement que je visais depuis mon début de carrière et surtout la possibilité d’y être à 100%. Du point de vue du travail, ce fut galère mais j’ai enfin ce que je voulais, j’évolue dans un environnement cool et serein. C’est une évolution positive.

14257661_10153776530477882_6124673018619729785_o

Cette nouvelle année scolaire est le début d’un projet à long terme. Elle commence bien chargée avec un emploi du temps supérieur de 30% de mon temps normal, ça fait 30% de taf supplémentaire et 30% de temps en moins pour tout le reste… Du coup de septembre à décembre j’ai souvent été submergé par mon taf….c’est un peu lourd mais financièrement, ça me permet d’avoir un budget voyage intéressant.

D’ailleurs pour les voyages, j’ai aussi réalisé un rêve : un long road trip solo en Amérique du Sud [5 semaines et demie]. Voyage qui a précédé un petit road trip en Andalousie et un weekend entre potes à Copenhague. Trois bons voyages mais qui me donne envie de redécouvrir mon propre pays, comme profiter de Paris encore et encore, ce que j’ai pu faire en octobre de cette année. L’Amérique du Sud a été une expérience extraordinaire sur le plan humain. J’ai vu des choses incroyables, rencontrer des gens extraordinaires et fait une chose dont je ne pensais pas capable : parler régulièrement dans une autre langue [hablo espanol y entiendo]. Voyager seul à l’autre bout du monde a été une expérience folle. Maintenant, je sais que je ne me poserais plus la question. Je décide où je pars. Seul ou à deux peu m’importe, pour voyager j’ai juste besoin d’une destination et de mon sac à dos.

13925710_10153695027032882_1931819647176374664_o

Pour voyager, il faut mieux être en bonne santé et le sport entretient. L’année avait mal commencé. Pourtant avec un mois de janvier et février assez bon, je me suis claqué mi-février… Résultat, pas de sport durant des semaines, une difficile reprise courant mai et juin, beaucoup de marche en juillet et août. J’ai fait une réelle reprise en septembre qui fut longue et laborieuse. Mais fin Octobre, après mettre mit une énorme claque aux fesses, j’ai pu procéder à une vraie reprise du 10km en moins 50 minutes à chaque sortie solo. J’essaye de progresser dans cette voie. Pour le taekwondo, l’année fut globalement positive avec mes cours au club, à l’UNSS et aussi plus d’entrainement perso, j’ai toujours plaisir dans la pratique et l’enseignement de ce sport. Il faudrait que je me lance vraiment vers le 2nd Dan pour progresser.

J’ai aussi passé plus de temps chez moi, j’ai vraiment pris place chez moi. C’est une année riche en cinéma, série ou autre…. En fait j’ai passé mon temps à regarder des films qui m’a pompé pas mal de temps et trop même avec du recul. J’ai regardé certes beaucoup de films grâce à ma carte cinéma mais j’ai tout autant regardé chez moi. Au final, j’ai l’impression d’avoir passé mon temps à regarder des films. J’ai certes élargi ma culture ciné mais j’y ai passé trop temps, ce fut boulimique mais aussi constructif dans le même temps. J’en prends conscience avec le recul et j’aimerais consacrer du temps à d’autres loisirs comme écrire ou découvrir du jeu vidéo.

14940232_10153928863182882_1203732714039255216_o

Car j’ai beaucoup moins joué au jeu vidéo et je reste un joueur de Jeux vidéo. J’ai découvert moins de jeux et passé plus de temps à faire des parties avec les copains malgré une WiiU acquise avec quelques jeux…D’ailleurs il y aura un peu d’évolution en 2017, peut-être plus nouvelles découvertes.

Dans mes activités en retrait, j’avoue que je n’ai pas trop été actif durant le dernier trimestre de l’année sur mon blog. Plusieurs raisons : peu d’inspirations, fatigué et plutôt des pensées ancrées dans le travail qui ne sont pas vraiment créatives. Sur la fin de l’année ayant réussi à réguler mon planning, j’ai pu me remettre à écrire et donc les idées ont émergé à nouveau. L’année prochaine mon blog rentre dans sa dizaine année. Malgré ce constat, j’ai trouvé un bon rythme de croisière avec l’idée d’écrire quand j’ai envie sans essayer d’alimenter mon blog par tous les moyens.

13717324_10153641889077882_1007129270133297366_o

D’ailleurs, j’ai pu m’organiser pour découvrir d’une multitude de coffee bar à Paris ou dans le monde le tout pour illustrer mon Instagram et m’amuser à prendre des photos. J’avoue que j’ai ce plaisir coupable de prendre pas mal de photos. J’aime toujours l’outil de photo et il reste mon arme de voyage pour découvrir et mettre en valeur des Streets arts. Je poursuis ma quête de dégustation de cheese-cake et de Chai latte et la découverte de petits restos sympas.

J’ai rencontrer de nouvelles personnes tout en resserrant les liens avec les anciens. J’ai aussi appris à élargir ma vision des choses. Evidemment, il y a eu la découverte, en vrai, des sacrées Blogueuses, le collectif rémois de blogueuses, un plaisir en terme d’échanges. J’ai eu le plaisir de retourner à Bordeaux. De jouer le modèle photo le temps d’un après-midi pour SayCheeeeeese avec une superbe modèle dans une ambiance de feu. De faire des expositions et des discussion sans fin avec Léa sur Paris et de revoir mes collègues de la comédie Française. D’instituer le dimanche soir pour aller voir des films avec mon Double maléfique [qui m’enseigne tant bien que mal le second degrés et l’art de la répartie]. De partir à Copenhague avec ma Lulu, ma copine Instagram, de voir les potos d’enfance [la mifa], de garder contacter avec mes amis d’Argentine pour continuer de parler espagnol ou délirer avec ma chère chilienne parisienne d’adoption [qui se reconnaitra]. Mais j’ai pu rigoler avec pas mal d’entre vous que je n’ai pas cité. Il n’y a pas dire humainement, ça va, c’est une bonne année, je suis satisfait mais pour l’année prochaine, j’espère bien revoir Nancy, Lyon et voir un peu plus de la France avec des amis dedans, tout comme de nouveaux projets, profiter de l’émulation qu’il y autour de moi pour rebondir et progresser, apprendre et m’épanouir.

Avec du recul, cette année 2016 a été plutôt une bonne année, assez épuisante car j’ai l’impression d’avoir couru tout le temps au propre comme au figuré. Mais 2017 arrive et honnêtement à part les futurs voyages [Teaser de l’enfer des tenèbreeeeees], je verrais bien.

Quoi ? Une question ? Les amours ? Comment ça les amours ? Je ne comprends pas….

Olalalal derrière vous !! Là !! Mais C’est 2017 !! Attention !! Bye!!

3672620b14b7494bb716adb2844e33e8

Shooting

“Je cherche un mec de plus 30 ans faisant plus d’un mètre 80 pour faire des photos, est-ce que l’un d’entre vous est intéressé?”

En voyant ce statut de Saycheeeeeese, je me suis dit « Et pourquoi pas ? », après tout je correspondais aux critères…. Je me suis lancé pour plusieurs raisons : j’ai toujours voulu faire des photos sans jamais oser le demander, c’était la promesse d’une nouvelle expérience et éventuellement l’opportunité de vivre un moment sympa et surtout j’apprendrais forcement des choses [Puis pour un mec qui se déteste en photo, c’était un petit challenge]. Alors je lui réponds, sans trop y croire. La réponse ne se fait pas attendre, elle me dit : “ok, je le fais avec toi”. Sur le coup, j’ai pensé « ah ouais genre là c’est bon… ». Mais je n’étais pas prêt en vrai…

IMG_7125

Saycheeeeeese me rencarde sur son projet : un mariage Rock’n Roll ce qui est au fond est très proche de l’idée que je m’étais fait de mon propre mariage fictif avec ma chère Léa [TMTC]. Après avoir vu des photos qui l’ont inspirées, je transpirais à grosses gouttes. Mon sérieux à toute épreuve allait devoir se barrer en vacances pour laisser un vent de folie m’emporter. Tendu mais pas désespéré, je valide ce projet pour me lancer dans l’aventure.

Pour mettre en place ce shooting, j’ai du jouer dans un premier temps les pretty-woman devant mon miroir et faire des dizaines de selfie pour que madame la photographe choisisse ma tenue [j’ai pris si cher…En même temps s’habiller de T-Shirt et de jean’s ça ne paie pas]. Après sélection de la tenue, deuxième condition : la barbe, enfin la mienne, j’ai eu interdiction de me raser durant un mois. Je ressemble un fucking viking depuis….Par Odin.

Après cette préparation physique et vestimentaire, j’ai été présenté à l’équipe. Certes virtuelle mais completement barrée joyeuse, ce qui m’a permis de connaitre la coiffeuse et maquilleuse Anne-So, ma future femme d’un jour et le propriétaire du lieu des photos. Il n’y a pas à dire, je m’embarque avec de joyeux lurons.

Puis le jour J est arrivé, dire que j’étais en pleine confiance serait mentir, j’appréhendais un peu [beaucoup en fait], je ne connaissais pas vraiment les personnes avec qui j’allais passer la journée. Je n’avais jamais posé pour des photos, en plus ma partenaire était du genre super pro [et super jolie], puis j’allais être un boulet, puis je suis photogénique comme une crotte, mon dieu, est ce que j’ai fermé le gaz, J’ai remonté ma braguette… Ohlalalala, c’est la panique mais qu’est-ce que j’ai fait au bon dieu !!

Inspiration, expiration…*souffle* Je suis parti récupérer notre coiffeuse maquilleuse ce qui m’a permis de faire sa connaissance. Puis arrivé sur place, je rencontre enfin SayCheeeeeese [et ses filles et ses chats] et Soso, THE modèle. Très honnêtement, elles m’ont mises à l’aise direct, pas en me disant que tout allait bien se passer de façon naturelle, normale, sans pression, en parlant de tout et de rien. Parfait, j’ai envie de vous dire. Bref c’était à la cool, discussions, bavardages et complicité sans forcer. J’en ai oublié que j’allais être photographié avec une fille à mes côtés [le truc qui n’est pas arrivé depuis 1992]. Puis Soso a été maquillée, habillée par notre coiffeuse pour un résultat des plus waouh qui soit. J’avoue que j’ai été un peu impressionné surtout que je devais jouer les amoureux, pas toujours facile avec une inconnue. Puis on s’est occupé de moi : habillage, coiffage à la wolverine [car comme disait notre coiffeuse, ça va pas être possible avec ma coupe de cheveux] et application d’un gel anti-brillant sur le visage. Nous étions donc prêt pour des photos rock’n roll 70 rules!!

Le lieu des photos était un garage de réparations et de restauration de Cox et van Volkswagen. Un lieu un peu magique où nous avons été reçus comme des rois. Le temps de se les geler très fort [car j’étais qu’en blazer et Soso en robe ultra décolleté autant vous dire que nous avions la peau ferme!!]. Nous avons commencé le shooting. Autant vous dire que Soso, ma femme pour la journée, et Saycheeeeeese ont été des plus pédagogues et ont su me mettre à l’aise. Mission accomplie puisqu’entre les fous rires, le déroulement naturel du shooting, la non pression et la liberté  dans nos actions qui nous donnaient un effet très naturel [qui me vaut aujourd’hui, la demande pour savoir si je suis en couple], j’ai passé un bon moment pour un résultat parfait.

Je me déteste en photos et regarder ce shooting m’a fait plaisir car l’ensemble des prises donne un effet des plus chouettes et sincères. Je trouve certaines photos très jolies. Au final, jouer les amoureux a été facile, naturel et simple, l’expérience ça aide, surtout quand le courant passe avec sa partenaire. La journée a suivi son cours, nous avons enchainé les poses, pesté contre Saycheeeeeese car malgré notre rapprochement corporel, nous avions froid, mais nous avons ri et partagé un bon moment. Ce fut une belle journée.

15259539_1845155252371364_3942491607343708624_o

Pour moi, la découverte était réussie et intéressante. J’ai passé une excellente journée avec de chouettes personnes. J’ai vécu une expérience agréable, fluide, sans pression, c’était vraiment cool. Je ne saurais que trop recommander Saycheeeeeese pour des photos qui sortent de l’ordinaire mais aussi pour ce truc qu’elle dégage qui fait que c’est cool et que ses idées sont vraiment bonnes et intéressantes.

Je suis rentré de cette journée, satisfait et content avec de beaux souvenirs.

Crédits [Si toi aussi, tu veux faire des photos cools] :

Si vous voulez des photos originales, sympa avec une personne mais cool au possible pour vos mariages, anniversaires, enterrement de vie de jeunes filles, bar-mitsvah ou vos enfants. C’est elle que vous devez contacter : Say Cheeeeeese . Oui, c’est elle que tu appelles et pas ton beau-frère qui a achète un numérique hier.

Il faut aussi vous maquiller, pas de problème, tu contactes Anne So, notre maquilleuse/coiffeuse de l’extrême.

Merci à ma femme d’un jour, la plus merveilleuse de toutes et la superbe modèle : Soso

Enfin Merci pour ce lieu qui offre un coté unique à ce mariage d’un jour et qui nous a transformé en amoureux transis.

PS : Merci pour les compliments qui touchent tout le monde, ça fait plaisir.

Mon pique-nique avec de sacrées Blogueuses

13588760_10153626792657882_1116086310_oDimanche, soleil radieux, légère brise à l’ombre des saules pleureurs, je sirote mon eau concombre-citron-menthe entouré de charmantes et jolies jeunes filles. Au milieu de toutes ces nymphes avançant d’un pas léger, j’étais tel…..OH OH OH. Vous vous calmez, oui!!!

Effectivement ce dimanche, je participais au pique nique organisées par les Sacrées blogueuses. Collectif rémois de blogueuses [le lol et la répétition sont assurés dans ce billet] crée il y a 2 ans. L’initiative est simple réunir des différentes blogueuses avec différentes sensibilités autour d’évènements avec la blogosphère rémoise. Un bon moyen de mettre en avant notre bonne ville de Reims avec des acteurs locaux et concernés. Bref faire ce que l’on retrouve à Paris et dans beaucoup de grandes villes [et aussi le monde MUAHAHHAHAH], c’est à dire utiliser les réseaux sociaux et ces nouveaux acteurs plus a même de toucher un public intéressé.

13633454_10153626792287882_981867984_o

C’est un regroupement que je ne peux que supporter. Ecrivant sur mon blog depuis dix ans [10 ans…], je ne pouvais qu’applaudir devant les réunions ou les événements misent en place sur Paris. j’ai même fait le déplacement [Le studio 404 dans mon coeur] pour participer à ce type d’événements impossibles à imaginer hors de la ceinture périphérique parisienne. Puis surtout, je sentais une certaine émulation de ma lointaine province où écrire un blog avait un sens. Pas le traditionnel ressenti de A. Faire un blog donc un skyblog donc ridicule ou B. Un truc de geek PARCE QUE l’informatique. Alors que non, l’objectif principal pour moi, c’est partager des expériences, des humeurs, des passions et éventuellement créer l’échange à travers mon vécu.

J’avoue que je me sentais bien seul sur mon blog [seul mon double maléfique s’est aventuré dans l’anecdote de jeux vidéo]. Entre le questionnement de mes proches à mes débuts sur pourquoi je faisais ça, l’incompréhension des réseaux sociaux ou l’intérêt de partager des expériences personnelles, ce n’était pas super encourageant surtout au début. Mes proches ont accepté l’idée car en dix ans, ce type de communication s’est démocratisé. Puis le plaisir d’écrire, de raconter des choses m’ont fait avancer. Plaisir que je ne le partageais qu’avec mon double maléfique et quelques amis [vu qu’au final je suis entouré de très peu de blogueurs ou d’acteurs sur les réseaux sociaux]. j’avoue que le retour positif de lecteurs fait un bien fou.

13639841_10153626792137882_612456176_o

Puis les sacrées blogueuses ont proposé à la blogosphère rémoise de se réunir autour d’un pique-nique pour se rencontrer et échanger. Et là, je dis banco [j’avais raté celui de l’an dernier que m’avait déjà proposé Marie, une blogueuse beauté expatriée aux US , amie et tant d’autres choses]. Je me suis dit voila le moyen de rencontrer des gens intéressants, qui écrivent sur des sujets variés. J’avais déjà pu lire leur site ou suivre leur instagram que du plaisir pour savoir quoi faire à Reims. Alors un pique-nique, Je peux vous affirmer que je n’ai pas été déçu une seule seconde.

Bon effectivement, quand je dis blogueurs, je penses blogueuses. Nous étions deux garçons [#teamblogueursrémoisXY], effectivement le nombre de blogueurs est chose rare ou  inexistante sur Reims apparemment. Ce qui ne m’étonne qu’à moitié vu que de mon coté, je n’ai que peu échangé avec des écrivains virtuels hors Paris [pour ne pas dire jamais]. Me voila au milieu d’une ribambelle de jeunes filles toutes blogueuses dans des thèmes très variés : le champagne, la beauté, la cuisine, les voyages, les bons plans, l’organisation de mariage, la déco, les billets d’humeurs… Bref  pleins de choses intéressantes avec des vraies histoires derrière.

13589145_10153626792087882_408058175_oCe pique nique au delà de la qualité gustative [ce fut goutu et fort bon] a été une série de rencontres et de partages d’expériences complètement dingue pour moi mais surtout trop court. Chaque personne ayant un vécu, des passions et une expérience personnelle assez forte dans différents domaines qui les ont poussé à écrire ou se lancer dans l’écriture d’un blog. J’ai découvert comment c’est créer le collectif ”Sacrées blogueuses”, des expériences de voyages, de vie à l’étranger, de comment telle ou telle personne est venue à bloguer.  [Alors, nous ne comparons pas nos blogs et qui fait la plus grosse audience, ce n’est pas un concours de bit…. OH WAIT!!!]. Bref, j’ai pu entamer des discutions fortes intéressantes dans un très bon esprit. Je dis entamer car j’ai l’impression que j’avais encore beaucoup à apprendre.

J’ai adoré ce moment, trop rare à Reims mais encore une fois. C’est une excellente initiative dans un lieu parfait avec de la nourriture et de la boisson parfaite, des gens parfaits et une ambiance parfaite. Merci pour cette très bonne journée [je vous le dis pour la journée parfaite, où vous l’avez?]